Toulounides

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Toulounides
بنو طولون (ar)

868905

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

L'émirat toulounide

Informations générales
Statut Émirat
Capitale Al-Qaṭā'i'
Langue Arabe
Religion Islam
Histoire et événements
868 Ahmad ibn Touloun est nommé gouverneur d'Égypte par le pouvoir abbasside
878 Occupation de la Syrie et de la Palestine
905 Les Abbassides reprennent le contrôle de l'Égypte
Émirs
(1er) 868-884 Ahmad ibn Touloun
(Der) 904-905 Shaybān

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Les Toulounides (ou Ṭūlūnides, Banū Ṭūlūn بنو طولون) constituent la première dynastie d'émirs indépendants dans l'Égypte devenue musulmane : ils gouvernèrent de 868 à 905.

Au IXe siècle, le pouvoir central des califes abbassides est l'objet de querelles intestines à la faveur desquelles des tendances centrifuges se manifestent dans l'empire : en 868, l'officier d'origine turque Ahmad ibn Touloun, envoyé de Bagdad comme gouverneur de l'Égypte, s'y comporte bientôt comme monarque autonome. Il ne transmet plus les impôts au pouvoir califal et il lui devient ainsi possible de développer l'irrigation et de faire construire une flotte, ce qui stimule l'économie locale et le commerce de façon décisive. En 878, il s'empare de la Palestine et de la Syrie pour y établir des marches défensives contre une éventuelle attaque du calife abbasside.

La dynastie ne devait pas subsister longtemps, ses successeurs se révélant moins capables que le fondateur. Sous son fils Khumarawayh (884-896) des travaux trop coûteux et le train de vie luxueux de la cour achevèrent d'épuiser les finances du pays. Après le meurtre de Khumārawayh, le pouvoir sombra dans les intrigues de palais et déclina de manière accélérée : les troupes abbassides reprirent le contrôle de l'Égypte dès 905.

Liste des émirs toulounides :

  • Ahmad ibn Touloun (868-884) (Aḥmad b. Ṭūlūn أحمد بن طولون)
  • Khumarawayh (884-896) (Abū al-Jaysh Khumārawayh b. Aḥmad b. Ṭūlūn أبو الجيش خمارويه بن أحمد)
  • Abū al-'Asākir (896) (Abū al-ʿAsākir Jaysh b. Khumārawayh b. Aḥmad b. Ṭūlūn أبو العساكر جيش بن خمارويه بن أحمد بن طولون)
  • Hārūn (896-904) (Hārūn b. Khumārawayh b. Aḥmad b. Ṭūlūn هارون بن خمارويه بن أحمد)
  • Shaybān (904-905) (Abū al-Manāqib Shaybān b. Aḥmad b. Ṭūlūn أبو المناقب شيبان أحمد بن طولون)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Thierry Bianquis, Pierre Guichard et Mathieu Tillier (éd.), Les débuts du monde musulman (VIIe-Xe siècle). De Muhammad aux dynasties autonomes, Nouvelle Clio, Presses Universitaires de France, Paris, 2012.
  • Zaky Mohamed Hassan, Les Tulunides. Étude de l’Égypte Musulmane à la fin du IXe siècle, 868-905, Busson, Paris, 1933.
  • Mathieu Tillier (présenté, traduit et annoté par), Vies des cadis de Miṣr (257/851-366/976). Extrait du Rafʿ al-iṣr ʿan quḍāt Miṣr d’Ibn Ḥağar al-ʿAsqalānī, Institut Français d’Archéologie Orientale (Cahier des Annales Islamologiques, 24), Le Caire, 2002. ISBN 2-7247-0327-8
  • Mathieu Tillier, « The Qāḍīs of Fusṭāṭ–Miṣr under the Ṭūlūnids and the Ikhshīdids: the Judiciary and Egyptian Autonomy », Journal of the American Oriental Society, 131 (2011), p. 207-222. En ligne : http://halshs.archives-ouvertes.fr/IFPO/halshs-00641964/fr/


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Documentation externe[modifier | modifier le code]