Toumani Diabaté

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Diabaté.

Toumani Diabaté

Description de cette image, également commentée ci-après

Toumani Diabaté et sa kora.

Informations générales
Naissance (48 ans)
Bamako, Mali
Genre musical World music
Instruments Kora
Années actives 1987-présent
Labels World Circuit
Site officiel www.toumani-diabate.com

Toumani Diabaté est un musicien malien, né le 10 août 1965 à Bamako, Mali. Il est considéré comme l’un des plus grands joueurs de kora.

Né en 1965 dans une famille de griots, il est le fils de Sidiki Diabaté, reconnu dans toute l’Afrique de l'Ouest pour être le roi de la kora. Il est aussi le cousin de Mamadou Diabaté. Toumani Diabaté a commencé à apprendre à jouer dès l’âge de 5 ans. À 13 ans, il participe à la Biennale du Mali avec l’Ensemble de Koulikoro qui remporte le prix du meilleur orchestre traditionnel. Il rejoint alors l’Ensemble instrumental national du Mali.

Toumani Diabaté a joué avec la chanteuse Kandia Kouyaté, un autre grand joueur de kora Ballaké Sissoko, avec Taj Mahal, ainsi qu’avec Ali Farka Touré avec qui il produit en 2005 un album In the Heart of the Moon.

La chanson Tapha Niang fait partie de la bande originale du jeu vidéo onirique au succès mondial LittleBigPlanet sorti en 2008. Suite à un début de polémique au sujet de l'utilisation de deux vers du Coran dans les paroles de la chanson (le mélange musique et textes sacrés serait considéré comme offensant par la religion musulmane), afin de ménager les susceptibilités, Sony Computer Entertainment choisit de faire figurer une version instrumentale de Tapha Niang dans la version finale du jeu.

Discographie[modifier | modifier le code]

Toumani Diabaté
  • 1987 : Kaira (Hannibal)
  • 1988 : Songhai (album) (Nuevos Medios)invité de Ketama
  • 1994 : Songhai II (Nuevos Medios) aussi avec Ketama
  • 1995 : Djélika (Hannibal)
  • 1999 : Nouvelles Cordes Anciennes, avec Ballaké Sissoko (Hannibal-Ryko / harmonia mundi)
  • 1999 : Kulanjan, avec Taj Mahal (Rykodisc)
  • 2002 : Jarabi (Best Of) "Master of Kora" (Hannibal)
  • 2003 : Mali Cool, avec Roswell Rudd (Soundscape)
  • 2005 : In the heart of the moon avec Ali Farka Touré et Ry Cooder (World Circuit)
  • 2006 : Boulevard de l'Indépendance (World Circuit)
  • 2008 : The Mandé variations
  • 2010 : Ali & Toumani avec Ali Farka Touré (World Circuit/Nonesuch Records)
  • 2011 : A Curva da Cintura avec Arnaldo Antunes et Edgard Scandurra (Mais Um Discos / Differ-ant )

Collaborations[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

  • 2009 : King of the kora : an introduction

Récompenses[modifier | modifier le code]

L'album Songhai obtient le prix au meilleur album étranger de l'année 1988 du New Musical Express.

L'album « In the Heart of the Moon »obtient le Grammy Awards du meilleur album traditionnel de musique du monde décerné le 8 février 2006. Le , Ali Farka Touré et Toumani Diabaté ont remporté, le Grammy du meilleur album de musique traditionnelle lors de la 53e cérémonie des Grammy Awards, à Los Angeles, aux États-Unis pour leur album 'Ali and Toumani'[1].

Documentaires sur Toumani Diabaté[modifier | modifier le code]

  • "Toumani Diabaté - Koraklänge aus dem Land der Flusspferde" de Martina Pfaff (WDR, Cologne 2007).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Grammy Awards: Deux musiciens maliens distingués », sur afriquejet.com,‎ 17 février 2011

Lien externe[modifier | modifier le code]