Tomette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tomettes de la mairie d'Aix-en-Provence
Tomettes anciennes au musée de l'aventure industrielle d'Apt

Les tomettes sont des carreaux de terre cuite destinées au revêtement des sols. Leur forme est généralement carrée ou hexagonale.

Tomette provençale[modifier | modifier le code]

Atelier de tomettes à Salernes en 1907

En Provence, elles sont toujours de forme hexagonale, parfois émaillées, en terre rouge, mélangée à d'autres sortes de terre. Leur mode d'emboîtement ne laisse quasiment pas de joint et donne un sol très lisse, doux et frais. La fabrication sous cette forme avait pour but de répondre à la baisse du pouvoir d’achat conséquence de la crise économique de 1829 causée par l'industrialisation[1].

C'est à cette période, à Apt où s'est développée une industrie de la faïence, que la production se diversifie et qu'on assiste à l’essor des fabriques de terres cuites qui popularisent la tomette provençale[2].

À la même époque, Salernes se spécialise aussi dans la fabrication de terre cuite. Ainsi à partir des années 1930, des dizaines de petits ateliers se sont créés sur le territoire : fabriquant des tuiles, des briques, des tuyaux, des malons et des poteries utilitaires, pour les besoins locaux. Cependant, la qualité exceptionnelle des gisements d’argile de la commune - argile rouge ferrugineuse - a poussé ses fabricants à se cantonner dans la fabrication d’un mono-produit : le malon hexagonal rouge : appelé tomette[3].

De nos jours, 15 céramistes et 15 potiers perpétuent la tradition céramique à Salernes[4], [5], [6]. La Commune s’est investie dans un projet de « Maison de la Céramique Architecturale » TERRA ROSSA pour promouvoir cette filière. Son rôle est de devenir l’élément clef pour transmettre le savoir, maintenir et développer la création, la production, la communication[7].

Autres tomettes[modifier | modifier le code]

Certaines tomettes sont de forme carrée et de dimension 16 × 16 cm ou 20 × 20 cm, voire 30 × 30 ou 22 × 40 pour les parefeuilles.

Dans le bordelais, la tomette traditionnelle, toujours fabriquée, se dénomme "carreau de Gironde"

On trouve également les tomettes, généralement carrées, en Bourgogne.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La tomette provençale
  2. Apt, terre de couleurs
  3. Carnets varois de patrimoine n°1 : Céramique varoise, p. 16 Salernes : les carreaux de la renommée
  4. Guide du Tourisme industriel et technique en Provence-Alpes-Côte d’Azur-Corse, Monuments, Etapes et Curiosités, Paris, Éditions Solar,‎ mai 1994, 152 p. (ISBN 2-263-01872-7)
    Collection EDF – La France contemporaine. pp. 111-112 Carrelages Boutal, La poterie du Soleil
  5. Découverte de la Céramique et artisans (céramique, Poterie,…)
  6. Itinéraires Céramique
  7. Musée Terra Rossa. Le musée Terra Rossa, conçu autour d’une ancienne fabrique de tomettes par Jean-Michel Wilmotte, architecte urbaniste et designer, retrace la tradition céramique dans le canton de Salernes.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Salernes, un village de Provence réputé pour ses tomettes.

Liens externes[modifier | modifier le code]