Macrochelys temminckii

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Tortue alligator)
Aller à : navigation, rechercher

Macrochelys temminckii

Description de cette image, également commentée ci-après

Tortue alligator

Classification selon TFTSG
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Reptilia
Sous-classe Chelonii
Ordre Testudines
Sous-ordre Cryptodira
Famille Chelydridae
Genre Macrochelys

Nom binominal

Macrochelys temminckii
(Troost, 1835)

Synonymes

  • Chelonura temminckii Troost in Harlan, 1835

Statut de conservation UICN

( VU )
VU A1cd : Vulnérable

Statut CITES

Sur l'annexe  III  de la CITES Annexe III , Rév. du 14/06/06

La Tortue alligator, Macrochelys temminckii, unique représentant du genre Macrochelys, est une espèce de tortue de la famille des Chelydridae[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

Cette espèce est endémique des États-Unis[1]. Elle se rencontre au Kansas, en Iowa, en Indiana, en Illinois, au Tennessee, au Kentucky, au Missouri, en Oklahoma, au Texas, en Arkansas, en Louisiane, au Mississippi, en Alabama, en Géorgie et en Floride.

Description[modifier | modifier le code]

Tortue alligator

Cette espèce dispose d'une carapace foncée, brun-noir, souvent recouverte d'algues. Ses marginales sont très dentelées. Elle n'est pas capable de rentrer toute sa tête. Elle dispose d'un bec caractéristique muni d'un appendice sur la mâchoire du haut et sur la mâchoire du bas. C'est la seule tortue à disposer d'un leurre. Cet appendice mobile est formé au bout de la langue et sert à attirer les poissons.

Les mâles peuvent atteindre 100 kg pour une longueur queue comprise de 75 cm. La tortue alligator possède une très puissante mâchoire.

Cette espèce est caractérisée par une tête large et lourde, et une épaisse carapace aux larges écailles en pointe, lui donnant cette apparence primitive d'une autre ère, rappelant les plaques composant les carapaces des dinosaures. Elle peut être immédiatement distinguée d'une tortue commune par ses trois rangées de plaques pointues et proéminentes sur la carapace, là où la tortue commune a une carapace aux plaques beaucoup moins prononcées. Sa carapace est de couleur grise, marron, noire, ou vert olive, souvent couverte d'une couche d'algues vertes.

Typiquement, les mâles sont plus imposants que les femelles, certains cas de tortues alligators de près de 180 kilos ayant été rapportés, sans pour autant être vérifiés. On peut dissocier le mâle de la femelle avec, entre autres critères, la largeur de la base de la queue, changeante d'un sexe à l'autre de par la différence des organes génitaux.

On ne connaît aucun cas de mort suite à une morsure de cette espèce, seulement quelques cas d'agressions, dont en 2013 un enfant en Allemagne ayant eu le tendon d’Achille sectionné en se baignant. La présence de cet animal en eaux douces allemandes peut s'expliquer par le fait que la possession de cette espèce soit illégale en Allemagne depuis 1999.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Cette espèce est nommée en l'honneur de Coenraad Jacob Temminck[2].

Publications originales[modifier | modifier le code]

  • Gray, 1856 "1855" : On some New Species of Freshwater Tortoises from North America, Ceylon and Australia, in the collection of the British Museum. Proceedings of the Zoological Society of London, vol. 23, p. 197-202 (texte intégral).
  • Harlan, 1835 : Medical and Physical Researches: or Original Memoirs in Medicine, Surgery, Physiology, Geology, Zoology, and Comparative Anatomy. L.R. Bailey, Philadelphia, p. 1-653.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b TFTSG, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. Beolens, Watkins & Grayson, 2009 : The Eponym Dictionary of Reptiles. Johns Hopkins University Press, p. 1-296