Ton Koopman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ton Koopman

Description de cette image, également commentée ci-après

Ton Koopman, Paris, Cité de la musique, novembre 2008

Naissance 2 octobre 1944 (69 ans)
Zwolle, Overijssel, Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Activité principale Claveciniste, organiste, chef d'orchestre
Style Baroque
Activités annexes Musicologue
Maîtres Gustav Leonhardt

Ton Koopman, né à Zwolle le 2 octobre 1944, est un organiste, claveciniste et chef d'orchestre néerlandais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève de Gustav Leonhardt, Ton Koopman étudie la musicologie, l'orgue et le clavecin au conservatoire d’Amsterdam. Il remporte un prix d'excellence en clavecin et en orgue. Alors qu'il n'est encore qu'un étudiant, Koopman débute la direction d'orchestre. Il est passionné de musique du XVIIe et XVIIIe siècles, et fonde sa démarche de direction sur l'interprétation sur instruments d'époque et sur une recherche musicologique visant à retrouver les pratiques d'interprétation originales des œuvres qu'il travaille. En 1969, il crée son premier ensemble baroque puis en 1979, l'Amsterdam Baroque Orchestra auquel se joindra en 1993 le Chœur baroque d'Amsterdam.

Mais Ton Koopman ne se limite pas à la direction de son ensemble. Il se produit aussi en tant que soliste sur les plus beaux instruments du monde et dirige en tant que chef invité différents orchestres notamment l'Orchestre de chambre de Lausanne.

Ton Koopman s'occupe aussi d'enseignement. Il est professeur au Conservatoire royal de La Haye et membre de l’Académie royale de musique de Londres. Il est aussi depuis 2004, professeur à l'université de Leyde.

À la fois musicien et musicologue, il aide les éditeurs à reconstruire ou à réviser de vieilles partitions.

En 2002, il fonde son propre festival de musique baroque en Périgord vert, sa région d’adoption, où se rencontrent jeunes talents et musiciens de renom. 

Il est nommé, en 2000, docteur honoris causa de l’Université d'Utrecht. Il a reçu en 2004, le Silver Phonograph de l'industrie du disque néerlandaise ce qui est rare et en juin 2006, à l'issue du festival Bach de Leipzig, la Médaille Bach.

Principaux enregistrements[modifier | modifier le code]

Ton Koopman a enregistré une intégrale des cantates religieuses de Johann Sebastian Bach. Ces enregistrements sont réalisés dans les conditions supposées de l'époque, avec l'effectif instrumental demandé par Bach dans l'Entwurff (chœur de douze chanteurs), sur des instruments anciens, ou des copies, et au diapason baroque (415 Hz au lieu de 440 Hz). Ces enregistrements sont parus chez le label Antoine Marchand, distribué par Harmonia Mundi.

Il a également collaboré assez souvent avec Jordi Savall en tant que continuiste, mais aussi en tant que soliste, aussi bien au clavecin qu'à l'orgue (Art de la fugue, Bach ; Offrande Musicale, Bach ; Missa Bruxelensis, Biber ; Concertos pour viole de gambe, Vivaldi)

Actuellement, Koopman enregistre toutes les œuvres conservées de Dietrich Buxtehude. Les seize volumes du projet "Buxtehude Opera Omnia" sont déjà parus.

En mars 2003, il crée son propre label "Antoine Marchand" ('koopman' signifie marchand en néerlandais) pour diffuser ses enregistrements.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :