Tony Vaccaro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tony Vaccaro
Tony Vaccaro.jpg
Naissance
Nom de naissance
Michelantonio Celestino Onofrio Vaccaro
Nationalité
Activités
Distinctions

Michelantonio Celestino Onofrio Vaccaro plus connu sous le nom de Tony Vaccaro (Greensburg, Pennsylvanie, ) est un photographe et photojournaliste de guerre américain, célèbre pour ses photographies de la Seconde Guerre mondiale.

Biographie[modifier | modifier le code]

En raison de la mort prématurée de ses parents, Tony Vaccaro passe son enfance avec ses deux sœurs au Molise en Italie, d'où est originaire sa famille[1]. Au début de la Seconde Guerre mondiale, en 1939, il retourne aux États-Unis pour fuir le régime fasciste, mais il est enrôlé dans l'armée en 1944 et envoyé en Europe avec la 83e division d'infanterie. De 1944 à 1945, il réalise les photographies de guerre qui l'ont rendu célèbre : Débarquement de Normandie, Bataille de Normandie, Bataille des Ardennes, libération du Luxembourg, conquête de l'Allemagne, chute de Berlin etc. Durant toute cette période il prendra plus de 8 000 clichés.

Au sortir de la guerre, Vaccaro demeure en Allemagne et travaille notamment pour le journal Stars and Stripes. De retour aux États-Unis en 1949, il embrasse une carrière de photographe de mode et de célébrités et travaille pour les journaux Life, Look et Flair. Il retourne à Rome en 1954 où il reste correspondant pour le magazine Time Life durant deux années[1].

Tony Vaccaro est marié à Anja Lehto. Il vit et travaille à New York à Long Island[1].

Prix, récompenses, décorations[modifier | modifier le code]

Collections[modifier | modifier le code]

Expositions (liste partielle)[modifier | modifier le code]

  • 2010, de mai à décembre, exposition de photos de guerre 1944/1945 en Ille-et-Vilaine, France (archives départementales d'Ille-et-Vilaine)

(Membre de la 83e division d’infanterie, Tony Vaccaro débarque en Normandie fin juin 1944. Son régiment entre en Bretagne le 2 août et reçoit l’ordre de prendre Dol-de-Bretagne, Cancale, Saint-Malo puis Dinard. Son parcours le mène à Paramé, Dinan, Pleurtuit, Saint-Briac, Vern-sur-Sèche et Corps-Nuds. Après un passage à Nantes, les combats le mènent vers l’est de l’Europe jusqu’à Berlin

  • 2008, Musée d'histoire contemporaine, exposition collective (du 21 oct. au 20 déc.), Paris
  • 2006, Long Island
  • 2005, Maison des Amériques, Munich
  • 2002, Galerie Im Gang, Leipzig
  • 1994-95, Des Plages du Débarquement à Berlin, 1944-1945: Photographies de Tony Vaccaro, Musée national de la coopération franco-américaine, Blérancourt

Publications[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Biographie de Tony Vaccaro lors de l'exposition Scatti di guerra, Lee Miller e Tony Vaccaro à la Scuderie del Quirinale, Rome, 3 juillet-30 août 2009

Liens externes[modifier | modifier le code]