Tony Cliff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Tony Cliff (né le 20 mai 1917, mort le 9 avril 2000) est le pseudonyme de Ygael Gluckstein. Militant, orateur, auteur révolutionnaire et fondateur du Parti socialiste des travailleurs (SWP), parti d'extrême gauche britannique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en Palestine, gagné au trotskysme dans les années 1930, Cliff se consacre d'abord à la construction d'un mouvement ouvrier unissant travailleurs arabes et juifs dans ce pays.

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, la victoire sioniste apparaissant inéluctable, il émigre en Grande-Bretagne, où il s'installe définitivement après une période d'exil forcé en Irlande. Il milite alors au sein du Revolutionary Communist Party, la section britannique de la IVe Internationale.

Après la guerre, les trotskystes sont divisés. Comment analyser l'extension du système de l'URSS en Europe de l'Est, alors que Trotsky était certain que la bureaucratie stalinienne ne pouvait pas survivre à la guerre ? Cliff présente une réponse particulière à cette question. Il analyse l'expansionnisme soviétique comme un impérialisme nouveau. Il considère que - sous la couverture de formes juridiques nouvelles et d'un vocabulaire marxiste - la domination des travailleurs à l'Est est dans son essence la même que celle à l'Occident.

Vers la fin des années 1940, donc, Cliff développe sa théorie caractérisant l'URSS comme un « capitalisme d'État », ce qui aboutit à son exclusion de la Quatrième Internationale.

Cliff et un petit groupe de sympathisants, le Socialist Review Group, fonde alors son propre courant, aujourd'hui représenté par le SWP britannique et la tendance internationale « Socialisme International » (International Socialist Tendency, en anglais).

Il écrit de nombreux livres, dont une histoire de la grève générale de 1926 en Grande-Bretagne, une histoire marxiste du Parti travailliste, une biographie de Rosa Luxemburg, une biographie en trois tomes de Lénine et une autre en quatre tomes de Trotsky. Ses ouvrages répondaient toujours à un problème de construction politique concret qui se posait, et malgré leur sérieux ils restent accessibles et évitent l'aspect académique.

Son autobiographie, A World to Win, a été publiée en 1999.

Liens externes[modifier | modifier le code]