Touhou Project

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Touhou Project (東方Project, Tōhō Purojekto?), généralement abrégé Touhou, ou Project Shrine Maiden, est une série japonaise de shoot them ups de type manic shooter ou danmaku créée par la Team Shanghai Alice en 1996. Elle doit son nom au fait que les titres des jeux commencent toujours par le préfixe 東方 (Tōhō, qui peut se traduire par Oriental). Elle a obtenu un grand succès grâce à ses motifs de tirs compliqués et l'accent plus prononcé sur les personnages que dans la plupart des shoot them up, mais également grâce au fait d'avoir été fabriqué par une seule personne connue sous le pseudonyme "ZUN". Elle est aussi connue pour la quantité prodigieuse d'œuvres produites par la communauté de ses fans, qui depuis quelques années, a franchi les limites du Japon. Il y a aussi quelques jeux de combats tels que Touhou 12.3 et Touhou 13.5.

Mécanique de jeu[modifier | modifier le code]

  • La puissance des balles du joueur augmente de manière linéaire au fur et à mesure qu'il collecte les power-ups lâchés par les ennemis, pour finir par plafonner au maximum. Dans plusieurs jeux de la série, le joueur peut aussi collecter des icônes « point » pour gagner des vies supplémentaires ; le nombre nécessaire à ceci croit exponentiellement avec les vies gagnées.
  • La « concentration », avec la touche shift par défaut, ralentit les mouvements du joueur, rend le masque de collision visible et (de manière générale; toutefois l'effet est inversé pour certains personnages) concentre l'attaque du joueur de manière à la rendre plus puissante. Dans Imperishable Night ce mode fait en fait apparaître l'équipier Fantôme. Cette fonction est essentielle pour naviguer entre les motifs complexes de tirs et battre les boss plus rapidement.
  • Le compteur de Graze (effleurement) compte le nombre de balles qui sont passées sur le personnage mais n'ont pas touché le masque de collision, et récompense le joueur de points bonus lorsqu'il prend des risques.
  • Les Spell Cards (cartes de sorts), avec la touche X par défaut, sont l'équivalent des « bombes » dans la plupart des autres shmups. Le joueur en dispose d'une quantité limitée ; en utiliser une le rend temporairement invulnérable et utilise une attaque magique qui généralement nettoie l'écran des balles qui s'y trouvent.
    • Le joueur peut en utiliser une pendant un très court moment après s'être fait touché par une balle (ceci est connu sous le nom de « Limite entre la Vie et la Mort ») pour éviter de perdre une vie.
    • Chaque « Spell Card » a un nom et les boss les utilisent pour créer des motifs de balles. Le joueur gagne un bonus de point assez conséquent si il réussit à "détruire" la spell card des boss sans mourir ou utiliser soit même des spell cards.
  • Perfect Cherry Blossom et Imperishable Night ont respectivement des points de « Cherry » (cerise) et de « Time » (temps). Les points de cerise sont principalement utilisés pour gagner des points, mais ils peuvent également donner une invulnérabilité temporaire (appelée « Supernatural Border » ou Barrière Surnaturelle). Les points des temps sont essentiels pour ramener la Lune avant que le matin n'arrive (en faisant avancer le temps, si tous les points nécessaires ont été acquis, d'une demi-heure au lieu d'une heure en temps normal à la fin du niveau) ; ils déterminent aussi si le joueur peut affronter ou non le « Final Spell » (sort final) des boss dans les niveaux de difficulté normal et supérieur.

Premiers jeux sur PC-98[modifier | modifier le code]

La série de jeux Touhou a débuté sur la série d'ordinateurs japonais PC-9801 et les cinq premiers épisodes fonctionnent nativement sur cette plate-forme ; les utilisateurs de PC standards ne peuvent qu'utiliser un émulateur pour y jouer. La série d'ordinateurs PC-9801 était déjà sur le déclin lorsque ces jeux sont sortis. À cause de cela, ils ne sont pas très connus parmi les joueurs. Le groupe responsable des jeux était appelé « Amusement Makers ».

Touhou Rei'iden 〜Highly Responsive to Prayers[modifier | modifier le code]

Highly Responsive to Prayers (Fortement Sensible aux Prières) (東方靈異伝 Tōhō Rei'iden) Le premier jeu de la série Touhou. Ce n'est pas un shmup traditionnel et il partage des similarités avec Arkanoid. Ceci en fait un jeu au style différent du reste de la série. Reimu Hakurei, l'une des protagonistes principales de la série, fait son apparition dans ce jeu. Il est sorti en 1996.

Touhou Fumaroku 〜Story of Eastern Wonderland[modifier | modifier le code]

Story of Eastern Wonderland (Histoire du Monde Merveilleux Oriental) (東方封魔録 Tōhō Fūmaroku) Sorti en 1997 lors du Comiket 52. C'est le premier danmaku de la série, et aussi le premier dans lequel Marisa Kirisame, le deuxième personnage principal de la série, fait son apparition (ici dans le rôle de l'avant-dernier boss).

Touhou Yumejikuu 〜Phantasmagoria of Dim. Dream[modifier | modifier le code]

Phantasmagoria of Dim. Dream (Fantasmagorie de Rêve Dimensionnel) (東方夢時空 Tōhō Yumejikū) Un shoot them up à deux joueurs, de type face-à-face ; similaire à Twinkle Star Sprites. Sorti en août 1997 lors du Comiket 53.

Touhou Gensokyo 〜Lotus Land Story[modifier | modifier le code]

Lotus Land Story (Histoire du Pays du Lotus) (東方幻想郷 Tōhō Gensōkyō) Sorti en 1998 lors du Comiket 54. Ce jeu introduit le mode concentration, présent dans tout le reste de la série par la suite, qui ralentit les mouvement du personnage pour éviter plus facilement les balles.

Touhou Kaikidan 〜Mystic Square[modifier | modifier le code]

Mystic Square (Carré Mystique) (東方怪綺談 Tōhō Kaikidan) Le cinquième et dernier Touhou pour les PC-98, sorti en décembre 1998 lors du Comiket 55. Mima et Yuka, boss finaux respectifs de The Story of Eastern Wonderland et Lotus Land Story, reviennent en tant que personnages jouables dans ce jeu.

Jeux pour Windows[modifier | modifier le code]

Après quatre ans d'inactivité, ZUN, le créateur de Touhou, quitte Amusement Makers pour fonder son propre cercle : la Team Shanghai Alice. Puis il commence à développer des jeux pour Windows. La jouabilité des jeux sur Windows a été substantiellement améliorée par rapport à celle des jeux sur PC-98. La plupart des œuvres dōjin dérivées de Touhou sont centrées sur ces jeux.

Touhou Koumakyou 〜Embodiment of Scarlet Devil[modifier | modifier le code]

Embodiment of Scarlet Devil (東方紅魔郷, Tōhō Kōmakyō?, litt. Incarnation du Démon Écarlate) fut le premier Touhou sur Windows. Sorti le 11 août 2002, il surpasse grandement les jeux de PC-98 graphiquement et musicalement et fut le premier jeu à attirer une base de fans occidentaux substantielle.[réf. nécessaire]

L'histoire, contée lors des discussions entre les personnages pendant des interludes dans l'action, est la suivante : le pays de Gensokyo (cadre de tous les épisodes de la série) a été englouti par une brume rouge et ses habitants ne voient plus le soleil. Incarnant la miko Reimu Hakurei ou la sorcière Marisa Kirisame, le joueur essaye de se débarrasser de la brume, et remonte la piste jusqu'à une mystérieuse figure appelée le Démon Écarlate.

Touhou Youyoumu 〜Perfect Cherry Blossom[modifier | modifier le code]

Perfect Cherry Blossom (Parfaite Floraison des Cerisiers) (東方妖々夢 Tōhō Yōyōmu) est le septième Touhou. Sorti le 17 aout 2003, il a la particularité parmi les récents titres de la série d'avoir des titres anglais et japonais dont la signification n'est pas la même ; le titre japonais peut être traduit par Rêve Ensorcelant.

Le mois de mai arrive, l'hiver dure beaucoup plus longtemps que la normale à Gensokyo, et les habitants commencent à suspecter une action surnaturelle. Incarnant Reimu, Marisa ou la nouvelle arrivante Sakuya Izayoi, le joueur s'embarque à la recherche de ceux qui empêchent le printemps d'arriver.

Perfect Cherry Blossom continue la tradition de la série Touhou avec la réapparition d'anciens boss en tant que personnages jouables : Ici, Sakuya, qui était la servante de la vampire Remilia Scarlet, mieux connue sous le nom de Démon Écarlate, que le joueur a combattue à plusieurs reprises dans Embodiment of Scarlet Devil.

Touhou Suimusou 〜Immaterial and Missing Power[modifier | modifier le code]

Immaterial and Missing Power (Puissance Immatérielle et Absente) (東方萃夢想 Tōhō Suimusō), une collaboration avec Tasogare Frontier, est le septième épisode et demi de la série. Bien qu'il soit sorti le 30 décembre 2004, après Imperishable Night, il est numéroté 7,5 parce que les évènements du jeu ont lieu avant ceux d'Imperishable Night. Immaterial and Missing Power est un jeu de combat en deux dimensions et non un shmup comme à l'habitude. La Team Shanghai Alice n'est à l'origine que de l'histoire et d'une partie de la musique, mais le jeu est compté comme une de ses œuvres officielles.

Les personnages jouables de base du jeu comprennent tous les personnages jouables des précédents jeux de la série sur Windows, ainsi qu'Alice Margatroid, Youmu Konpaku et Yuyuko Saigyouji(toutes deux boss dans Perfect Cherry Blossom) et Patchouli Knowledge (boss du quatrième niveau de Embodiment of Scarlet Devil). Des personnages supplémentaires deviennent jouables quand le joueur termine les modes histoire avec les personnages jouables de base. Un patch officiel ajoute Hong Meiling (de Embodiment of Scarlet Devil) en tant que personnage jouable, mais elle n'est pas disponible dans le mode histoire.

Touhou Eiyashou 〜Imperishable Night[modifier | modifier le code]

Imperishable Night (Nuit Impérissable) (東方永夜抄 Tōhō Eiyashō) est le huitième Touhou. Il est sorti lors du Comiket 66 en août 2004.

L'histoire se concentre sur un mal plus insidieux que les jeux précédents. L'évènement annuel de Gensokyo, la Fête d'observation de la Lune, commence à l'aube… mais il semble que quelqu'un a remplacé la Lune par une fausse qui ne deviendra jamais pleine. Une équipe d'humains et de fantômes se met en place pour remédier à ce problème avant que la nuit ne soit terminée — l'histoire dit que l'équipe que le joueur choisit est la seule équipe à enquêter. Ceci est vrai pour tous les jeux de la série Touhou ; le seul personnage qui va rencontrer le boss final est celui choisi par le joueur — les exceptions sont Phantasmagoria of Dim. Dream et Phantasmagoria of Flower View.

Chacun des personnages habituellement jouables fait équipe avec un non-humain de Gensokyo. Reimu Hakurei s'allie avec Yukari Yakumo, Yôkai de la frontière ; Marisa Kirisame avec Alice Margatroid, marionnettiste aux sept couleurs ; Sakuya accompagne sa maîtresse, Remilia Scarlet. La nouvelle équipe est composée de la demi-fantôme Youmu Konpaku et de la fantôme Yuyuko Saigyouji, boss de fin de Perfect Cherry Blossom. Tous les autres personnages (excepté Remilia) sont aussi apparus dans Perfect Cherry Blossom.

Imperishable Night a aussi introduit des mécaniques de marquage de points complexes, basées sur le ratio « humain sur fantôme » du joueur.

Touhou Kaeidzuka 〜Phantasmagoria of Flower View[modifier | modifier le code]

Phantasmagoria of Flower View (Fantasmagorie de Scène Fleurie) (東方花映塚 Tōhō Kaeizuka) est le neuvième Touhou. Il est sorti en août 2005 lors du Comiket 68.

Ce jeu est un shmup de type face-à-face comme Phantasmagoria of Dim. Dream, et a un gameplay très différent des trois épisodes précédents de la série. L'histoire place les personnages dans une enquête sur la raison qui fait que les fleurs de Gensokyo éclosent fanatiquement. Les personnages jouables initialement sont Reimu, Marisa et Sakuya comme d'habitude, mais la liste grandit au fur et à mesure que le joueur progresse dans l'histoire de chaque personnage.

Touhou Bunkachou 〜Shoot the Bullet[modifier | modifier le code]

Shoot the Bullet (Capture la Balle) (東方文花帖 Tōhō Bunkachō) est le neuvième épisode et demi de la série. Il est sorti lors du Comiket 69 en décembre 2005. Le jeu est l'adaptation en jeu du fanbook officiel Bohemian Archive in Japanese Red.

Le joueur, incarnant la reporter tengu Aya Shameimaru, doit prendre en photo des boss pour son journal pour avancer dans des niveaux de plus en plus difficiles. Le jeu est unique dans le sens où le joueur n'a pas les tirs ou bombes habituelles, à la place, l'appareil photo est le seul moyen d'attaque et de défense, étant donné qu'il peut effacer des balles de l'écran. Le marquage de points est basé sur le contenu de chaque photo, position du boss, nombre de balles et position d'Aya entre autres. Le jeu est notable pour être le seul (avec Great Fairy War) où n'apparaît pas Reimu Hakurei. Il en va de même pour Marisa Kirisame, à l'exception de Highly Responsive to Prayers.

Touhou Fuujinroku 〜Mountain of Faith[modifier | modifier le code]

Mountain of Faith (Montagne de la Foi) (東方風神録 Tōhō Fūjinroku) est le dixième de la série. Annoncé début mai 2007, une version de démonstration est sortie à la convention Reitaisai 2007, le 20 mai. Le jeu complet est sorti au Comiket 72, le 17 août 2007. Il s'agit d'un shmup dans la lignée des précédents.

Dans cet épisode, la plupart des personnages précédemment jouables sont oubliés pour ne laisser que les deux éternels protagonistes Reimu Harukei et Marisa Kirisame. L'histoire se concentre sur l'escalade de la montagne Yôkai au sommet de laquelle un nouveau temple serait apparu, défiant le Sanctuaire Harukei, au grand déplaisir de Reimu.

Touhou Hisouten 〜Scarlet Weather Rhapsody[modifier | modifier le code]

Scarlet Weather Rhapsody (Rhapsodie d'Intempérie Écarlate)(東方緋想天 Tōhō Hisōten) - C'est un jeu de combat, en deux dimensions tout comme Immaterial and Missing Power, et qui est à nouveau réalisé par Tasogare Frontier. Le jeu est numéroté 10.5 dans la série. Le jeu complet est sorti lors du cinquième Reitaisai le 25 mai 2008[1].

Touhou Chireiden 〜Subterranean Animism[modifier | modifier le code]

Subterranean Animism (Animisme Souterrain)(東方地霊殿 Tōhō Chireiden) est le onzième épisode de la série. Il s'agit à nouveau d'un shoot'em'up. Une version démo est sortie à l'occasion du Reitaisai le 25 mai 2008. La version complète est sortie lors du comiket 74, le 16 août 2008.

Un geyser est apparu près du Sanctuaire Harukei. Malgré les avantages conséquents (des bains chauds) qui enthousiasment les deux humaines, Reimu Harukei et Marisa Kirisame, les yôkai se sentent inquiets. Comme il leur est interdit d'aller sous terre, ceux-ci dépêchent nos héroïnes pour enquêter sur la raison de cet évènement.

Dans cette aventure, les héroïnes doivent faire équipe avec l'un des 6 yôkai proposés (3 pour chaque personnage) qui restera à la surface en permettant à son envoyée d'utiliser son pouvoir. Les équipes proposées sont :

Reimu Harukei avec : Yukari Yakumo, yôkai de la Frontière / Suika Ibuki, oni du pandémonium / Aya Shameimaru, reporter tengu

Marisa Kirisame avec : Alice Margatroid, marionnettiste aux sept couleurs / Patchouli Knowledge, bibliothécaire du Manoir du Démon Ecarlate / Nitori Kawashiro, ingénieure kappa

Touhou Seirensen 〜Undefined Fantastic Object[modifier | modifier le code]

Undefined Fantastic Object (Objet Fantastique Non Identifié)(東方星蓮船 Tōhō Seirensen) est le douzième épisode de la série. Ce shoot'em'up apporte une petite nouveauté, l'apparition des OVNIs, de 3 couleurs différentes, permettant diverses combinaisons (3 bleus, 3 rouges, 3 verts ou un de chaque) libérant de grands ovnis (bleu, rouge, vert ou multicolore) donnant divers bonus (respectivement : points supplémentaires, étoile de vie, étoile de bombe, inversion de bonus). La version complète du jeu est sortie le 15 août 2009 lors de la 76e édition du Comic Market.

Touhou Hisoutensoku 〜Choudokyuu Ginyoru no Nazo wo Oe[modifier | modifier le code]

Choudokyuu Ginyoru no Nazo wo Oe (東方非想天則 Tōhō Hisōtensoku), plus connu par les joueurs sous le nom de Hisoutensoku est le troisième jeu de combat après Immaterial and Missing Power et Scarlet Weather Rhapsody, toujours réalisé par le cercle Tasogare Frontier. Le jeu est numéroté 12.3 dans la série. Cet épisode est sorti en même temps que Undefined Fantastic Object le 15 août 2009 lors de la 76e édition du Comic Market. Il s'agit d'une sorte d'extension pour Scarlet Weather Rhapsody due à un gameplay quasi-similaire et à la possibilité de retrouver les anciens personnages dans ce nouveau jeu. Hisoutensoku introduit trois nouveaux personnages jouables dans un nouveau mode histoire : Hong Meiling qui fait son grand retour depuis Immaterial and Missing Power, Cirno, la fée des glaces et Sanae Kochiya, la miko du Sanctuaire Moriya. Ainsi que Utsuho Reiuji, le corbeau de l'Enfer et Suwako Moriya, la Déesse de la Terre en tant qu'adversaires.

Double Spoiler 〜Touhou Bunkachou[modifier | modifier le code]

Double Spoiler (東方文花帖 Tōhō Bunkachō) est le douzième épisode et demi de la série. Il est sorti le 14 mars 2010 lors de la 7e édition du Hakurei Shrine Reitaisai. Le principe du jeu se révèle identique à Shoot the Bullet en reprenant les personnages à partir de Mountain of Faith, jusqu'à Undefined Fantastic Object.

Great Fairy Wars 〜Touhou Sangessei[modifier | modifier le code]

Yousei Daisensou ( 東方三月精 Tōhō Sangessei) noté 12.8 est un nouvel épisode intermédiaire qui devrait sortir durant la 78e édition du Comic Market (du 13 au 15 août 2010). Le jeu est l'adaptation du manga officiel Strange and Bright Nature Deity. Le personnage incarné ici est Cirno, qui aura la capacité de geler les balles adverses. À noter que ce jeu est le seul, avec Shoot the Bullet, à ne pas mettre en scène Reimu Hakurei.

Touhou Shinreibyou 〜Ten Desires[modifier | modifier le code]

Ten Desires (Les dix Désirs) ( 東方神霊廟 Tōhō Shinreibyō) est le 13e épisode de la série. Celui-ci reprendra les mêmes personnages jouables parus dans l'épisode précédent (Reimu Hakurei, Marisa Kirisame et Sanae Kochiya) et marque le retour de Youmu Konpaku (apparue dans Perfect Cherry Blossom).

Œuvres liées[modifier | modifier le code]

En plus des jeux, la Team Shanghai Alice a aussi utilisé les personnages de Touhou dans d'autres médias.

  • Curiosities of Lotus Asia (Curiosités de l'Asie des Lotus) (東方香霖堂 Tōhō Kōrindō), écrit par ZUN lui-même, est une histoire publiée en chapitres. Elle a été au départ publiée dans le magazine Colorful PUREGIRL, mais a changé pour le Magazine Elfics de la compagnie BiBLOS après l'arrêt de la publication du premier. Toutefois, car BiBLOS a récemment fait faillite, la série va sans doute changer pour un autre magazine. De plus, certains chapitres de Curiosities of Lotus Asia sont publiés sur le site web Elnavi. Le protagoniste Rinnosuke Morichika est le seul personnage masculin montré de Touhou.
  • Eastern and Little Nature Deity (Petite et Orientale Déité de la Nature) (東方三月精 Tōhō Sangetsusei) est un manga paru dans le magazine CompAce, un magazine de prépublication japonais. L'histoire de base est écrite par ZUN (le seul membre connu de la Team Shanghai Alice), et les dessins sont de Nemu Matsukura, connu pour être un fan de la série Touhou. L'histoire se concentre autour de trois fées facétieuses et de leurs (més)aventures. La série est parue entre 2005 et 2006.
  • Strange and Bright Nature Deity (Étrange et Brillante Déité de la Nature) (東方三月精 Tōhō Sangetsusei) est la suite de Eastern and Little Nature Deity. Matsukura ayant arrêté de dessiner pour des raisons de santé, c'est Makoto Hirasaka qui prend sa relève dans cette série parue dans le MediaMix Game Magazine, de 2006 à 2009.
  • Oriental Sacred Place (Endroit Sacré Oriental) (東方三月精 Tōhō Sangetsusei) est la suite de Strange and Bright Nature Deity. Toujours dessinée par Makoto Kirakasa, la série est en cours de parution.
  • Bohemian Archive in Japanese Red (Archive Bohémienne en Rouge Japonais) (東方文花帖 Tōhō Bunkachō) est le premier fanbook officiel de la série Touhou. Le livre comprend de faux articles de journaux écrits par la journaliste tengu Aya Shameimaru, une interview de ZUN et une compilation de quelques doujinshi. Un CD-ROM est attaché à la quatrième de couverture et contient des nouvelles pistes musicales de ZUN, une démo Phantasmagoria of Flower View et un fond d'écran représentant la couverture du livre.
  • Seasonal Dream Vision (Vision de Rêve Saisonnière) (東方紫香花 Tōhō Shikōbana) est un florilège de doujinshi publié par Tora no Ana. Une vue de Gensokyo de ZUN et un CD contenant divers réarrangements de sa musique sont également inclus.
  • Perfect Memento in Strict Sense (Souvenir Parfait au Sens Strict) (東方求聞史紀 Tōhō Gumonshiki) est une encyclopédie de Gensokyo parue en 2006, et rédigée par Hieda no Akyu, une humaine ayant le pouvoir de se souvenir de tout ce qu'elle voit. Avec une description de tous les personnages (jusqu'à Touhou 9) et de tous les lieux clés de Gensokyo, cet ouvrage est actuellement la référence la plus complète sur le monde de Touhou, surpassant "Bohemian archive in Japanese Red". Un CD-ROM est attaché à la quatrième de couverture et contient 3 nouvelles pistes musicales composées par ZUN, et quelques fonds d'écran représentant la couverture du livre. Publié par Ichijinsha.
  • The Grimoire of Marisa (Le Grimoire de Marisa) (グリモワール オブ マリサ Gurimowaru obu Marisa) est le troisième fanbook officiel de la série, sorti le 28 juillet 2009. Il s'agit d'une encyclopédie des Spell Cards (techniques utilisées par les différents personnages du jeu) accompagnées d'illustrations, et d'un CD-ROM comprenant deux pistes musicales originales, et des fonds d'écrans de la couverture du livre. Publié par Ichijinsha.
  • Wild and Horned Hermit (L'ermite sauvage et cornu) est un manga introduisant le personnage Kasen Ibara, qui y est décrite comme une ermite, au bras bandé. Encore en parution à l'heure actuelle.
  • Symposium of Post-mysticism (東方求聞口授) est une suite-like de "Perfect Memento in Strict Sense" puisqu'il introduit la description et les histoires des personnages de Touhou 10 - Mountain of Faith jusqu'a Touhou 13 - Ten Desires (comme Perfect Memento in Strict Sense l'avait avec les précédents opus). Il parle également de l'influence du Shintoïsme, du Bouddhisme et du Taoïsme sur l'univers de Gensokyo. Encore en parution à l'heure actuelle.

Univers[modifier | modifier le code]

Les intrigues du projet Touhou tournent autour des phénomènes étranges qui ont lieu dans le royaume imaginaire de Gensokyo (幻想郷, littéralement Village d'Illusion ou Village imaginaire).

Gensokyo est situé en Extrême-Orient. Il y a bien longtemps, c'était un endroit désolé hanté par des yôkai qui se jetaient sur les voyageurs perdus qui y passaient. Rapidement, des exorcistes y furent envoyés pour résoudre le problème des yôkai et finirent par s'installer dans la zone pour les contrôler. Alors que la civilisation humaine avançait ailleurs, les concepts tels que les yôkai y furent considérés comme des superstitions non scientifiques. Gensokyo fut alors scellé par des prêtres et fut petit à petit oublié.

À cause du sceau, cette communauté isolée développa sa propre civilisation. Contrairement au monde extérieur, les qualités magiques et spirituelles prévalent sur la science et alors que les yôkai et les humains coexistent, ils combattent toujours. Le seul passage connu du monde extérieur vers Gensokyo est le Sanctuaire Hakurei, à la frontière de Gensokyo. Le sceau s'est affaibli toutefois à cause de l'expansion urbaine du monde extérieur, et de plus en plus d'humains ont été capables d'aller à Gensokyo depuis le monde extérieur.

Personnages[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Personnages de Touhou Project.

Si certains shoot them ups n'ont pas de personnages du tout, la série Touhou possède plusieurs dizaines de personnages jouables ou non-jouables.

Bien que chaque jeu fait apparaître différents personnages, le personnage principal des jeux est toujours Reimu Hakurei, rejoint par Marisa Kirisame à partir du deuxième jeu. Les seuls jeux pour lesquels ce n'est pas le cas sont Shoot the Bullet, Fairy Wars et "Double Spoiler", où seulement Aya Shameimaru, Hatate Himekaidou et Cirno sont jouables. Chaque nouvel opus « emprunte » aussi des personnages ennemis des précédents en tant que personnages jouables, sauf pour Subterranean Animism où les personnages ainsi empruntés n'affectent que le type d'attaque des deux personnages jouables.

Œuvres de fans[modifier | modifier le code]

Une quantité prodigieuse d'œuvres dérivées basées sur Touhou a été créée depuis la sortie de Embodiment of Scarlet Devil. Cela comprend des dōjinshi (mangas amateurs), de la musique dōjin et même des jeux dōjin, alors que les jeux Touhou en sont eux-mêmes.

Ces activités ajoutent des caractéristiques aux personnages, que ZUN n'avait pas l'intention d'ajouter. Par exemple, Alice Margatroid est décrite dans les jeux originaux comme distante et ne se souciant que rarement des autres, alors que dans les dōjin elle est une fille fragile et très sensible qui recherche désespérément l'affection de Marisa, quasiment l'inverse de son caractère dans les jeux. À cause du manque de personnages masculins, les associations yuri sont prévalentes parmi les dōjinshi tirés de Touhou.

Les fans japonais ont l'habitude de donner des surnoms à leurs personnages favoris, quelques fois étranges ou insensés. Hong Meiling est surnommée « Chūgoku » (Chine), Yuyuko Saigyouji « Yuyu-sama », Tenshi Hinanai « Tenko » et ainsi de suite.

Les jeux dōjin basés sur Touhou sont pour la plupart des adaptations des mécaniques de jeu d'autres séries avec les personnages de Touhou, comme Super Marisa Land (une parodie évidente de la série des Mario, le titre étant un jeu de mot avec Super Mario Land), MegaMari (basé sur Megaman), Moedan (basé sur Moeru Eitango Moetan) et Touhou Soccer (basé sur Captain Tsubasa).

La musique de Touhou est aussi très populaire et de nombreux CD d'arrangements peuvent être trouvés en vente au Comiket ou à d'autres conventions japonaises.

Reitaisai[modifier | modifier le code]

La Hakurei Shrine Reitaisai (博麗神社例大祭?) est la plus grande des nombreuses conventions de dōjin traitant uniquement de Touhou. Tout a commencé en 2004 comme un moyen pour la Team Shanghai Alice de distribuer publiquement les versions d'essai de leurs titres à venir aux fans bien avant de les distribuer sur Internet. Depuis, de nombreuses œuvres dérivées de Touhou y sont aussi rassemblées et vendues. Commençant chaque année en avril ou en mai, la convention a eu lieu à Ōta, Tokyo en 2004, à Naka-ku, Yokohama en 2005 et à Sunshine city, Tokyo en 2006 et 2007.

Bien que l'organisateur de cette convention n'ait rien à voir avec la Team Shanghai Alice officiellement, le nom « Hakurei Shrine Reitaisai » lui a été donné par ZUN lui-même.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]