Tony Cliff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ygael Gluckstein dit Tony Cliff (né le 20 mai 1917, mort le 9 avril 2000), est un théoricien marxiste et militant trotskyste, originaire de Palestine et fondateur au Royaume-Uni du Parti socialiste des travailleurs (SWP).

Biographie[modifier | modifier le code]

Ygael Gluckstein naît en Palestine au sein d'une famille d'immigrants sionistes de gauche. Bien que sympathisant communiste durant son adolescence, il n'adhère pas au Parti communiste palestinien, mais à Hachomer Hatzaïr, organisation sioniste de gauche. Il évolue cependant vers le trotskysme et se montre partisan de la construction d'un mouvement ouvrier unissant travailleurs arabes et juifs de la Palestine. Rompant avec le sionisme, il rejoint avec d'autres militants de Hachomer Hatzaïr, la Ligue communiste révolutionnaire palestinienne, une organisation trostkyste clandestine.

Durant la Seconde Guerre mondiale, il est arrêté par les autorités britanniques qui administrent alors la Palestine mandataire. Après sa libération, et alors que la Palestine sombre en pleine guerre civile, il émigre au Royaume-Uni, où il s'installe définitivement après une période d'exil forcé en Irlande. Il milite alors au sein du Revolutionary Communist Party, la section britannique de la IVe Internationale. Marié à une Britannique, Tony Cliff peut devenir résident permanent au Royaume-Uni, mais ne parvient ensuite jamais à en obtenir la citoyenneté, et demeure apatride jusqu'à la fin de ses jours[1].

Après la guerre, les trotskystes sont divisés. Comment analyser l'extension du système de l'URSS en Europe de l'Est, alors que Trotsky était certain que la bureaucratie stalinienne ne pouvait pas survivre à la guerre ? Cliff présente une réponse particulière à cette question. Il analyse l'expansionnisme soviétique comme un impérialisme nouveau. Il considère que - sous la couverture de formes juridiques nouvelles et d'un vocabulaire marxiste - la domination des travailleurs à l'Est est dans son essence la même que celle à l'Occident.

Vers la fin des années 1940 Cliff développe sa théorie caractérisant l'URSS comme un « capitalisme d'État », ce qui aboutit à son exclusion de la Quatrième Internationale.

Cliff et un petit groupe de sympathisants, le Socialist Review Group, fonde alors son propre courant, aujourd'hui représenté par le SWP britannique et la tendance internationale « Socialisme International » (International Socialist Tendency, en anglais).

Il écrit de nombreux livres, dont une histoire de la grève générale de 1926 en Grande-Bretagne, une histoire marxiste du Parti travailliste, une biographie de Rosa Luxemburg, une biographie en trois tomes de Lénine et une autre en quatre tomes de Trotsky. Ses ouvrages répondaient toujours à un problème de construction politique concret qui se posait, et malgré leur sérieux ils restent accessibles et évitent l'aspect académique.

Son autobiographie, A World to Win, a été publiée en 1999.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. A revolutionary without a revolution, Red Pepper, octobre 2011