Topomaintenance

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La topomaintenance est une démarche française visant à obtenir la qualité totale en identifiant les problèmes qui affectent le rendement des installations et en faisant collaborer les différents départements de l'entreprise dans la recherche de solutions.

Origine du terme[modifier | modifier le code]

Fabriqué par accolement du préfixe topo (= lieu) et du substantif maintenance (pris dans l'acception anglaise d' « entretien »), le néologisme topomaintenance a été inventé et déposé par la société Sollac de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône) au début des années 1990.

La topomaintenance est une méthode inspirée du concept japonais de Total Productive Maintenance ou TPM (anglais japonais traduisible par « maintenance totale de la production » ou MTP), d'où le qualificatif de « TPM à la française » qui lui est appliqué (trois lettres qu'on retrouve dans le néologisme lui-même : to.po.maintenance).

Présentation[modifier | modifier le code]

Elle se présente comme une démarche méthodique visant à obtenir la qualité totale, le « zéro-faute », le « zéro-panne », le « zéro-perte », etc., en identifiant les problèmes qui affectent le fonctionnement et le rendement des installations (pannes, modifications techniques, déficiences en qualité, etc.) et en faisant collaborer les différentes « fonctions » de l'entreprise (bureau des méthodes, personnels d'entretien, de maintenance, et surtout de fabrication) dans la recherche de solutions.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Barbier Claude, Dapère Robert, Huber Claude, Le zéro-panne par la topomaintenance : la TPM à la française, Paris : Maxima, 1993.