Toui été

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Toui été ou Perruche à croupion vert (Forpus passerinus) est un psittacidé néotropical.

Description[modifier | modifier le code]

Cet oiseau présente un plumage vert.

Le dimorphisme sexuel est marqué au niveau des couvertures sous-ailaires par une coloration bleu azur (nuances retrouvées au niveau de la tête et du croupion) chez le mâle et verte chez la femelle[1]. Cette dernière montre un front légèrement jaunâtre.

Cette espèce mesure environ 12 cm pour une masse de 30 g.

Habitat[modifier | modifier le code]

Le Toui été fréquente tous les milieux boisés à l'exception de la forêt dense. Il se rencontre notamment dans les lisières des bois, les défrichements et les jardins (y compris en pleine ville).

Répartition[modifier | modifier le code]

Cet oiseau peuple notamment la Guyane (plaine littorale) où il est assez commun.

Alimentation[modifier | modifier le code]

Le Toui été consomme de toutes petites graines de graminées, des fleurs, des bourgeons et des baies.

Comportement[modifier | modifier le code]

Le Toui été est grégaire sauf peut-être pendant la période de reproduction. Il se rassemble parfois en grandes bandes bruyantes.

Captivité[modifier | modifier le code]

Bien que cet oiseau soit très sociable dans la nature, en captivité il peut être agressif envers les jeunes mâles et peut même les tuer. Il est très social quand il est jeune. c'est le meilleur compagnon pour l'amateur qui veut un oiseau qui ne crie pas mais il fait de mélodieuses vocalise.

Reproduction[modifier | modifier le code]

Le nid est une cavité généralement située dans un arbre : ancienne loge de pic, anfractuosité naturelle ou excavation dans une termitière arboricole. La femelle pond de deux à onze œufs (le plus souvent cinq à sept). L'incubation dure environ deux semaines et l'élevage des jeunes un mois. La moitié des femelles tente une seconde nichée[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mario D. & Conzo G., 2004, Le grand livre des perroquets, de Vecchi, Paris
  2. Groupe d'étude et de protection des oiseaux en Guyane (2003) Portraits d'oiseaux guyanais. Ibis Rouge Editions, Guyane, Guadeloupe, Martinique, Paris, Réunion, 479 p.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :