Torture médicale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La torture médicale (aussi appelée l'interrogation médicale) est la contribution, voire la participation explicite de professionnels médicaux dans des actes de torture, soit pour juger les capacités d'endurance des victimes, soit pour appliquer des traitements qui accentueraient la torture, ou en tant que tortionnaires eux-mêmes.

Applications[modifier | modifier le code]

La torture médicale peut impliquer l'utilisation par des médecins de leurs connaissances médicales spécialisées pour faciliter l'interrogation ou le châtiment corporel, au niveau de l'expérimentation humaine qui engendre des supplices ou au niveau d'une sanction médicale professionnelle et l'autorisation de la torture des prisonniers[style à revoir]. Ce terme évoque aussi les supplices de l'expérimentation scientifique (ou pseudo-scientifique) sur des sujets humains involontaires[style à revoir].

Sources[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Medical torture » (voir la liste des auteurs)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dr. J.C. Carothers M.B. D.P.M., The Psychology of the Mau Mau, Nairobi, Colony and Protectorate of Kenya, Government Printer,‎ 1954
  • (en) Eliott Valenstein, Great and Desperate Cures: The Rise and Decline of Psychosurgery and Other Radical Treatments for Mental Illness, Basic Books,‎ 1986

Voir aussi[modifier | modifier le code]