Les Tortues ninja

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Tortues ninja)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tortue (homonymie) et Ninja (homonymie).
Les Tortues Ninja (VF)
Teenage Mutant Ninja Turtles (VO)
Personnage de fiction apparaissant dans
Les Tortues Ninja

Alias Teenage Mutant Ninja Turtles, TMNT
Activité(s) Organisation de Ninja
Adresse New York City
Ennemi(s) Voir les ennemis

Membre(s) Leonardo
Donatello
Michelangelo
Raphael

Créé par Kevin Eastman & Peter Laird
Première apparition 1983 Teenage Mutant Ninja Turtles #1 (mai 1984)
Anime TV (1987)
Éditeur(s) Mirage Studios / Archie Comics / Image Comics

Les Tortues Ninja (Teenage Mutant Ninja Turtles) est une bande dessinée américaine de Kevin Eastman et Peter Laird pastichant des comic books comme Daredevil de Frank Miller (notamment le personnage d'Elektra). Cette bande dessinée, assez sanglante et plutôt destinée à un public adolescent, était originellement un tome unique conçu comme une parodie. Néanmoins, après le succès fulgurant de l'idée, les auteurs la continuèrent en une série de comics longue. Elle fut adaptée à la télévision par une série de dessins animés, un à partir de 1987 puis deux nouveaux dessins animés qui ont été lancés en 2003 et 2012. En parallèle, six films sont sortis entre 1990 et 2014.

Dans toutes les versions, cette série relate les aventures de quatre tortues et de leur maître / père adoptif rat, Splinter, vivant dans les égouts. Une exposition à un mutagène les a tous les cinq changés en créatures anthropomorphiques de taille à peu près humaine. Entraînées par Splinter à l'art du ninjutsu, les quatre tortues luttent contre diverses menaces qui pèsent sur New York, que ce soit d'autres ninja, des mutants, des extra-terrestres, des criminels ou parfois même des créatures surnaturelles, tout cela en essayant de dissimuler leur existence à la population.

Histoires[modifier | modifier le code]

À New York, Hamato Yoshi, un maître ninja japonais, est assassiné par son rival Oruku Saki. Splinter, le rat de compagnie de Yoshi[1], qui a appris le ninjutsu en observant et mimant son maître, réussit à s'échapper et se réfugie dans les égouts. Plus tard, il fait la connaissance de quatre bébés tortues tombées accidentellement dans un produit mutagène. Il les tire du liquide et les recueille, s'exposant lui-même à la substance chimique. Sous l'effet du mutagène, les cinq animaux mutent peu à peu, jusqu'à développer un aspect anthropomorphique, ainsi qu'une intelligence et une dextérité humaine. Splinter devient alors le père adoptif des tortues, qu'il élève et entraîne aux arts martiaux afin qu'ils puissent survivre à un environnement qui ne les acceptera jamais[2].

Splinter ayant un livre sur l'art de la Renaissance, les tortues mutantes sont baptisées de noms d'artistes de cette époque : Michelangelo (Michel-Ange), Leonardo (Léonard de Vinci), Raphael (Raffaello Sanzio) et Donatello (Donato di Niccolò di Betto Bardi dit « Donatello »)[3].

Les tortues sont chacune spécialisées dans l'utilisation d'une arme précise (les Ninjatōs par Leonardo, les saï par Raphael, le par Donatello et les nunchaku par Michelangelo) et portent des bandanas qui sont tous rouges dans le comics original, mais prennent une couleur propre à chaque tortue dans les versions plus tardives (le bleu pour Leonardo, le mauve pour Donatello, le rouge pour Raphael et l’orange pour Michelangelo. Elles raffolent de la pizza, base de leur alimentation. Leur cri de guerre : Cowabunga !

Le concept est né à partir d'un dessin esquissé par Kevin Eastman lors d'une soirée où il cherchait un concept nouveau pour une bande dessinée, avec son ami Peter Laird. Le dessin représentait une tortue humanoïde, trapue, avec un masque et tenant un nunchaku; ils trouvèrent l’idée amusante, car complétement contradictoire, entre un reptile très connu pour sa lenteur et à sa lourde carapace, à un ninja, rapide et discret. Laird proposa alors de créer une équipe de quatre tortues, chacune spécialisée dans le maniement d’une arme différente[4]. Eastman et Laird ne cachent pas que leur travail s’inspire des œuvres de Frank Miller et Jack Kirby. Il ne leur restait plus qu’à produire le fruit de leur travail. L’oncle d’Eastman leur fait un prêt, et les deux amis fondent Mirage Studios et produisent un unique numéro mettant en scène les quatre tortues, se voulant être une parodie des comics des années 1980, comme Daredevil. Le clan des Foot, ennemi juré des tortues, mené par Shredder est un clin d’œil de la main, un clan ninja apparaissant dans Daredevil.

Mais face au succès immédiat de cette bande dessiné, Eastman et Laird sont convaincus de continuer la production de ces comics, qui ne s’achève qu’en 1996, après avoir connu plusieurs variantes papier, mais également à la télévision et au cinéma. En effet, en 1986, l’agent Mark Freedman pris contact avec Eastman et Laird, pour leur proposer d’agrandir l’horizon de la licence. Ainsi, une série de petites figurines de plomb sont éditées chez Dark Horse. En janvier 1987, la licence est passée au petit fabricant de jouets californien Playmates Toys. Cependant, Playmates ne se lança pas les yeux fermés dans la production de figurines issues de ces comics, encore peu connus. Elle voulut alors lancer la production d’une série TV qui s’y réfère, pour toucher un maximum de public. À la base, l’ambitieuse idée était menée par Jarry Sachs – de la Sachs-Finley Agency, qui emmena avec lui Murakami-Wolf-Swenson, et à leur tête, le grand Fred Wolf. Les protagonistes ont alors mis en commun leurs idées avec l’entreprise Playmates. Après beaucoup de travail, on retrouve une vraie équipe à la tête de ce projet. Des slogans sont alors imaginés pour accrocher, comme les fameux « Heroes in a Half Shell», et «Turtle Power ! », faisant rien qu’à eux, l’ouverture du générique, entre autres. Trois prototypes de jouets sont également proposés, deux tortues et Rocksteady[5]. C’est en décembre 1987 qu’Eastman et Laird voient leur « bébé» devenir une série TV. La production des jouets liés à la série sortent en été 1988. On retrouve dans cette première vague les quatre tortues, April, Splinter, Shredder, Bebop, Rocksteady, et un soldat Foot. Les véhicules comprennent alors le Cheapskate (skateboard), Turtle Trooper (un parachute), Turtle Blimp (le dirigeable), et le Foot Knucklehead. Chaque véhicule était vendu avec un livret de jeu, et un catalogue de la gamme de jouet. Grâce à tout cela, la gamme de jouet va perdurer pendant presque dix années, allant pour ce premier dessin animé, de 1988 à 1997, s’éteignant en même temps que son support visuel, qui eut 10 saisons et 193 épisodes. Outre les jouets, la gamme Tortues Ninja s’étend, notamment aux États-Unis, dans divers supports, comme des vêtements, des gadgets pour enfants, comme les bonbons PEZ, des affaires scolaires, des tasses, assiettes, chaussures, portes clés...

Parallèlement, en 1990, sort le premier film sur les quatre tortues, à une époque où la licence connaît un réel âge d’or, étant le dessin animé le plus regardé aux États-Unis avant de se faire concurrencer par Les Simpson. Ce film met en scène les tortues et leur maître Splinter, avec des costumes et des animatroniques sortant tout droit du Jim Henson's Creature Shop, qui avait déjà réalisé Le Muppet Show. L’ambiance de ce film était assez sombre voulant se rapprocher des fans du comics, et laissant de côté celle du dessin animé. Ce film a connu un réel succès à sa sortie, ce qui lui permis de connaître deux suites, en 1991et 1993, moins sombres cette fois, et un quatrième film, indépendant des trois premiers, réalisé en 2007 et en images de synthèses, sous le nom de TMNT : Les Tortues Ninja .

Après la fin du premier dessin animé, en 1996, Saban tente de relancer l’année suivante la licence, avec une série live, nommée Les Tortues Ninja, la nouvelle génération (Ninja Turtles: The Next Mutation), et particulièrement connue pour avoir tenté d’introduire une cinquième tortue appelée Venus. Cette série fut extrêmement critiquée dès sa sortie, et ne dépassa pas la 2e saison, et 26 épisodes. La licence ne donna plus de signes de vie jusque 2003, lorsque sorti un nouveau dessin animé, appelé Tortues Ninja. Cette série se voulait plus proche du comics original d’Eastman et Laird, tout en étant accessible pour les enfants. Cette série eu un franc succès pour ses quatre premières saisons, et eu 156 épisodes, 7 saisons, et s’acheva en février 2009. Turtles Forever est un long-métrage qui sort à l’automne 2009 est un cross-over des tortues de 2003, avec celles de 1987, s’alliant pour lutter contre le Shredder le plus récent, qui veut détruire tous les univers, pour les éradiquer des tortues. Le 21 octobre 2009, Nickelodeon (chaîne de télévision) rachète les droits de Mirage pour les Tortues Ninja. La nouvelle ne rassura pas les fans, tombant dans la 25e année de la création des tortues, très commémorée par les gammes de jouets, car le nouveau propriétaire était réputé pour tenir une chaîne de dessin-animés très enfantins. Nickelodeon dès le début, lança la création d’un nouveau dessin animé, cette fois-ci en images de synthèses, et d'un nouveau film dans les années à venir.

Le 29 septembre 2012, après une campagne très discutée par les fans, le nouveau dessin animé sort aux États-Unis, et est un franc succès. Parallèlement, Paramount, chargé du nouveau film, doit revoir son script suite à une fuite sur internet, et retarder la date de sortie à plusieurs reprises, et essuyant plusieurs vagues de critiques de la part des fans[6].

Personnages importants[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Personnages des Tortues ninja.

Les différents univers des Tortues Ninja permettent d'inclure un très grand nombre de personnages, entre les comics, les dessins animés et les films notamment[7].

Tortues[modifier | modifier le code]

Leonardo, dit Leo, est l'aîné (16 ans) et le disciple de Splinter, il prend toujours au sérieux la pratique du ninjutsu et tente d'encourager ses frères à faire de même, souvent en vain. Son nom vient de l’artiste et ingénieur de la renaissance Leonardo da Vinci. Son caractère évolue très peu à travers les différentes versions depuis 1984.

  • Donatello (Tortue au bandeau violet utilisant un pour arme)

C'est le plus pacifique, Donatello, dit Donnie, préfère de loin l'utilisation de la parole à celle de son bō pour régler les conflits. Intellectuel et amateur de science, il est capable de modifier, réparer et comprend la plupart des technologies. Son nom est inspiré du peintre et sculpteur florentin Donatello. Dans le dessin animé de 2012, il est fou amoureux d’April O’Neil.

Souvent vu comme le dernier, le benjamin de la famille, Michelangelo, dit Mikey, aime bien plaisanter, les bandes dessinées faire du skateboard, du surf et réputé comme grand mangeur de pizza. Sous son attitude enfantine se cache un ninja agile et redoutable. Dans le dessin animé de 2012, il donne le surnom de la plupart des personnages secondaires rencontrés au cours de l’histoire. Son nom vient du peintre et sculpteur italien Michel-Ange.

  • Raphael (Tortue au bandeau rouge utilisant deux saïs pour arme)

Raphael, dit Raph, est la tête brûlée du groupe. Bien qu'il s'oppose souvent aux ordres de Leonardo, ce qui leur vaut de très nombreuses disputes, il est toujours présent pour aider ses frères. Ce fut la tortue qui connut le plus rude changement de comportement avec le passage à l’écran, dans le premier dessin animé, en 1987. Étant d’un tempérament violent à l’origine, il devient une tortue aimant l’humour. Son nom vient du peintre et architecte italien Raphaël.

Alliés[modifier | modifier le code]

Splinter a deux histoires différentes. Dans le comics original, les films et le dessin animé de 2003, c’est un rat qui vivait au Japon, aux côtés de son maître Hamato Yoshi, et Tang Shen, sa bien-aimée. Il imitait dans sa cage son maître Yoshi, lorsque ce dernier s’entraînait aux arts martiaux. Mais son grand rival Oroku Saki était lui aussi amoureux de Shen, qui se refusa à lui, et craignant Saki, ils décidèrent de fuir pour New York. Il la tua, et attendit que Yoshi rentre chez lui, pour le tuer également. Dans le combat, la cage de Splinter fut bousculée, et le rat griffa Shredder au visage. Pour se venger, le ninja lui coupa l’oreille droite avant de s’enfuir.

Dans le dessin animé de 1987, Splinter et Hamato Yoshi sont la même personne, un japonais pratiquant les arts martiaux dans le clan des Foot, aux côtés de Saki. Ce dernier, jaloux des talents de son rival, lui tendit un piège, qui lui valut l’exclusion de son clan. Déshonoré, il s’en alla pour New York.

Là où les deux histoires se rapprochent est au moment où Splinter part se réfugier dans les égouts de la ville. Là il fait la connaissance de quatre bébés tortues, qu’il retrouve pataugeant dans un fluide mutagène. Il devient un rat mutant humanoïde, père adoptif et maître de Ninjutsu des tortues. Il est très sage et tente de protéger ses fils du monde extérieur qui ne les accepterait pas. Bien qu'âgé, il n'est pas une force à négliger lors d'un combat, souvent comparé à Yoda.

Premier être humain que les tortues ont rencontré, elle s'est rapidement attachée à eux et fait tout ce qu'elle peut pour les aider. Son emploi change d'un univers à l'autre, mais elle est usuellement présentée soit reporter soit scientifique. Les tortues font sa connaissance en la sauvant de ses ennemis, qu’elle se fait à cause de sa curiosité.

Est un ancien raté dégoûté par la violence des criminels de New York, il est brutal et a pris sur lui de nettoyer les rues seulement armé d'articles de sport et d'un masque de hockey. Il se lie d'amitié avec Raphaël au cours de l'histoire, et développe plus tard une relation amoureuse avec April.

Personnage créé par Stan Sakai et héros de son propre comics, ce lapin samouraï rōnin parcourt le pays en shogyusha (pèlerinage guerrier), monnayant parfois ses services de garde du corps. Il vit au Japon au début de la période Edo (début du XVIIe siècle).

Crocodile mutant présenté variablement comme un allié ou un ennemi des Tortues( a cause de sa colère ) . Dans le comics et la série de 2003, c'est aussi un scientifique brillant.

Ennemis[modifier | modifier le code]

Pire ennemi des tortues, Shredder (ou le Déchiqueteur en traduction québécoise) a souvent changé d'apparence ou même de race au cours des comics et séries. Son but, lui, est resté le même : détruire les tortues. Chef du Clan des Foot, il se bat généralement avec son armure couverte de piquants plutôt que ses pouvoirs. Son vrai nom est Oruku Saki.

Scientifique un peu « détraqué », il est l'inventeur des Mousers (petit robot mangeur de rat). Il travaille parfois pour Shredder et son apparence change d'une série à l'autre. Il sera aussi transformé par accident en mouche mutante.

Un extra-terrestre introduit dans la série animée de 80, ancien conquérant galactique bannit, et séparé de son corps, ne laissant que sa tête, rappelant un cerveau. Allié de Shredder. Il n'aura de cesse dans la série d'obtenir un corps de substitution. Son personnage est inspiré des Utroms, une race extra-terrestre apparaissant en 1986 dans les comics des Tortues Ninja.

Le roi des rats vit dans les égouts et peut exercer un pouvoir hypnotique sur les rats en jouant de la flûte. Son pouvoir atteint aussi Splinter, qui devient sous l’envoûtement, un ennemi délicat pour les tortues.

  • Bebop et Rocksteady

Deux mutants grossiers et pas très malins apparaissant dans le dessin animé de 1987, servant d'hommes de main à Shredder. Plutôt incompétents, ils sont plus souvent la cause des défaites de Shredder que de ses réussites. Ce sont de banals voyous qui se sont portés volontaires pour être « renforcés » au cours d’expériences de Saki. Bebop est un homme-sanglier, et Rocksteady un homme-rhino.

Le bras droit de Shredder (et chef du gang de rue des "Dragons Pourpres") dans le dessin animé de 2003, un homme gigantesque et musclé qui mise en général sur la force brute pour se faire respecter de ses hommes et combattre. Hun est dévoué à Shredder, et se prouve si fort que les tortues doivent usuellement avoir recours à des attaques surprises pour le vaincre, bien qu'il ait rarement recours à une arme. Dans le long métrage Turtles Forever, Hun entre en contact avec le mutagen, et est transformé en tortue à son tour.

Jeune femme ninja, membre du Clan des Foot généralement placée comme la plus élevée après Shredder. Présentée plus récemment comme la fille adoptive de Shredder, elle a un rôle très ambigu dans toutes les versions.

Un agent scientifique sadique du gouvernement introduit dans la série de 2003, qui fait des recherches pour protéger la Terre contre d'éventuelles menaces extra-terrestres. Ses plans consistent souvent à disséquer les Tortues et faire des expériences sur elles afin d'en tirer profit pour créer des monstres.

Comics[modifier | modifier le code]

Plusieurs séries de comics ont été publiées sur les Tortues ninja. Elles sont pour la plupart de langue anglaise. Bien que TMNT appartienne à Mirage Studio, les tortues ont été publiées par plusieurs autres maisons d'édition.


Mirage Studio Le premier tome du comics d’Eastman et Laird paru en mai 1984, lors d’une convention de comics. Pour l’occasion, Mirage Studios n’avait édité que 3000 exemplaires du comics, en noir et blanc, et sous un format standard. Le public s’y est très vite intéressé, et le premier volume a dû être réédité à cinq reprises. Le nom de ‘’Mirage Studios’’ vient du fait qu’Eastman et Laird n’avaient pas assez d’argent pour fonder une entreprise professionnelle à l’époque. Parallèlement, Mirage a aussi publié des comics appelés Tales of the Teenage Mutant Ninja Turtles, dessinés par Ryan Brown and Jim Lawson, et approfondissant l’univers des tortues, et très vite les deux univers ne firent plus qu’un. La première partie des Tales fut publiée entre 1987 et 1989, avec une sortie tous les deux mois, pour alterner avec les sorties d’Eastman et Laird.

  • Teenage Mutant Ninja Turtles (TMNT), volume 1 (1984-1993) : la série originale qui a lancé la série. Contient 62 comics. Par Peter Laird et Kevin Eastman en grande partie.
  • Teenage Mutant Ninja Turtles (TMNT), volume 2 (1993-1995) : dessinée en grande partie par Jim Lawson et Jason Minor. 13 comics.
  • TMNT, volume 4 (2001-2009) : Par Peter Laird et Jim Lawson. La série comporte 30 volumes, dont le dernier est paru en mai 2009.


Image Comics Lorsque le deuxième volume du Mirage TMNT pris fin prématurément, Erik Larsen a exprimé son souhait de publier une bande dessinée sous Image Comics. Écrit par Gary Carlson et dessiné par Frank Fosco la bande dessinée signe le retour de la franchise en noir et blanc et va dans la continuité de Mirage tout en étant largement plus orientée vers l'action. La version de Image Comics se veut être le troisième volume des aventures des tortues. La série a été controversée notamment pour les traumatismes que les tortues subissent : Raphaël perd un œil, Léonardo une main, et Donatello se retrouve paralysé, suite à une chute d’hélicoptère. Pour pouvoir à nouveau se mouvoir, il fusionne avec un cyborg, tout en partageant sa conscience avec celle d’une intelligence artificielle, prenant le contrôle des deux lorsqu’elle se sentait menacée. Dans l’un des arcs de ce troisième volume, on retrouve Raphaël travaillant pour le Clan des Foot, décimé par la mafia de New York, conte qui il lutte. Il trouve le matériel de Shredder, alors défait, et porte son armure. Il rallie ce qui reste du Clan des Foot, avant de rencontrer des problèmes avec la fille de Shredder, apparaissant alors pour la première fois. Lors de ces aventures, il arrive que les tortues rencontrent des personnages d’autres univers, notamment ceux d’Erik Larsen. Pour ne pas arranger les choses, le comics avait du retard dans ses publications, devant sortir tous les mois, et jamais Image ne changeât cela en programmation bimensuelles. Ainsi, en quatre ans, la série n’atteignit que 23 numéros. Le quatrième volume correspond à une reprise en main de Mirage, qui voulut ignorer les événements apparus dans le volume précédent.

  • Teenage Mutant Ninja Turtles (TMNT), volume 3 (1996-1999) : cette série n'a duré que 23 comics avant d'être retirée parce qu'elle ne se vendait pas assez. Très controversée, elle brisait plusieurs conventions.
  • Bodycount (1996) : mini-série de 4 comics, extrêmement violents, sur une aventure de Raphael et Casey Jones.

Dreamwave

  • Teenage Mutant Ninja Turtles: 2003 Cartoon Adaptation Series (2003) : La série a été arrêtée après 7 publications dues aux ventes très faibles.

Archie Comics

  • TMNT Adventures series (1989-1995) : 72 comics. Inspirée en grande partie par la série animée de 1987. C'est la première série de comics où l'on voit les tortues avec des bandeaux de couleurs différentes (bleu, rouge, mauve, orange), alors qu'à l'origine ils étaient tous rouges. En France, un certain nombre de ces comics sont sortis au format bande-dessinées chez les libraires, ainsi que six avec une couverture cartonnée, formant le résumé d’un arc.
  • TMNT Adventures mini-series (1989-1996).
  • Mighty Mutanimals (1989-1995).

IDW / Soleil US Comics

  • "Les Tortues Ninja" (2012-présent). Avec le rachat de la licence Tortues Ninja par Nickelodeon en 2009, la publication des Tales of TMNT a dû s’arrêter. Cependant, une nouvelle série voit le jour trois ans plus tard, avec Kevin Eastman aux commandes, aidé par Tom Waltz et Dan Duncan. Cette nouvelle série est éditée par IDW aux États-Unis, et par Soleil US Comics en France. La production est annoncée le 11 avril 2011, pour des numéros sortant tous les mois. La formule veut trouver de nouvelles origines aux tortues. Ainsi, elles et Splinter, sous forme de rat, sont des animaux de laboratoires pour étudiants scientifiques. Les origines des tortues sont revues entièrement, et permet d’exploiter leur passé d’une manière totalement nouvelle. Les fans retrouvent dans ces histoires les personnages principaux tels que Casey Jones, Shredder, Karai, Krang, Baxter Stockman, avec des liens très différents. Les clins d’œil aux univers passés sont très nombreux, et permettent aux fans d’anticiper certains faits, tout en restant dans la mire d’une histoire entièrement revue. Le premier volume sort aux États-Unis le 24 aout 2011 et en France le 25 janvier. Soleil US Comics sort pour la France des comics, regroupant quatre numéros américains avec parution tous les quatre à cinq mois.

Parallèlement, comme cela avait été le cas pour les premières parutions du comics de 1984, on peut retrouver des micro-séries, relatant les aventures d’une tortue, dans une histoire séparée de l’arc principal, mais qui a une influence directe sur celui-ci. Par extension, il est décidé d’agrandir les horizons de ces micro-séries, en en sortant une sur les alliés des tortues (April, Splinter, Fugitoïd et Casey), puis début 2013, avec les ennemis (Krang, Baxter, Old Hob, Alopex). Malheureusement, en France, ces micro-séries ne voient pas le jour. Une série centrée sur le combat entre les tortues et le Clan des Foot (The Secret History of the Foot Clan) est également lancée à la fin de l’année 2012, sous quatre volumes, puis City Fall, un arc où tous les protagonistes de l'histoire s'affrontent, et introduit la suite de l'arc principal. Ces deux séries parallèles ne sont également pas prévus en France. IDW a également l’idée de sortir dans des gros recueils de plusieurs centaines de pages, les premiers volumes des comics des tortues, de 1984, sous le nom de TMNT the Ultimate Collection, ainsi que ces mêmes comics colorisés, sortant à l’unité, ou sous forme de recueil.


Mangas[modifier | modifier le code]

Bien que le comics soit le support de base des Tortues Ninja, il existe au Japon des mangas Tortues Ninja, en 15 numéros, avec aux commandes Tsutomu Oyamada, Zuki mora, et Yoshimi Hamada, qui adaptent simplement le dessin animé américain des années 1990. Super Turtles (スーパータートルズ Sūpā Tātoruzu) est une micro-série en trois numéros, par Hidemasa Idemitsu, Tetsurō Kawade, et Toshio Kudō, racontant la mutation des tortues en super mutants, et permettant la sortie de jouets en parallèle. Le premier épisode de l’animé japonais suivi cet arc. Suivi aussi Mutant Turtles Gaiden (ミュータント・タートルズ外伝 Myūtanto Tātoruzu Gaiden), par Hiroshi Kanno, qui revient sur les origines des tortues, sans rapport avec les mangas précédents.

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Tortues Ninja (les chevaliers d’écailles) (1987-1996)[modifier | modifier le code]

Quand la petite entreprise californienne de Playmates Toys s’est penchée sur la production des jouets Tortues Ninja, ils étaient conscients du risque, et préférèrent que la série se fasse connaître, avant de lancer la gamme en magasins [8],[9]. Le 28 décembre 1987, la série commence à l’écran, avec cinq épisodes. Treize autres suivent, avec la saison deux débutant le 1er octobre 1988. La série a été produite par la Murakami-Wolf-Swenson Film Productions Inc (qui devint plus tard la Fred Wolf Films). Mirage Studios n’est donc plus la seule à posséder des droits sur la licence. Le dessin animé est beaucoup moins sombre, et plus drôle que le comics original. À présent, les tortues sont quatre adolescents obsédés par les pizzas. Le changement physique majeur repose sur leurs bandeaux, à l’origine rouge pour les quatre, et à présent leur attribuant une couleur spécifique. Les personnages principaux d’origine, comme Shredder, Splinter, April ou encore le Clan des Foot sont conservés, malgré quelques changements dans leur caractères, et d’apparence. Par exemple, Hamato Yoshi n’est plus le maître du rat Splinter, mais Splinter lui-même, sous forme humaine. Après son exil aux États Unis, il se transforme lui-même en rat mutant à forme humanoïde. Les soldats Foot de Shredder sont des robots, permettant de donner un sens aux armes des tortues, qui les utilisent volontiers contre ces machines. Krang, l’un des méchants les plus charismatiques de la série, est inspiré des Utroms, race extra-terrestre du comics. Il veut devenir le seigneur de la Dimension X, qu’il convoite tout le long de la série, menant la guerre avec ses soldats Foot, et de pierre contre les Neutrinos notamment, qui sont du côté des tortues. Baxter Stockman s’est vu changer de couleur de peau du comics à la télévision, du noir au blanc, de peur de préjugés raciaux, encore très présents. Il devient un homme de main, de Shredder, un savant fou qui accidentellement, deviendra dans la saison trois une mouche mutante, et aura une soif de vengeance des tortues, mais aussi de Shredder, qu’il craignait étant un humain sans pouvoirs particuliers. Les deux dernières saisons des Tortues Ninja sont très particulières, et souvent surnommées Red Sky Seasons (saison au ciel rouge) par son ambiance. Les décors et les tortues sont plus travaillés, mais leur apparence est aussi légèrement différente. Le générique est revu pour la troisième fois, mais à présent avec une nouvelle musique, et des images mélangeant la nouvelle saison et des séquences tirées du premier film, de 1990. La trame de l’histoire change également sensiblement se concentrant sur un nouvel ennemi, le Seigneur Dregg, un extra-terrestre voulant asservir la Terre. Ce changement a pour but de concurrencer la nouvelle série à succès américaine, les PowerRangers. Les tortues s’allient avec un nouveau personnage, Zack, ayant la capacité de muter en une créature plus puissante, et les tortues elles-mêmes découvrent que leur mutation est instable, et peuvent devenir des super mutants. La série compte au total 10 saisons, et 193 épisodes. Les saisons trois et quatre sont les plus fournies, avec une quarantaine d’épisodes chacune marquant l’âge d’or de la série. Les autres saisons ont une moyenne comprise entre 8 et 20 épisodes.

Les tortues de ce dessin animé reviennent en 2009, dans Turtles Forever, un cross-over entre ces tortues et celles de 2003. Elles sont présentées comme très immatures, peureuses et distraites. Les saisons Red Sky semblent être ignorées à plusieurs égards pour le scénario.

Anime[modifier | modifier le code]

Parallèlement à la série américaine, deux épisodes sous formes d’OAV sont réalisés au Japon en 1996, nommé Mutant Turtles: Choujin Densetsu-hen. Ces OAV reprenaient les codes de la série de 1987, et le doublage japonais de la série américaine. Le premier épisode a servi de support, comme le fut la série de 1987 pour les États-Unis, pour lancer la gamme de jouets. On y voit les tortues devenir des sortes de super-héros, gagnant par la force d’un cristal, des pouvoirs surnaturels pour lutter contre Shredder, Bebop et Rocksteady. En clin d’œil aux Super sentai, les tortues peuvent alors fusionner en une unique entité. Le second OAV est utilisé pour introduire des figurines dotées d’armures métalliques mystiques, rappelant Saint Seiya.

Les Tortues Ninja, la nouvelle génération (1997-1998)[modifier | modifier le code]

Entre 1997 et 1998, une série live est lancée, et perçue par certains comme la continuité des trois films sortis jusqu’alors. Le ton de cette série est comique, et parfois même ridicule, parodiant les pratiques ninjas notamment. En 1996, un quatrième film devait être lancé, mais avorté alors que le script n’était qu’un brouillon. Aujourd'hui, nous savons qu’il devait y avoir une nouvelle tortue qui ferait son apparition, et que les tortues auraient des capacités de muter, comme celles des dernières saisons du dessin animé, en 1995-1996. Même si le film avait été annulé, l’idée d’une cinquième tortue est conservée, et on voit apparaître pour cette nouvelle série, Vénus de Milo, une tortue femelle shinobi. La série est extrêmement critiquée par les fans, et aussi par les créateurs. Ceux qui y voyaient une suite aux trois premiers films, ne reconnaissaient pas les tortues à leur caractère, Shredder était de retour, malgré sa transformation et sa mort dans le second film. Les Foot avaient des costumes similaires à ceux des films précédents, les égouts où vivaient les tortues rappelaient beaucoup ceux des deux films précédents, et Splinter avait l’oreille coupée, cicatrice de sa lutte contre Oroku Saki dans son passé. Au deuxième épisode, l’ennemi emblématique des tortues, Shredder, est neutralisé par Vénus, et apparaît le nouvel adversaire de la série : le Seigneur Dragon, venu d’une autre dimension. Les tortues apparaissent aussi dans deux épisodes des Power Rangers dans l'espace, dont Léonardo fait référence dans la saison 2. La série est annulée après deux saisons de 13 épisodes chacune.

Deuxième série animée (2003-2009)[modifier | modifier le code]

En 2003 une nouvelle série produite par 4Kids Entertainment. Cette fois, Mirage Studio prit des mesures et s'assura une partie plus importante des droits sur la série. Cela conduisit à un dessin animé plus proche du comics, donc plus sérieux, sombre et légèrement plus violent, mais toujours assez détendu pour être visible des enfants. La première partie de la série est presque complétement basée sur les comics et les personnages sont plus élaborés que dans la première série.

  • Saison 1 à 4 (2003-2006) : 104 épisodes. L'histoire se rapproche plus des comics originaux.
  • Saison 5 Ninja Tribunal (2006-2007) : 13 épisodes. Parmi les fans, cette saison porte le nom de lost season parce qu'elle a été diffusée après la saison 6.
  • Saison 6 Fast Forward (2006-2007) : 26 épisodes. Cette saison envoie les tortues et Splinter cent ans dans le futur. Cette partie était initialement prévue pour durer plus d'une saison, mais les fans l'ont très mal reçue, principalement parce qu'elle reprenait un ton plus léger et moins sombre que les saisons précédentes.
  • Saison 7 Back to the sewer (2008-2009) : dernière saison, dont les graphismes ont été modifiés pour être plus semblables à ceux du film d'animation sorti en 2007. Relatant le retour des tortues à leur époque, elle ajoute des combats virtuels rappelant en partie Tron ou Code Lyoko.

Cette série prend fin à l’automne 2009, avec le long-métrage Turtles Forever, qui était produite pour les 25 ans de la licence, réunissant les tortues de ce dessin-animé, et celles de 1987.

Troisième série animée (2012 - aujourd’hui)[modifier | modifier le code]

Nickelodeon obtient les droits des Tortues ninja en 2009, et annonce aussitôt la sortie prochaine d’une nouvelle série, cette fois-ci en images de synthèses, et de 26 épisodes pour la première saison. Quelques changements ont lieu, notamment pour Donatello, qui possède à présent un bô avec une lame, comme une naginata, et Michelangelo des nunchakus qui se transforment en kusarigama. Outre ce changement qui a partagé les fans, les tortues possèdent trois doigts de pieds à présent, et ne crient plus « Cowabunga », mais « Bouyakasha ». À présent, April n’est plus une scientifique, ni une journaliste, mais une adolescente de 15 ans douée en informatique.

Mais finalement, la série est très bien reçue, et Nickelodeon lance parallèlement une gamme de jouet importante, à l'image de celle des années 1990. Dès le lendemain de la sortie de la première saison, une seconde est prévue[10], et en mars 2013, une troisième saison est commandée [11].

Films[modifier | modifier le code]

Les tortues ont eu jusqu’à présent quatre films. Les trois premiers ont été produits au début des années 1990, réalisés par New Line Cinema, avec des acteurs portant des costumes animatroniques pour les tortues et Splinter. Le premier film état distribué par Golden Harvest, et les deux suivants par la 20th Century Fox. Turtles Forever est un long métrage d’animation paru uniquement à la télévision, réunissant les tortues des dessins animés de 1987 et 2003.

Produits dérivés[modifier | modifier le code]

Jeu de rôle[modifier | modifier le code]

Le premier produit dérivé de la licence TMNT était le jeu de rôle Teenage Mutant Ninja Turtles and other strangeness, sorti par Palladium Books en 1985, reprenant les illustrations du comics d’Eastman et Laird. On retrouve dans ce jeu une grande liste d’animaux mutants. En 1986, pour compléter le jeu, la société Dark Horse lance une petite gamme de figurines en plomb à peindre.

Jouets[modifier | modifier le code]

Durant la diffusion du premier dessin-animé, entre 1987 et 1996, plusieurs centaines de figurines de la marque Tortues Ninja sont sorties, avec leurs véhicules et d’autres accessoires autour de l’univers. À savoir que ces figurines n’apparaissent pas toutes dans le dessin animé, certaines peuvent être vues dans les archies comics, comme Ray Filet ou Shoat, ou des créations originales, comme Walkabout. Chaque année, la gamme s’étoffe avec différentes séries, comme les personnages de bases, incluant une très grande variété d’alliés et d’ennemis des tortues (notamment entre 1989 et 1991), mais aussi de séries dérivées, avec des fonctionnalités particulières, comme les Weacky Action Turtles, des figurines avec des mécanismes qui les font marcher, ou les Storage shell Turtles, des tortues avec une carapace ouvrante, pour y cacher des accessoires. Dans les années 1994, Playmates ayant la licence de /Star Trek, produit des tortues à l’apparence des personnages de la série. Jamais auparavant, dans l’histoire des figurines, il n’y avait eu un tel engouement pour des jouets, étant dû à une équipe de développeurs à la pointe, et permet à Playmates de gagner des milliards de dollars dans la licence. Durant la période de noël, l’Army & Navy Stores dédiait entièrement le magasin aux tortues, que ce soit en jouets, mais aussi en déguisements, jeux vidéo et autres goodies. Playmates continue de produire des figurines jusqu’à aujourd'hui, sur les différentes gammes depuis le début de la licence, mais jamais l’impact a été aussi fort qu’au début des années 1990. Avec cette importance aux États-Unis, Playmates relance quelques fois les premières figurines, sorties entre 1988 et 1989, en 1994, 1998, 2000, et pour les 25 ans des Tortues, en 2009. Pour l’occasion, NECA, autre entreprise se chargeant des licences de films et de séries, acheta les droits pour produire une gamme basée sur les premiers comics, incluant les tortues, April, et trois mousers, et connu un très grand succès. Cette action a eu une grande reconnaissance auprès des fans, par la très bonne qualité des figurines, au point que Playmates voulu elle aussi lancer une gamme basée sur les personnages du premier comics, et préféra avorter le projet peu avant 2010. En 2012, avec le rachat de la licence quelques années auparavant par Nickelodeon, Playmates sort deux séries de figurines, l’une base sur la licence du dessin-animé actuel, et l’une sur le premier, avec des figurines de 20 cm de haut, et un très grand nombre d’articulations.

Âge de fer (1985-1986) – gamme de figurines en plomb éditées par Dark Horse, pour le jeu de rôle, et les collectionneurs.

Âge d’or (1988-1995) – gamme de figurines inspirées du premier dessin animé, et des films de la période. Cette époque est la meilleure pour Playmates, jamais elle n’en connaîtra une aussi fructueuse. Mais à partir de 1994, on sent un fort manque d’inspiration pour la gamme, reprenant d’anciennes figurines, modifiant leur peinture, et les accessoires.


Âge de « bois » (1996-1998) – la gamme s’essouffle en même temps que le dessin-animé, et s’arrête en 1997. La même année, Playmates tente de relancer sa licence, si juteuse, avec la série live, mais c’est un cuisant échec.

Âge de bronze (2003-2012) – cette période se caractérise par la sortie de deux gammes de jouets, la première issue du dessin-animé de 2003, et celle du film de 2007. La première gamme connaît un bon succès aux États-Unis, et arrive à se maintenir jusque 2009, et celle du film tente d’introduire une prochaine série, en vain.

Renaissance ? (2012- Aujourd'hui) – Nickelodeon tente de faire renaître les tortues sur tous les supports, sur une même période. À commencer par son nouveau dessin-animé, avec des figurines de qualité pour certaines, et des idées nouvelles. Il est trop tôt pour avoir une idée du succès que la gamme rencontre mais avec l’appui des comics, du jeu vidéo et du film de 2014, nul doute que les fans peuvent espérer voir la renaissance de la licence qui les avait fait rêver dans les années 1990. Dès le mois de juin, les chiffres sont cependant parlants. Aux États-Unis, les figurines sont dans le top 3 des ventes, et en Angleterre et Australie, elles sont tout simplement les meilleures ventes. Le Canada a quant à lui écoulé pas moins de 180 000 figurines en quatre mois[12].

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Il existe également de nombreux jeux vidéo basés sur les séries télévisées ainsi que les films.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'histoire décrite ici est celle du comics original et de la série de 2003. Celle de la série animée de 1987 diffère quelque peu, notamment au sujet des origines de Splinter.
  2. Dans l’histoire d’origine, du premier comics, Splinter entraîne les tortues dans le but de venger la mort de son maître Yoshi
  3. Fait historique à noter, Donatello ne serait pas considéré comme un peintre de la Renaissance, vu qu'il est décédé en 1466, que la Renaissance a débuté en 1400 et que son style n'est pas typique de la Renaissance. Cependant, les auteurs ne s'entendent pas sur cette interprétation historique.
  4. (en) "Création des tortues par Eastman et Laird, consulté le 2 octobre 2012
  5. TMNT Treasury 1991.
  6. Bay apporte des éclaircissements sur le nouveau film
  7. Liste des personnages
  8. About the Creators TMNT25.com (January 2009). Retrieved on 1–31–09.
  9. Janice C. Simpson, « Show Business: Lean, Green and on the Screen », Time,‎ 2 avril 1990 (lire en ligne)
  10. (en) "Teenage Mutant Ninja Turtles" Make a Triumphant Return to TV - Nickelodeon Announces Season 2 Pick Up, consulté le 2 octobre 2012
  11. Tortues Ninja renouvelées pour une saison 3
  12. Les ventes de jouets dans le monde pour le premier semestre 2013

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]