Tortue du désert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Agassiz.

Gopherus agassizii

Description de cette image, également commentée ci-après

Gophère d'Agassiz ou Tortue du désert

Classification selon TFTSG
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Reptilia
Sous-classe Chelonii
Ordre Testudines
Sous-ordre Cryptodira
Famille Testudinidae
Genre Gopherus

Nom binominal

Gopherus agassizii
(Cooper, 1861)

Synonymes

  • Xerobates agassizii Cooper, 1861
  • Xerobates lepidocephalus
    Ottley & Velázquez Solis, 1989

Statut de conservation UICN

( VU )
VU A1acde+2cde, E : Vulnérable

Statut CITES

Sur l'annexe  II  de la CITES Annexe II , Rév. du 01/07/75

Gopherus agassizii est une espèce de tortues de la famille des Testudinidae[1]. En français elle est appelée Tortue du désert ou Gophère d'Agassiz

Distribution[modifier | modifier le code]

Cette espèce est endémique des États-Unis. Elle se rencontre dans les États de Californie, du Nevada et de l'Utah[1].

Description[modifier | modifier le code]

Gopherus agassizii

Cette tortue terrestre peut atteindre un poids de 4,7 kg à l'âge adulte. Elle creuse des abris pour se protéger de la chaleur des déserts des Mojaves et de Sonora.

Le mâle Gopherus agassizii utilise sa plaque gulaire, c'est-à-dire une plaque osseuse ventrale située au plastron, très robuste pour écarter ses ennemis.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Cette espèce est nommée en l'honneur de Louis Agassiz[2].

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Cooper, 1861 : New Californian animals. Proceedings of the California Academy of Sciences, vol. 2, p. 118–123 (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b TFTSG, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. Beolens, Watkins & Grayson, 2009 : The Eponym Dictionary of Reptiles. Johns Hopkins University Press, p. 1-296