Tony Meo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tony Meo Cue sports pictogram.svg
Fiche d'identité
Nom complet Tony Meo
Nationalité Drapeau : Angleterre anglaise
Date de naissance 4 octobre 1959
Lieu de naissance Tooting (Londres) Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Professionnel 1979 à 1997
Meilleur classement mondial 10 (1984-1985 & 1985-1986)
Break le plus élevé 147
Victoires
Tournoi ranking 1
Autres tournois 5

Tony Meo, surnommé The Cat et Meo, Meo est un ancien joueur professionnel de snooker de nationalité anglaise. Il est né le 4 octobre 1959 à Tooting dans le sud de Londres (Angleterre, Royaume-Uni).

Carrière[modifier | modifier le code]

Tony Meo était un camarade d'école de Jimmy White à Tooting et les deux faisaient régulièrement l'école buissonnière pour aller jouer au snooker[1]. Un chauffeur de taxi les repère et leur permet de participer à des matches dans le pays. À 17 ans, Tony Meo devient le plus jeune joueur à avoir réussi le break maximal de 147. Il gardera ce titre jusqu'à ce que Ronnie O'Sullivan le batte à l'âge de 15 ans. À 18 ans, il bat un joueur professionnel, Doug Mountjoy, lors du Warners Pro-Am. Il bat son ami Jimmy White au Pontins Junior event et gagne le championnat d'Angleterre des moins de dix-neuf ans en 1978. Il arrive en finale du Canadian Open en battant Alex Higgins en demi-finale mais perd 15-17 face à Cliff Thorburn ; il passe alors (en 1979) professionnel. Pour sa première participation au championnat du monde (en 1980), il perd 9-10 face à Alex Higgins en seizième de finale du championnat du monde. Il atteint les huitièmes de finale l'année suivante mais est battu par Terry Griffiths. qui le bat encore en demi-finale du UK Championship. Il gagne les Australian Masters en battant John Spencer en finale. Terry Griffiths le bat (7-9) une nouvelle fois en demi-finale du UK Championship en 1982 puis Alex Higgins le bat 4-6 aux Masters.

Barry Hearn, le manager de Steve Davis le fait signer en 1982. La paire gagne alors le World Doubles Championship et le gagnera encore trois fois lors des quatre années suivantes. Il participe également à des compétitions par équipes en tant que membre de l'équipe d'Angleterre et gagne la World Team Classic en 1983 et est finaliste de la World Cup en 1985. En 1983, Tony Meo atteint les quarts de finale du championnat du monde mais est battu 9-13 par Tony Knowles. Tony Meo rencontre Steve Davis en finale du Lada Classic 1984. Dans la frame décisive, alors que les deux compères sont à 8-8, Tony Meo doit empocher la bille jaune pour gagner le match. Mais un spectateur crie « Come on Tony! » et lui fait perdre sa concentration. Steve Davis empoche alors les couleurs restantes et gagne le tournoi. Il profitera de son discours de vainqueur pour demander l'interdiction de l'alcool dans l'assistance.

Tony Meo gagne l’Australian Masters 1985 en battant John Campbell puis l’English Professional Championship 1986 en battant Neal Foulds par 9-7 et garde son titre l'année suivante en battant Les Dodd par 9-5.

À la fin de la saison 1987-1988, il descend à la 31e place du classement mondial après trois années passées dans le top 16.

Un tirage favorable lui permet de remporter son seul tournoi de classement, le British Open 1989 en battant Dean Reynolds par 13-6[2] alors qu'il était un outsider coté à 200 contre 1 en début de tournoi. Quelques mois plus tard, il est battu 16-7 par John Parrott en demi-finale du championnat du monde 1989. Ces performances lui permettent de réintégrer le top 16 mais, après deux années, il quitte définitivement le haut du classement

À la fin de la saison 1996-1997, il est décidé que désormais seuls les joueurs du top 96 seraient qualifiés pour jouer le main tour. Tony Meo qui était alors 160e décide de ne pas rejoindre le UK Tour et abandonne le sport professionnel.

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Tony Meo est gaucher et d'origine italienne. Il tient aujourd'hui une bijouterie[3] dans en:Hatton Garden à Holborn (Londres).

En 1986, Tony Meo a été l'un des cinq joueurs de snooker (avec Steve Davis, Terry Griffiths, Willie Thorne et Dennis Taylor) a participer à en:Snooker Loopy, un single sur le snooker enregistré par Chas & Dave.

Finales[modifier | modifier le code]

Tournois comptant pour le classement annuel (Ranking)[modifier | modifier le code]

Résultat Année Tournoi Adversaire Score
Finaliste 1. 1984 Lada Classic Drapeau de l'Angleterre Steve Davis 8-9
Vainqueur 1. 1989 British Open Drapeau de l'Angleterre Dean Reynolds 13-6

Autres tournois[modifier | modifier le code]

Résultat Année Tournoi Adversaire Score
Vainqueur 1. 1981 Australian Masters Drapeau de l'Angleterre John Spencer [4]
Vainqueur 2. 1985 Australian Masters Drapeau de l'Australie John Campbell [4]
Vainqueur 1. 1986 English Professional Championship Drapeau de l'Angleterre Neal Foulds 9-7
Vainqueur 2. 1987 English Professional Championship Drapeau de l'Angleterre Les Dodd 9-7
Vainqueur 1. 1990 International League Drapeau de l'Angleterre Jimmy White [5]
  • Amateur
    • Championnat national des moins de dix-neuf ans : 1978 (vainqueur)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Tony Meo sur www.globalsnookercentre.co.uk
  2. (en) Histoire du British Open.
  3. (en) Tony Meo sur eurosport.yahoo.com
  4. a et b Les finales se jouaient à l'addition des score des trois frames .
  5. Pas de play-off durant cette édition.