Tony Ray-Jones

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Tony Ray-Jones ' (né le 7 juin 1941 à Wells, Somerset - mort le 13 mars 1972 à Londres) est un photographe anglais.

Né Holroyd Anthony Ray-Jones, il était le plus jeune fils de Raymond Ray-Jones (en) (1886–1942), un peintre mort quand il était âgé de seulement 8 mois et de Effie Irene Pearce, qui aurait travaillé comme physiothérapeute. Après la mort de son père, sa mère emmène sa famille de Tonbridge dans le Kent à Little Baddow (en) (près de Chelmsford, Essex), et ensuite d'Hampstead à Londres. Il suivit sa scolarité à l'école catholique Christ's Hospital (Horsham), qu'il détestait[1].

Ensuite, il étudie à l'Ecole de peinture de Londres, où il concentra ses efforts sur le graphisme. Au début des années 1960, il réussit à rentrer à l'université d'art de Yale grâce à ses photographies du nord de l'Afrique prises à travers les vitres d'un taxi[2]. Bien qu'il ne soit âgé que de 19 ans à son arrivée à Yales, Ray-Jones possédait un talent indubitable, et en 1963 il participe au magazine Car and Driver (en) and Saturday Evening Post[3].

En 2004, il est exposé aux Rencontres d'Arles, France.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Richard Ehrlich, "Introduction", Tony Ray-Jones (Manchester: Cornerhouse, 1990), 7.
  2. Ehrlich, 8.
  3. Ehrlich, 9.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • A Day Off: An English Journal. London: Thames & Hudson, 1974.
  • Ehrlich, Richard, ed. Tony Ray-Jones. Manchester: Cornerhouse, 1990. ISBN 0-948797-36-3 (paper); ISBN 0-948797-31-2 (cloth)
  • Roberts, Russell. Tony Ray-Jones: A Key Figure of British Photography and the British Way of Life, Revealed Afresh. Chris Boot, 2004. ISBN 0-9542813-9-X

Liens externes[modifier | modifier le code]