Tony Murena

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Antonio Murena, dit « Tony Murena », est un accordéoniste et compositeur, né le à Borgo Val di Taro (province de Parme, Italie), et mort le au Vésinet (Yvelines)[1].

Accordéoniste virtuose, au jeu fin et au phrasé élégant, doublé d’un excellent bandonéoniste, Tony Murena fut très tôt attiré par le jazz. Il est l'auteur du classique Indifférence.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1923, les parents du jeune Antonio émigrent en France, comme de nombreux Italiens. La famille s'installe à Nogent-sur-Marne. Grâce à un oncle qui lui offre son premier instrument, il s'initie très tôt aux sonorités de l'accordéon. Jouant le répertoire du musette, il commence alors à « faire les bals » à l'âge de 9 ans, après que son oncle lui a offert un accordéon chromatique. Lancé par son cousin Louis Ferrari, il débute rapidement les cabarets (Le Chantilly, L'Ange Rouge) et les music-halls.

Il s’initie au bandonéon en 1932 et commence à jouer dans des formations de tango à la mode. Il intègre ainsi les meilleurs orchestres de tango de l'époque, ceux de Rafaël Canaro et d'Eduardo Bianco. Avec son quintette, il est notamment le second accordéoniste du Balajo, rue de Lappe à Paris, et demande à Jo Privat de le remplacer. Il joue à La Silhouette, à La Boule Noire, à La Java, au Pré Catelan et au Ciro's. Matelo Ferret est souvent son accompagnateur.

Pendant la guerre, Murena est contacté par Glenn Miller pour rejoindre son orchestre ; la mort du tromboniste en 1944 empêchera la réalisation du projet. Son unique fils; Tony Murena naît le 24 décembre 1944,à Paris, rue des Martyrs. ( d'où l'origine de son nom de scène )

En 1947 il joue au Cambodge devant le roi Norodom Sihanouk, lui-même accordéoniste[réf. nécessaire]. Il se produit en Amérique du Sud, en Italie, en Allemagne, en Suisse.

En 1949 il achète un dancing rue de Courcelles, Le Mirliton, où viendront parfois faire le bœuf Stéphane Grappelli et Django Reinhardt. L’année suivante, il rencontre Astor Piazolla aux États-Unis.

En 1958, il fonde l'Orchestre musette de Radio Luxembourg avec Marcel Azzola, André Verchuren et Louis Ledrich qui accompagne des artistes de variété. Il anime également l'émission de télévision 36 Chandelles. Par la suite, pour raisons financières[réf. nécessaire], il cédera comme beaucoup d'autres accordéonistes à la mode du musette « populaire » et commercial.

Répertoire[modifier | modifier le code]

Au cours de sa vie, Tony Murena a joué avec de nombreux guitaristes : Django Reinhardt,Lucien Gallopain,Sarane Ferret, Matelo Ferret, Henri Crolla, Didi Duprat. Grand styliste de l'accordéon, au même titre que Gus Viseur ou que Jo Privat, on lui doit quelques chefs-d'œuvre comme Passion ou Indifférence (ce dernier cosigné par Joseph Colombo).

Discographie[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

François Billard et Didier Roussin, Histoires de l’accordéon, Climat-INA, coll. « Musicales »,‎ 1991, 488 p. (ISBN 2-907563-40-8, notice BnF no FRBNF35486137g)

Note[modifier | modifier le code]

  1. Notice d'autorité personne du catalogue général de la BNF.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]