Tongpoo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Aventures de Tongpoo

The Adventures of Tongpoo
Genre Comédie, sciences-fiction
One shot manga
Auteur Akira Toriyama
Éditeur Drapeau du Japon Shūeisha
Drapeau de la France Glénat
Prépublication Drapeau du Japon Weekly Shonen Jump
Sortie 1983
Volumes 1

Les aventures de Tongpoo (The adventures of Tongpoo, Akira Toriyama, novembre 1983) est un manga publié au Japon dans Weekly Shonen Jump #52, et en français en 1998 par Glénat dans Akira Toriyama Histoires Courtes volume 1.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le jeune cyborg, Tongpoo, est envoyé sur des planètes pour les étudier dans le cadre du développement planétaire. À la suite d'une panne de moteur de son vaisseau le « planète 12 », il est obligé de fuir à bord du monoplace « Scout » et atterrit sur une planète à l'atmosphère parfaite. Sur cette planète, il rencontre une jeune fille en train de prendre son bain qui s'appelai Plamo. Tous deux, ils combattront l'extraterrestre criminel.

Analyse[modifier | modifier le code]

Ce manga publié en novembre 1983 se situe entre Dragon Boy et Dragon Ball et possède beaucoup de caractéristique de Dr.Slump (Par exemple, Tongpoo est, tout comme Aralé, un robot). À l'instar de Dragon Boy qui a influencé la série phare de Toriyama, Les aventures de Tongpoo nous montrent aussi quelques éléments qui vont se retrouver dans Dragon Ball. On pourra dire que Dragon Boy est le pendant moyenâgeux de Dragon Ball, tandis que Tongpoo en est le pendant technologique. En effet, dans cette histoire, on retrouve les fameuses Hop-pop Capsule et le but (avoué bien plus tard dans Dragon Ball) des personnages de Tongpoo et Songoku est similaire : coloniser des planètes. Le duo, jeune fille sexy au caractère trempé et jeune garçon naïf et invincible, est aussi exploité dans ces trois mangas. L'auteur développe aussi dans cette histoire un thème plusieurs fois abordé dans ses pages : les frustrations et la peur du sexe opposé. Ici, la nudité provoque une telle timidité qu'elle finit par se transformer en peur.

Du coup, les individus de sexe opposés ont du mal à communiquer. Excepté dans le cas où le garçon ou la fille sont trop naïfs pour se rendre compte de leurs différences. Souvent provoquée par une perversité latente, cette peur du sexe opposé fait référence à cette période de l'adolescence ou les garçons restent avec les garçons et les filles avec les filles. Le cas de Yamcha et Bulma au début de Dragon Ball en est le meilleur exemple. Lorsque les personnages ne sont pas toucher par cette peur, il devienne alors des enfants naïfs obsédés par le stade anal. En somme, dans l'œuvre de Toriyama, tous les personnages ont des obsessions. Même Songoku qui au début semble pur, devient un obsédé de la baston.