Tor Bergeron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Tor Bergeron est un météorologiste suédois né le 15 août 1891 à Godstone dans le Surrey et mort le 13 juin 1977 à Uppsala[1]. Il est avant tout connu pour les études qu'il a mené à Oslo, dans les années 1930, sur la physique des nuages et des précipitations.

Dans les années 1920, au sein de l'Institut de géophysique, il fit partie de l'École norvégienne qui devait élaborer la première théorie cohérente des masses d'air et des fronts pour l'appliquer à la prévision météorologique à l'échelle synoptique. Il fréquenta également quelque temps l’École de météorologie de Chicago fondée par Carl-Gustaf Rossby aux États-Unis.

Bergeron publie en 1935 On the physics of clouds and precipitations après de longues observations du milieu condensé où coexistent sous le point de congélation des cristaux de glace et des gouttelettes d'eau en état de surfusion. Ces dernières se vaporisent, puis se recondensent à l'état solide au contact des cristaux, parce que la pression de vapeur saturante de la vapeur d'eau est moins élevée par rapport à la glace que par rapport à l'eau liquide. Cet effet Bergeron constitue encore aujourd'hui, dans une large majorité de cas, l'explication la plus valable de la façon dont le processus de précipitation peut se déclencher à l'intérieur d'un nuage.

Il fut ensuite nommé professeur de météorologie à l'université d'Uppsala en 1947.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Bergeron, Tor, 1891-1977 » sur authorities.loc.gov/ (Library of Congress Authorities)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]