Tommy Wieringa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Tommy Wieringa, né le 20 mai 1967 à Goor, chef-lieu de la commune Hof van Twente, est un auteur et journaliste néerlandais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Tommy Wieringa a passé une partie de sa jeunesse dans les Antilles néerlandaises. Il a étudié l'histoire à l'Université de Groningue et la journalistique à l'Université d'Utrecht.

Après trois romans lus seulement par un public restreint, il obtient en 2005 un large succès avec Joe Speedboot, couronné avec plusieurs prix. Le livre est traduit en français en 2008 sous le même titre.

En tant que journaliste, il a publié des articles et des chroniques pour des journaux et des rubriques, ainsi qu'un scénario pour la télé et plusieurs pièces pour radio.

Participant du groupe 'Donskoy', Wieringa écrit de la poésie qu'il performe en musique.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • 1995 - Dormantique's manco (roman)
  • 1997 - Amok (roman)
  • 2002 - Alles over Tristan (roman), traduit en français : Tout sur Tristan, traduit par Bertrand Abraham (éditions Alterédit, 2003), Halewijnprijs.
  • 2005 - Joe Speedboot (roman), traduit en français par David Goldberg sous le même titre, Actes Sud, 2008, Ferdinand Bordewijk Prijs.
  • 2005 - Pleidooi voor de potscherf (carnets de voyage)
  • 2006 - Ik was nooit in Isfahaan (récits de voyage)
  • 2006 – De familie onderweg (récits de voyage)
  • 2007 - De dynamica van begeerte (essays)
  • 2009 - Caesarion (roman), La maison engloutie, trad. David Goldberg, Actes Sud, 2012
  • 2010 - Ga niet naar zee (chroniques)
  • 2012 - Dit zijn de namen (roman), Libris Literatuur Prijs.

Lien externe[modifier | modifier le code]