Torborg Nedreaas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Torborg Nedreaas (née le 13 novembre 1906 à Bergen, morte le 30 juin 1987) est une écrivaine norvégienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle commença sa carrière littéraire par la publication d'un recueil de nouvelles intitulé Bak skapet står øksen en 1945. La majorité de ces histoires sont centrées sur la Seconde Guerre mondiale. Il ne s'agit toutefois pas de littérature de guerre au sens habituel du terme, mais plutôt d'une mise en scène de situations générées par la guerre dans le quotidien de personnes qui, sans avoir été directement impliquées dans le conflit, en payèrent le prix fort en raison de l'occupation du pays.

Jusqu'en 1947, elle vécut à Leirvik, dans le Hordaland, avant de déménager à Nesodden, dans l'Akershus. Elle avait au départ une formation de professeur de musique, mais écrivit toute une série de romans, de nouvelles, de pièces de théâtre et de scénarios pour la télévision. Nombre de ses livres se déroulent à Leirvik, où elle passa une grande partie de son enfance. Les différences de classe et la pauvreté sont des thèmes centraux qui traversent toute son œuvre.

Un autre de ses thèmes de prédilection : la guerre et ses conséquences pour les Norvégiens. Nedreeas, radicalement communiste, était aussi une opposante farouche à l'entrée de la Norvège dans l'OTAN - ce qui ressort clairement dans De varme hendene, qui met en garde contre cette alliance militaire et les règlementations qu'elle implique. Le livre décrit une Norvège envahie de bases militaires américaines et subissant la pression des Occidentaux.

Son travail a été reconnu par de nombreux prix, dont le prestigieux Prix de la Critique norvégien (Kritikerprisen). En 1972, Torborg Nedreaas a aussi été nominée pour le Prix de littérature du Conseil Nordique (Nordisk Råds litteraturpris).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bak skapet står øksen – nouvelles (1945)
  • Før det ringer tredje gang – nouvelles (1945)
  • Av måneskinn gror det ingenting – roman (1947)
  • Trylleglasset – nouvelles (1950)
  • De varme hendene – nouvelles (1952)
  • Den siste polka – nouvelles (1953)
  • Musikk fra en blå brønn – roman (1960)
  • Ytringer i det blå – essai (1967)
  • Ved neste nymåne – roman (1971)
  • Det dumme hjertet – pièce de théâtre (1978)
  • Vintervår – essai (1982)
  • Gjennom et prisme – collection de textes (1983)
  • Noveller – og noen essays – nouvelles, essais (1995)

Traductions en français[modifier | modifier le code]

  • Musique d'un puits bleu, traduction de Musikk fra en blå brønn par Régis Boyer, Cambourakis, 2009
  • La Nuit volée, traduction de Av måneskinn gror det ingenting par Simone Manceau et Bibbi Lee, Cambourakis, 2010
  • Derrière l'armoire, la hache, traduction de Bak skapet står øksen par Aude Pasquier, Cambourakis, 2011

Prix[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]