Toshiyuki Horie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Toshiyuki Horie (堀江 敏幸, Horie Toshiyuki]?), né le 3 janvier 1964 dans la préfecture de Gifu, est un écrivain et universitaire japonais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est diplômé de la faculté des arts, lettres, et science de l'Université Waseda en littérature française. Il intègre ensuite l'université de Tokyo pour faire un doctorat qu'il ne finit pas. Il le poursuit et le finit à l'université de Paris III[1].

Spécialiste de littérature française, Toshiyuki Horie enseigne à l'Université Waseda. Il est également critique et traducteur de français : il a traduit des textes d'Hervé Guibert, Michel Rio, Jacques Reda ou encore Michel Foucault.

Écrivain reconnu au Japon, son œuvre a été récompensée de très nombreuses fois : il a obtenu le prix Mishima en 1999 pour Auparavant (オパラバン?), le prix Akutagawa en 2001 pour le Pavé de l'ours (熊の敷石?) et le prix Tanizaki en 2004 pour Yukinuma to sono shūhen (雪沼とその周辺?). Il reste cependant encore peu traduit en France.

Œuvres (liste incomplète)[modifier | modifier le code]

  • Auparavant (Oparaban - おぱらばん, 1999), in la revue Arsenal (information à confirmer).
  • Le Pavé de l'ours (Kuma no shikiishi - 熊の敷石, 2000), Gallimard, 2006.
  • Yukinuma to sono shūhen (雪沼とその周辺 - Yukinuma et ses environs), 2004.
  • Le marais des neiges (雪沼とその周辺, 2003), Gallimard, 2012.

Sources[modifier | modifier le code]

  1. (en)Toshiyuki Horie, Agency for Cultural Affairs, consulté sur www.jlpp.go.jp le 29 aout 2012