Tonka (film, 1958)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Tonka

Réalisation Lewis R. Foster
Scénario Lewis R. Foster
Lillie Hayward
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Sortie 1958
Durée 97 min.

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Tonka est un film américain de Francis D. Lyon sorti en 1958 basé sur le roman Commanche de David Appel.

Synopsis[modifier | modifier le code]

White, un jeune indien d'une tribu Sioux cherche à se faire accepter parmi les adultes. Pour celui il décide de capturer un cheval sauvage qu'il baptise Tonka, « grand ». Mais son oncle Yellow Bull profite de son âge pour s'approprier l'animal et le torturer. White Bull préfère alors rendre sa liberté au cheval qui rejoint sa horde, mais elle est capturée par l'armée américaine, la 7e de cavalerie dans le bataillon du lieutenant-colonel George Armstrong Custer.

Le Capitaine Miles Keogh reconnait l'animal des indiens, le prend sous sa responsabilité et le baptise Comanche. White Bull apprend le destin de Tonka et se faufile dans le fort pour reprendre son cheval, mais il est vu par le capitaine. Plus tard, l'animal Tonka/Comanche prend part à la bataille de Little Big Horn. Il est le seul survivant du bataillon de Custer.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Sauf mention contraire, les informations proviennent des sources suivantes : Leonard Maltin[1], IMDb[2]

Distribution[modifier | modifier le code]

Sorties cinéma[modifier | modifier le code]

Sauf mention contraire, les informations suivantes sont issues de l'Internet Movie Database[3].

Origine et production[modifier | modifier le code]

« Comanche », la monture du capitaine Keogh, « seul survivant du bataillon de Custer .»

Le film est inspiré d'un fait réel en marge de la bataille de Little Big Horn le 25 juin 1876, le seul survivant du bataillon du lieutenant-colonel George Armstrong Custer est un cheval, nommé « Comanche » ayant appartenu au capitaine Keogh.

Les scènes en extérieur du film ont été tournées dans la Réserve indienne de Warm Springs dans l'Oregon et de nombreux indiens ont servi de figurants[4]. Les décors naturels ont été photographiés par Loyal Griggs qui avait été remarqué suite au tournage de L'Homme des vallées perdues (Shane, 1953)[4].

Le film a été diffusé à la télévision dans l'émission Walt Disney's Wonderful World of Color sur NBC en deux épisodes, le 18 février et le 25 février 1962 sous le titre Comanche[5].

Analyse[modifier | modifier le code]

À la sortie du film, le Times a jugé le film comme un nouveau élément de la culture Américaine Disney (another nice serving of Disney Americana)[4].

Pour Leonard Maltin, le film souffre d'un important manque de cohésion en raison du changement brutal de décor entre la période indienne et celle de la cavalerie américaine[1]. Ainsi la sympathie engagée avec le jeune White Bull est disparaît lorsque le cheval devient celui du capitaine Kheog accompagné d'un sentiment négatif logique du spectateur[1]. Le lieutenant-colonel Custer est dépeint comme un anti-amérindien maniaque voulant « tuer tous les indiens, » amis ou ennemis[1]. De plus la promotion du film a été centrée sur le fait que Tonka/Comanche est le seul survivant de la bataille mais c'est erroné car ce cheval est le seul survivant du bataillon de cavalerie et que White Bull a aussi participé à la bataille et a survécu[1]. Le pire selon Maltin réside dans la dernière scène où le jeune brave indien devient un membre honoraire de la 7e cavalerie[4]. Toutefois il considère la prestation de Sal Mineo en indien est convaincante[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (en) Leonard Maltin, The Disney Films : 3rd Edition, p. 150.
  2. (en) Tonka (film, 1958) sur l’Internet Movie Database
  3. (en) Tonka - Dates de sortie sur l’Internet Movie Database
  4. a, b, c, d et e (en) Leonard Maltin, The Disney Films : 3rd Edition, p. 152.
  5. (en) Leonard Maltin, The Disney Films : 3rd Edition, p. 360.

Lien externe[modifier | modifier le code]