Tour blanche (Thessalonique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Tour blanche

La Tour blanche (en grec: Λευκός Πύργος Lefkos Pyrgos, turc: Beyaz Kule) est un monument de Thessalonique, situé sur le front de mer, et transformé en musée. Elle est souvent considérée comme le symbole de la ville.

La tour actuelle date du règne du sultan Soliman le Magnifique. Une tour plus ancienne occupait le même site, probablement datant de la période d'occupation franque. La tour servit tour à tour de fort, de caserne et de prison. En 1826, sur ordre du sultan Mahmud II, un massacre des prisonniers eut lieu dans la prison, ce qui lui valut l'appellation Tour du sang.

Pendant des siècles, la Tour blanche fit partie intégrante des murailles de la ville, des murailles détruites en 1866. Lors de la prise de la ville par les Grecs en 1912, la tour fut blanchie en signe de purification, ce qui lui vaut son nom actuel. C'est également près de la Tour blanche que le roi Georges Ier de Grèce fut assassiné en mars 1913.

Bien que la tour ne soit plus aussi blanche, elle conserve son nom. Elle se situe sur Leoforos Nikis (boulevard de la victoire). Elle abrite un musée byzantin et est une attraction touristique majeure de la ville.

Sur les autres projets Wikimedia :