Torquéole de Formose

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Torquéole de Formose (Arborophila crudigularis) est une espèce d'oiseaux de la famille des Phasianidae.

Distribution[modifier | modifier le code]

Cette espèce est endémique de l’île de Taiwan.

Habitat[modifier | modifier le code]

Cette espèce vit dans les forêts humides, primaires ou mixtes, de montagne, généralement entre 1500 et 2000m, bien que des observations aient été faites entre 700 et 3000m. Elle affectionne les taillis épais, ce qui rend son observation très difficile même lorsqu’elle chante à quelques mètres de l’observateur (Hennache & Ottaviani 2011).

Mœurs[modifier | modifier le code]

La Torquéole de Formose a été peu étudiée. Elle se rencontre en groupes familiaux de quelques oiseaux que l’on entend plus qu’on ne voit. Son alimentation consiste en baies, graines, vers et invertébrés qu’elle trouve en grattant les litières forestières. Elle se perche la nuit pour dormir (Hennache & Ottaviani 2011).

Voix[modifier | modifier le code]

Le chant, un doux sifflement, est surtout audible du lever du soleil au milieu de la matinée.

Nidification[modifier | modifier le code]

Cette espèce est apparemment monogame. La période de reproduction s’étend de mars à août suivant l’altitude. Le nid est calé dans une crevasse entre deux gros blocs rocheux ou installé entre les racines d’un arbre (Hennache & Ottaviani 2011).

Statut, conservation[modifier | modifier le code]

La Torquéole de Formose est considérée comme « presque menacée » par l’UICN. La menace principale est la destruction de l’habitat par déforestation qui a réduit considérablement le niveau des populations bien qu’aucun rapport récent ne fournisse d’estimations précises. Elle serait encore présente dans les parcs nationaux (Taroko, Hsueh-Ba, Yushan) et les réserves naturelles (Hennache & Ottaviani 2011, Madge & McGowan 2002).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Hennache, A. & Ottaviani, M. (2011). Cailles, Perdrix et Francolins de l’Ancien Monde, 400 pages. Editions W.P.A. France, Clères, France.
  • Madge, S. & McGowan, P. J. K. (2002). Pheasants, Partridges & Grouse. Helm, London.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]