Toumanski R-15

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Soyouz/Toumanski R-15BD-300 est un turboréacteur à compresseur axial monocorps. Il est doté d'une postcombustion[1].

Conception et développement[modifier | modifier le code]

Le Toumanski R-15BD-300 a été conçu par Sergueï Toumanski à la fin des années 1950. Le moteur a été conçu, à l'origine, pour propulser des drones volant à haute vitesse à haute altitude (projet abandonné quelque temps après).

En raison du manque de ressources et de financement, l'enveloppe du moteur était principalement fabriquée en acier et, pour les parties soumises aux hautes températures, en acier plaqué.

À l'époque, l'URSS n'avait pas les ressources pour exploiter des métaux comme le titane, ou des alliages composites, qui auraient pu réduire fortement le poids du moteur. Le moteur original a été utilisé dans le drone de reconnaissance Tupolev Tu-123 (en).

Performances[modifier | modifier le code]

Le moteur fournit une forte poussée à haute altitude, mais au prix d'une forte consommation. À sec, le moteur fournit une poussée de 7 500 kilogrammes (soit 73,5 kN) ; avec la postcombustion, la poussée passe à 11 200 kilogrammes (soit 110 kN). Cela permet au Mikoyan-Gourevitch MiG-25, qui utilise deux turboréacteurs R-15, d'atteindre Mach 3,2.

Cependant, aux vitesses supérieures à Mach 3, l'aspiration du carburant par le flux d'air dépasse la capacité des pompes à la limiter. Le turboréacteur fonctionne alors comme un statoréacteur

Variantes[modifier | modifier le code]

  • R-15-300 : version originale. Utilisé sur le drone Tupolev Tu-123 Iastreb.
  • R-15-300M :
  • R-15B-300 : doté d'un contrôle électronique (première fois pour un moteur soviétique), modifié pour augmenter la durée de vie. Première motorisation du MiG-25.
  • R-15BD-300 :
  • R-15BF2-300 : version améliorée. Utilisé pour le Ye-266M, prototype du MiG-25. Jamais produit en série.

Applications[modifier | modifier le code]

Le seul appareil qui utilise le R-15BD-300 est le MiG-25. Ce moteur a fait de cet avion le chasseur le plus rapide (chronométré à Mach 3,2) jamais produit en série. Les prototypes de ce moteur ont également été utilisés pour motoriser le Ye-150A, prototype d'intercepteur conçu par MiG.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Mikoyan/Gurevich Ye-152A - interceptor », www.aviastar.org (consulté le 2008-05-20)

Liens externes[modifier | modifier le code]