Torben Meyer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Meyer.

Torben Meyer

Description de cette image, également commentée ci-après

de g. à d.: Jimmy Conlin, Harold Lloyd, Torben Meyer (à l'arrière-plan), et Arline Judge
dans Oh quel mercredi ! (1947)

Naissance 1er décembre 1884
Copenhague,
Danemark
Nationalité Drapeau du Danemark Danoise
Décès 22 mai 1975 (à 90 ans)
Hollywood, Californie
États-Unis
Profession Acteur

Torben Emil Meyer est un acteur danois de genre, né le 1er décembre 1884 à Copenhague (Danemark), décédé le 22 mai 1975 à Hollywood (Californie). Il est apparu dans plus de 190 films en 55 ans de carrière.

Générique de Casablanca

Ses débuts[modifier | modifier le code]

Il commença comme acteur de théâtre au Danemark. Après son premier film muet, Vor tids dame, en 1912, il en tourna encore vingt avant Don Quixote, en 1926, film qui eut dans le monde un retentissement considérable. L'année suivante il participa à la migration des principaux acteurs européens vers Hollywood. Son premier rôle en Amérique fut, en 1928, celui d'un espion dans le film muet L'Homme qui rit, de Paul Leni, d'après le roman de Victor Hugo, avec Conrad Veidt dans le rôle principal. Il était arrivé juste au moment où s'opérait la transition vers le cinéma sonore. Contrairement à beaucoup d'autres acteurs nés en Europe, son accent à couper au couteau devint un atout pour lui. Il apparut sans être crédité dans de nombreux films tout au long des années 1930 et 1940, presque toujours pour jouer le personnage d'un Allemand.

En 1930, il reçut un petit rôle dans un film de Michael Curtiz A Soldier's Plaything et, en 1932, il apparut dans deux films américains de langue suédoise, Trådlöst och kärleksfullt et Halvvägs till Himlen. Plus tard la même année, il eut un petit rôle dans Murders in the Rue Morgue de Robert Florey, d'après la nouvelle d'Edgar Allan Poe avec Béla Lugosi dans le rôle principal.

Meyer joua des petits rôles comme celui de serveur de restaurant dans cinq films différents en 1932 : un Allemand émigré dans L'Homme que j'ai tué (le film d'Ernst Lubitsch d'après la pièce de Maurice Rostand), avec dans le rôle principal Lionel Barrymore, dans What Price Hollywood? de George Cukor, où il joue un serveur dans le fameux restaurant de Hollywood The Brown Derby, dans Downstairs avec dans le rôle principal Paul Lukas, dans Big City Blues de Mervyn LeRoy avec dans le rôle principal Joan Blondell et dans The Match King. Cette même année, il eut un petit rôle dans The Animal Kingdom d'Edward H. Griffith avec dans le rôle principal Leslie Howard.

Par la suite ses rôles allèrent du garçon de restaurant au maître d'hôtel dans un certain nombre de films au cours des années 1930 : The Crime of the Century, Le Monde en marche de John Ford, Preview Murder Mystery avec dans le rôle principal Reginald Denny, Piccadilly Jim et The First Hundred Years avec dans les deux Robert Montgomery dans le rôle principal, et Le Roi et la Figurante avec Joan Blondell dans le rôle principal. Il se retrouva de nouveau comme serveur de restaurant dans Reunion in Vienna avec Lionel Barrymore dans le rôle principal, dans La Bonne Fée avec Margaret Sullavan dans le rôle principal, dans Break of Hearts avec Katharine Hepburn et Charles Boyer dans le rôle principal (dans ce film il était maître d'hôtel au Ritz), dans Two for Tonight avec dans le rôle principal Bing Crosby, dans The Gay Deception où il était maître d'hôtel, et dans To Beat the Band.

En 1935, il est étranglé par Frankenstein (interprété par Boris Karloff) dans La Fiancée de Frankenstein de James Whale. Deux ans plus tard, en 1937, il eut un certain nombre de petits rôles ; comme domestique dans Tovaritch (d'Anatole Litvak, d'après la pièce de Jacques Deval) avec dans les rôles principaux Claudette Colbert, Charles Boyer et Basil Rathbone, comme le domestique de Raymond Massey dans Le Prisonnier de Zenda avec Ronald Colman dans le rôle-titre, et comme chauffeur de Tyrone Power dans Thin Ice de Sonja Henie. En 1938 il était un préfet de police allemand dans un film sur les aventures de Simon Templar (d'après les romans de Leslie Charteris), The Saint in New York, et l'année suivante un portier dans Fantômes en croisière avec Roland Young et Billie Burke dans les rôles principaux. En 1939, Meyer eut un tout petit rôle dans Nurse Edith Cavell, film antinazi de la Warner Bros avec dans le rôle principal Anna Neagle.

Les plus belles années[modifier | modifier le code]

En 1940, il eut un petit rôle dans La Balle magique du Docteur Ehrlich, avec Edward G. Robinson, Ruth Gordon et Otto Kruger dans les rôles principaux, et plus tard dans la même année dans le film de Charlie Chaplin Le Dictateur. Il apparut aussi cette année-là dans Four Sons, avec dans le rôle principal Don Ameche. On le voit au début du film comme un fermier qui conduit un chariot de foin depuis l'Allemagne nazie jusqu'en Tchécoslovaquie et raccompagne ensuite à cheval chez lui le personnage joué par Don Ameche. Plus tard, cette année encore, il joua Mr. Schmidt dans Le Gros Lot de Preston Sturges, son premier film avec cet acteur-réalisateur. Meyer entra dans le stock non officiel des acteurs de genre de Sturges, et il apparut dans chaque film américain écrit et dirigé par ce dernier à l'exception de The Great McGinty. Dans un humour de connivence manifeste, Sturges l'employait presque toujours dans un rôle où il s'appelait « Schultz », avec tout de même des exceptions notables comme lorsqu'il joue le Dr Kluck dans Madame et ses flirts en 1942.

En 1942, à 57 ans, Meyer apparut dans une scène du film antinazi Berlin Correspondent avec Dana Andrews, où il jouait un directeur de restaurant en train de faire des histoires à Virginia Gilmore au sujet de sa carte de rationnement. Ensuite il eut un petit rôle comme banquier néerlandais dans Casablanca, de Michael Curtiz (avec Ingrid Bergman), où on le voit assis à une table de baccarat. Son amie (jouée par Trude Berliner) veut boire un verre avec Rick (Humphrey Bogart), mais s'entend transmettre un refus par Carl, le maître d'hôtel (S. Z. Sakall). Agacé de cette rebuffade, Meyer lui dit : « Peut-être, si vous lui aviez appris que j'ai dirigé le deuxième établissement bancaire en importance à Amsterdam... » On lui répond qu'il n'impressionnerait pas Rick : « Le plus important banquier à Amsterdam est maintenant chef pâtissier dans notre cuisine » et « son père est chasseur ! »

En 1943, Meyer joua à nouveau un garçon de restaurant dans le thriller d'espionnage Voyage au pays de la peur des RKO Pictures avec dans les rôles principaux Joseph Cotten, Dolores del Rio et Orson Welles. Ensuite, il interpréta un Bohémien dans Frankenstein rencontre le loup-garou avec Bela Lugosi et Lon Chaney Jr dans les rôles-titres. Suivit un petit rôle dans le drame de guerre de la Warner Bros Edge of Darkness, avec Errol Flynn et Ann Sheridan dans les rôles principaux ; il y joue un employé de bureau au service de Kaspar Torgerson (Charles Dingle) dans une conserverie norvégienne. Ensuite il joua le personnage de Gottwald dans le drame d'espionnage They Came to Blow Up America avec dans les rôles principaux George Sanders et Ward Bond.

L'année suivante, Meyer, portant barbe et moustache, joua dans Purple Heart un sympathique représentant de la Croix-Rouge suisse appelé Karl Kappel dans le drame de guerre de la 20th Century Fox, qui évoquait les pilotes de l'armée capturés à l'occasion du Raid de Doolittle sur Tokyo et passés en jugement au Japon ; dans ce film Dana Andrews et Richard Conte avaient les rôles principaux. Par la suite, il joua le docteur Dahlmeyer dans The Great Moment avec dans le rôle principal Joel McCrea. Après cela il joua le maître d'hôtel d'Emil Rameau dans la comédie musicale Greenwich Village avec Carmen Miranda et Don Ameche dans les rôles principaux. Il reçut un petit rôle comme gérant d'hôtel dans Once Upon a Time avec Cary Grant dans le rôle principal. Dans Berlin Hotel en 1945, avec Helmut Dantine et Peter Lorre dans les rôles principaux, il joue un coiffeur du nom de Franz. Plus tard la même année il était fonctionnaire municipal dans Yolanda and the Thief, une comédie musicale de Fred Astaire.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Années 1910[modifier | modifier le code]

Années 1920[modifier | modifier le code]

Années 1930[modifier | modifier le code]

Années 1940[modifier | modifier le code]

Années 1950[modifier | modifier le code]

Années 1960[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]