Tour Birger Jarl

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tour Birger Jarl
La tour Birger Jarl en décembre 2011.
La tour Birger Jarl en décembre 2011.
Présentation
Nom local Birger jarls torn
Date de construction XVIe siècle
Destination initiale Tour de fortification
Destination actuelle Siège de la chancellerie de justice.
Géographie
Pays Drapeau de la Suède Suède
Comté Stockholm
Commune Stockholm
Localisation
Coordonnées 59° 19′ 33.3″ N 18° 03′ 42″ E / 59.325917, 18.06167 ()59° 19′ 33.3″ Nord 18° 03′ 42″ Est / 59.325917, 18.06167 ()  

Géolocalisation sur la carte : Suède

(Voir situation sur carte : Suède)
Tour Birger Jarl

Géolocalisation sur la carte : Stockholm

(Voir situation sur carte : Stockholm)
Tour Birger Jarl

La tour Birger Jarl est un bâtiment situé sur l'îlot Riddarholmen dans le centre historique de Stockholm en Suède. Elle a été construite au XVIe siècle.

Histoire[modifier | modifier le code]

La tour Birger Jarl est une tour défensive qui fait partie des fortifications construites par Gustav Vasa aux environs de 1530. Elle est, avec la tour sud du palais de Wrangel, le seul élément visible conservé des remparts qui entouraient la ville de Stockholm au Moyen Âge.

La tour Birger Jarl a un diamètre de 12,9 m et une hauteur hors toit de 14,4 m du côté qui fait face au lac Mälar. Elle compte trois étages. À l'origine, elle est ornée de créneaux, qui sont remplacés lors de travaux de rénovation sous le règne du roi Jean III. Dans les années 1750, elle fait une nouvelle fois l'objet de travaux de reconstruction et de rénovation, et c'est alors que le toit prend son aspect actuel. En 1953, les intérieurs sont rénovés à leur tour. Sous la responsabilité de l'administration des biens immobiliers de l'État, le bâtiment est repeint en 1995, et rénové une nouvelle fois en 2006. Avec la maison de l'Överkommissarie, la tour Birger Jarl sert aujourd'hui de siège à la chancellerie de justice.

Malgré son nom, la tour n'a pas de connexion avec Birger Jarl, le fondateur de la ville de Stockholm, qui a vécu au XIIIe siècle, environ 300 ans avant sa construction. Ce nom, et le mythe selon lequel la tour est le plus ancien monument de Stockholm, remontent au XVIIIe siècle. Des recherches conduites en 1917 ont montré que la tour est constituée de briques d'un format inhabituel, identique à celui des briques utilisées pour la construction du couvent Sainte-Claire, démoli en 1527. On a aussi pu montrer que les briques avaient déjà servi, et on a retrouvé les traces d'un revêtement mural différent de celui de la tour. Il est donc vraisemblable que la tour Birger Jarl a été construite avec les briques récupérées lors de la démolition du couvent Sainte-Claire, sur une période de deux ans, à partir de l'automne 1527[1].

Représentations historiques[modifier | modifier le code]

Les deux tours de fortification de l'îlot Riddarholmen, la tour Birger Jarl et la tour sud du palais de Wrangel, apparaissent sur une gravure de Frans Hogenberg qui remonte aux années 1570. À la pointe nord de l'îlot, on voit la tour Birger Jarl, d'où partent des remparts vers le nord-ouest et le sud. Les remparts nord-ouest constituent aujourd'hui une partie de la façade sud de la maison de l'Överkommissarie. Derrière la butte, on aperçoit le haut de la tour sud. Au XVIe siècle, les deux tours étaient situées sur la rive du lac Mälar, mais en raison du rebond post-glaciaire, elles en sont à présent un peu éloignées.

Entre les deux tours, le long de la rive, se trouve une rangée de maisons en bois. Le grand bâtiment rouge est l'église de Riddarholmen, tandis que le rocher au milieu du lac est l'actuel îlot de Strömsborg[2]. Les maisons au premier plan sont situées dans le quartier de Norrmalm.

Détails[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (sv) Hans Hansson. Stockholms stadsmurar. Stockholms stad. 1956/1976. ISBN 91-3872-177-5.
  2. (sv) Helena Friman, Göran Söderström. Stockholm: en historia i kartor och bilder. Wahlström & Widstrand. 2008. ISBN 978-91-46-21843-2.

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (sv) La tour Birger Jarl sur le site de l'administration des biens immobiliers de l'État.