Mât totémique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Totem (Amérindiens))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir totem.
Poteau totem de chief Tony Hunt des Kwakiutl. De haut en bas : le corbeau, Sisutl, le serpent à deux têtes et personnage levant les mains en bienvenu, chef avec objet en forme de bouclier

Les mâts totémiques sont des sculptures monumentales qui se présentent sous la forme de poteaux en bois – généralement du thuya géant – sculptés et décorés de symboles et de figures par les peuples amérindiens de la côte Nord-Ouest du Pacifique (en). Les mâts totémiques ne sont pas des objets religieux mais servent plutôt d'emblème pour les familles ou encore de commémoration d'événements historiques[1].

Ils peuvent mesurer plusieurs dizaines de mètres. De par leur composition et la rigueur du climat dans cette région du monde, ils ont une durée de vie limitée, de l'ordre d'une soixantaine d'années[2].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le terme est attesté en français une première fois sous la forme Aoutem en 1609 au sens de « représentation concrète d'un être, espèce animale ou végétale, parfois chose, qui incarne l'esprit des ancêtres et sert d'emblème à une famille, une tribu, ou une nation », puis sous la forme actuelle totem au XIXe siècle par l'intermédiaire de l'anglo-américain[3].

Le mot totem est la contraction altérée d’odoodeman [oˈtuːtɛm] « otoutem », autrement ot-oteman[3], terme issu de la langue ojibwé qui signifie « sa famille, son clan », ou « blason de la famille ». Le terme se décompose en od- (ot-) possessif « son, sa » et odeman (oteman) « famille, tribu, clan ».

Histoire[modifier | modifier le code]

Types de mâts totémiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Marius Barbeau, Totem poles of the Gitksan, upper Skeena River, British Columbia, Ottawa, National Museum of Canada,‎ , 275 p.
  • (en) Marius Barbeau, Totem poles : according to crests and topics, vol. 1, Ottawa, National Museum of Canada,‎ , 433 p. (lire en ligne)
  • (en) Marius Barbeau, Totem poles : according to location, vol. 2, Ottawa, National Museum of Canada,‎ , 445 p. (lire en ligne)
  • (en) Hilary Stewart, Looking at totem poles, Vancouver, Douglas & McIntyre,‎ , 191 p. (ISBN 978-1-55054-074-1, OCLC 27683602, lire en ligne)
  • (en) Edward Malin, Totem poles of the Pacific Northwest coast, Portland, Timber Press,‎ , 187 p. (ISBN 978-0-585-34076-0, OCLC 47010664)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (en) [1] Site qui référence les six genres de poteaux totem avec illustrations