Toulouse School of Economics

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir TSE.
Toulouse School of Economics
Image illustrative de l'article Toulouse School of Economics
Informations
Fondation 2007
Type Grande école[1] publique
Localisation
Ville Toulouse
Pays Drapeau de la France France
Campus Manufacture des Tabacs, Toulouse
Direction
Président Jean Tirole
Chiffres clés
Enseignants-chercheurs Augustin Landier Jean Tirole Christian Gollier Paul Seabright
Niveau Bac+9
Divers
Affiliation Université Toulouse 1 Capitole
Site web ecole.tse-fr.eu/

Toulouse School of Economics - l'École d'économie de Toulouse (TSE)[2] est un réseau thématique de recherche avancée créé en 2007 sous la forme d'une fondation de coopération scientifique intitulée Fondation Jean-Jacques Laffont-TSE[3]. Regroupant plus de 150 chercheurs reconnus internationalement dans leurs thèmes de recherche, TSE ambitionne de concurrencer les meilleurs départements d'économie du monde pour le leadership de la discipline[4].

Avec l'Université Toulouse 1 Capitole (UT1), l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS), le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) et l’Institut national de la recherche agronomique (INRA), TSE est financièrement soutenu par un club de partenaires[5].

En septembre 2011, l'ensemble des enseignements en économie de l'Université Toulouse 1 Capitole a été regroupé au sein de l'école d'économie de Toulouse -TSE[6] qui a pour vocation de former des économistes de haut niveau[1]. En transformant sa Faculté de Sciences économiques en Ecole, l’Université Toulouse 1 Capitole a modifié le paysage de l’enseignement supérieur français en économie en créant une 3ème voie qui concilie le meilleur des grandes écoles et le meilleur de l’Université.

Composition[modifier | modifier le code]

TSE compte en 2010 150 enseignants-chercheurs (dont 49 seniors), 109 doctorants et chercheurs post-doctoraux, ainsi que 24 cadres administratifs et techniques, géographiquement regroupés sur le site de la Manufacture des Tabacs de l’Université Toulouse 1 Capitole. TSE comprend trois équipes de recherche : le GREMAQ (Groupe de recherche en économie mathématique et quantitative), le LERNA (Laboratoire d’économie des ressources naturelles) et l'ARQADE (Atelier de recherche quantitative appliquée au développement économique).

Enseignement[modifier | modifier le code]

L'école TSE propose des cursus à partir de la licence 3 jusqu'au doctorat. Les licences 1 et 2 constituent les années préparatoires de l'école. À partir du Master 1, l'enseignement est entièrement assuré en anglais. En 2011-2012, 60 % des étudiants de Master sont des étudiants étrangers.

Recherche[modifier | modifier le code]

La recherche à TSE s'appuie sur onze groupes de recherche[7].

Fondation Jean-Jacques Laffont-TSE[modifier | modifier le code]

Les quatre membres fondateurs sont l’Université Toulouse 1 Capitole, l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS), le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) et l’Institut national de la recherche agronomique (INRA).

  • Objectifs

La Fondation Jean-Jacques Laffont-TSE, nommée ainsi en hommage au créateur du pôle toulousain de recherches économiques, Jean-Jacques Laffont, pérennisera l’œuvre accomplie en poursuivant une double ambition. La priorité est de développer les capacités de recherche et d’enseignement de haut niveau de TSE pour concourir dans le top 10 mondial de la recherche en économie, en compagnie des meilleurs centres de recherche européens et américains. La seconde priorité est de placer TSE au cœur du débat et de l’expertise économique française et internationale pour renforcer sa visibilité nationale et internationale.

  • Stratégies de développement

Pour atteindre ces objectifs, la fondation met en œuvre trois programmes d’action. Le premier axe porte sur le renforcement de la capacité de recherche par un programme d’incitation à la recherche de haut niveau et par la création de chaires internationales destinées à contrer la fuite des cerveaux et à attirer de grands scientifiques de l’étranger. Le deuxième axe est destiné à renforcer l’attractivité des programmes d’enseignement supérieur de TSE dans sa concurrence avec les meilleures écoles européennes et américaines, notamment par la création de bourses doctorales internationales. Le troisième axe porte sur la valorisation de la production scientifique de TSE favorisant la diffusion de la culture économique au sein de la société française, en dynamisant la réflexion et la sensibilisation aux questions économiques, en transférant des connaissances économiques vers les entreprises et l’administration et en contribuant à la formation des décideurs à la science économique.[réf. nécessaire]

  • Structure

La fondation comprend un conseil d'administration présidée par Jean Tirole, prix Nobel d'Economie 2014. Les grandes orientations scientifiques de la fondation reçoivent l'avis d'un conseil scientifique qui comprends parmi les plus grandes référence mondiales en Economie dont pas moins de 4 prix Nobels d'Economie:

 Vie associative[modifier | modifier le code]

La Junior Etude de la Toulouse School of Economics est une association membre de la Confédération Nationale des Juniors-Entreprise. Ses membres réalisent des études économiques dans de nombreux domaines : économie industrielle, économie de l'environnement, statistique et économétrie, finance... 

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b http://www.leparisien.fr/toulouse-31000/l-universite-va-ouvrir-a-toulouse-une-grande-ecole-pour-economistes-09-03-2011-1350985.php
  2. TSE
  3. Fondation Jean-Jacques Laffont
  4. http://ideas.repec.org/top/top.econdept.html
  5. Fondation Jean-Jacques Laffont
  6. http://www.lesechos.fr/economie-politique/france/actu/afp_00328403.htm
  7. Fondation Jean-Jacques Laffont
  8. Fondation Jean-Jacques Laffont

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]