Tortue sillonnée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Centrochelys sulcata

Description de cette image, également commentée ci-après

Tortue sillonnée

Classification selon TFTSG
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Reptilia
Sous-classe Chelonii
Ordre Testudines
Sous-ordre Cryptodira
Famille Testudinidae

Genre

Centrochelys
Gray, 1872

Nom binominal

Centrochelys sulcata
(Miller, 1779)

Synonymes

  • Testudo sulcata Miller, 1779
  • Geochelone sulcata (Miller, 1779)
  • Testudo calcarata Schneider, 1784
  • Testudo radiata senegalensis Gray, 1831

Statut de conservation UICN

( VU )
VU A1cd : Vulnérable

Statut CITES

Sur l'annexe  II  de la CITES Annexe II , Rév. du 01/07/75

La Tortue sillonnée ou Tortue à éperons, Centrochelys sulcata, unique représentant du genre Centrochelys, est une espèce de tortue de la famille des Testudinidae[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

Cette espèce se rencontre en Afrique sahélienne en Mauritanie, au Sénégal, au Mali, au Burkina Faso, au Niger, au Nigeria, au Tchad, en Centrafrique, au Soudan, en Éthiopie et en Érythrée[1].

Sa présence est incertaine au Bénin.

Habitat[modifier | modifier le code]

Elle vit dans les savanes arides du sahel, caractérisées par des sols secs, des forêts d'Acacias, des journées très chaudes et des nuits froides. Elle peut creuser un terrier de 10 m de long et de 3 à 4 m de profondeur pour se protéger de la fraîcheur nocturne ou de la chaleur diurne.

Description[modifier | modifier le code]

Centrochelys sulcata
Centrochelys sulcata

C'est une tortue terrestre qui mesure, à l'âge adulte, de 60 cm à 80 cm de long pour un poids d'une centaine de kilogrammes. Les femelles sont plus petites et ne dépassent pas les 60 kg. C'est la plus grosse tortue d'Afrique, et la plus grande du monde après celles des Galapagos et des Seychelles . C'est une tortue omnivore très active et qui demande beaucoup d'espace en captivité. Elle se nourrit d'herbe, de plante, de déchets végétaux mais aussi de charogne et d’excréments. Elle peut vivre plus de cent ans.

Reproduction[modifier | modifier le code]

Le rut est violent, avec affrontements entre mâles consistant à renverser l’adversaire sur le dos (sa dossière plate l’empêche alors de se remettre à l’endroit).

La ponte comprend de 15 à 30 œufs. Les œufs sont rond et mesurent entre 41 et 49 mm, la durée d'incubation varie entre 90 et 120 jours. Les jeunes a la naissance mesurent 45 mm de longueur pour un poids de 30 g.

Dimorphisme sexuel[modifier | modifier le code]

Les mâles ont une écaille subjugulaire en forme de fourche à l'avant du plastron qu'ils utilisent pour retourner leurs rivaux lors d'affrontements sexuels.

La queue de la femelle est plus courte, plus étroite et l’orifice du cloaque est situé près de la base.

Statut Légal[modifier | modifier le code]

Annexe II de la convention de Washington

Publications originales[modifier | modifier le code]

  • Gray, 1872 : Appendix to the catalogue of shield reptiles in the collection of the British Museum. Part I. Testudinata (Tortoises). London, p. 1-28 (texte intégral).
  • Miller, 1779 : Icones Animalium et Plantarum. Various subjects of natural history, wherein are delineated birds, animals, and many curious plants. London, Letterpress, p. 1–10.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]