Tomb Raider : L'Ange des Ténèbres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tomb Raider
L'Ange des ténèbres
image

Éditeur Eidos Interactive
Développeur Core Design

Date de sortie PlayStation 2[1]
Icons-flag-us.png Icons-flag-ca.png 20 juin 2003
Icons-flag-eu.png 9 juillet 2003
Icons-flag-jp.png 23 octobre 2003

PC[2]
Icons-flag-us.png Icons-flag-ca.png 1 juillet 2003
Icons-flag-eu.png 2 juillet 2003
Genre Action-Aventure
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme PlayStation 2, Windows
Média 1 DVD-ROM, 2 CD-ROM
Contrôle Manette, clavier

Évaluation PEGI : 12+

Tomb Raider : l'Ange des ténèbres (Tomb Raider: The Angel of Darkness) est un jeu vidéo d'action-aventure développé par Core Design et édité par Eidos Interactive en 2003 sur PlayStation 2 et Windows. Il est le sixième épisode de la série Tomb Raider, mettant en scène le personnage de Lara Croft. La chanson du jeu Angel Of Darkness est signée Alex C. avec Yasmin K.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Continuant le principe de la série, le joueur dirige l'héroïne Lara Croft. Parmi les possibilités de jeu, il est toujours possible de sauter, courir, ramper, grimper, nager, tirer sur des adversaires... La visée est aidée ce qui facilite les tirs en mouvement. La grande nouveauté vient de l'amélioration de la qualité visuelle, le moteur du jeu étant entièrement réécrit en partant de zéro afin d'utiliser les dernières technologies. L'Ange des Ténèbres s'éloigne beaucoup du concept même de Tomb Raider car l'histoire principale remplace la recherche de tombeaux par la résolution d'un crime et la majorité des lieux visités ne sont plus des tombes et cavernes mais bien les rues de Paris et de Prague en plus de différents immeubles.

Scénario[modifier | modifier le code]

Lara est dans l'appartement d'un de ses amis, Werner Von Croy, quand celui-ci meurt terrassé mystérieusement. Tout l'accable et elle n'a d'autre solution que de fuir devant l'arrivée de la police. L'aventure débute dans un Paris terrorisé par le Monstrum, où elle rencontre des personnages effrayés et peu aidant. Elle va devoir enquêter seule pour savoir pourquoi et comment son ami est mort. Elle découvre que les ficelles sont tirées par une secte peu orthodoxe (la Coterie) dont le but est d'acquérir l'immortalité et de dominer le monde par le réveil du Dormeur. Dernier représentant des Nephilim dont il est dit qu'ils sont issus de l'union entre un ange et une humaine.

À la base, L'ange des ténèbres devait être le premier épisode d'une trilogie supposée expliquer comment Lara avait survécu à son accident à la fin du quatrième épisode. Mais, Eidos ayant décidé de confier le développement de la saga à Crystal Dynamics, la trilogie ne s'est jamais poursuivie et cet élément de l'histoire de Lara reste aujourd'hui encore un mystère.

Personnages[modifier | modifier le code]

  • Flag of the United Kingdom.svg Lara Croft (VF: Françoise Cadol)
  • États-Unis d'Amérique Kurtis Trent : second personnage jouable du jeu, Kurtis Trent part pour venger la mort de son père, Konstantin, grand maître du Lux Veritatis, assassiné mystérieusement. Kurtis semble bien être le dernier survivant de cet ordre secret.
  • Flag of Austria.svg Werner Von Croy : mentor de Lara durant sa jeunesse et archéologue de renommée, il est assassiné dans son appartement parisien. Lara est la seule personne, avec l'assassin, qui était présente lors du drame.
  • Flag of the Netherlands.svg Pieter Van Eckhardt : l'Alchimiste noir, chef d'une organisation secrète – La Coterie, basée sous la forteresse du Strahov à Prague.
    Il a demandé à Von Croy de lui retrouver cinq reliques connues sous le nom de « Peintures d'Obscura ». L'homme posséderait la puissance alchimique lié à la magie noire.
  • Flag of France.svg Louis Bouchard : cet homme est mêlé aux douteuses affaires qui se trament dans les bas-fonds de Paris. Il est propriétaire de la discothèque Le Serpent Rouge, récemment fermée à cause des assassinats en nombre au sein du personnel, présumés liés au Monstrum.
  • Flag of France.svg Margot Carvier : amie et collègue de Von Croy, cette historienne d'université conduit des fouilles archéologiques sous les galeries du Louvre.
  • Flag of the Czech Republic.svg Joachim Karel : haut placé de La Coterie, il est basé à Paris. Il assure le recrutement et la protection de la secte à travers le monde.
  • Flag of Argentina.svg Kristina Boaz : rescapée d'un crash, elle est à la tête du bloc de chirurgie corrective et réparatrice à l'Institut Psychiatrique du Strahov, à Prague.
  • Drapeau de la République tchèque Thomas Luddick : un journaliste de Prague. Il possède de nombreuses informations au sujet de la Cabale et de passes de sécurité pour s'introduire dans le Strahov.
  • Flag of Sweden.svg Marten Gunderson : à la tête d'une force armée, que ce soit pour une question de sécurité ou une invasion, Gunderson a loué ses services à Eckhardt ; il est à l'origine de l'attaque du Louvre.
  • Drapeau de l'Allemagne Dr Grant Müller : ce professeur en mycologie et en botanique appliquée, a préféré suivre la voie du mal et Eckhardt plutôt que de profiter de ses recherches pour faire le bien.
  • Drapeau de la France Anton Gris : cet ancien boxeur a fait de l'Eglise de St Aicard sa salle pour entraîner de jeunes boxeurs. Lara lui proposera un pari qui le dépossédera de sa montre en or.
  • Drapeau de la République tchèque Luther Rouzic : ce conservateur des archives trouve tout ce que Eckhardt lui demande. Prévu pour la suite de la trilogie en cours, il n'apparaît finalement pas dans L'Ange des Ténèbres.

Niveaux[modifier | modifier le code]

  • Flag of France.svg Paris :
    • Bas-fonds parisiens
    • Immeuble abandonné
    • Entrepôts et cheminées
    • Appartement de Margot Carvier
    • Ghetto parisien
    • Serpent Rouge
    • Planque de Bouchard
    • Cimetière de St Aicard
    • Planque de Bouchard
    • Église St. Aicard
    • Mont-de-piété de M. Rennes
  • Flag of France.svg Paris - Le louvre :
    • Fossé de drainage du Louvre
    • Galeries du Louvre
    • Site archéologique
    • Tombeau des anciens
    • Galerie des saisons
    • Le Souffle d'Hadès
    • Sanctuaire de feu
    • Furie de la bête
    • Hall de Neptune
    • Tombeau des anciens (2)
    • Site archéologique (2)
    • Galeries assiégées
    • Appartement de Von Croy
  • Flag of the Czech Republic.svg Prague :
    • Lieu du crime du Monstrum
    • Forteresse du Strahov
    • Centre de recherche biologique
    • Sanatorium
    • Zone blanche
    • Centre de recherche aquatique
    • Galerie des trophées
    • Le retour de Boaz
    • Domaine perdu
    • Labo d'Eckhardt

Réception[modifier | modifier le code]

Cette section doit être recyclée. Une réorganisation et une clarification du contenu sont nécessaires. Discutez des points à améliorer en page de discussion.

Depuis le cinquième opus qui avait été assez mal accueilli par les fans, trois ans s'étaient écoulés et les joueurs attendaient avec impatience ce sixième volet. Les fans faisant pression, Eidos, l'éditeur du jeu a décidé de sortir le jeu bien qu'il n'était pas tout à fait terminé. Ceci a donné une grande impression d'un épisode bâclé, qui a largement déçu, même s'il a trouvé quelques défenseurs. Parmi les reproches qui lui sont adressés, citons :

  • Un scénario qui s'éloigne notablement de l'« esprit Tomb Raider ». En effet, il ne s'agit plus tellement d'effectuer de lointains voyages afin d'explorer d'antiques vestiges archéologiques. Les environnements sont la plupart du temps urbains et l'aventure fait place à un thriller sur fond de sociétés secrètes et de complot.
  • Une maniabilité souvent pénible, en particulier sur PC (la version PS2 s'en tire un peu mieux).
  • Des graphismes en retard par rapport aux standards de 2003.
  • De nombreux bugs.

À peine sorti, Angel of Darkness reçoit donc une volée de bois vert. Les critiques à l'encontre du jeu sont d'autant plus cinglantes que la sortie du jeu avait plusieurs fois été repoussée. Sans même parler des multiples effets d'annonce, présentant le nouvel opus comme un événement, ce qu'il aurait peut-être pu être si le développement s'était poursuivi. En effet, le flymode du jeu montre de nombreuses zones jamais terminées, preuve de nombreuses coupures dans le scénario et dans le jeu lui-même.

La note de ce jeu a varié considérablement dans la presse spécialisée : allant de 6 à 19/20 :

  • DockGames 19
  • Consoles + 17,4
  • PSM2 16
  • Gaming Target 15,8
  • Clubic 14
  • JeuxVideo.com (PS2)14
  • JeuxVideo.fr 14
  • Consoles Max 13
  • GameSpot (PS2)13
  • GamePro 12
  • Into Liquid Sky 12
  • JeuxVideo.com (PC) 11
  • IGN 10,6
  • GameKult 10
  • Eurogamer 8
  • Gamespy 6,8
  • PSX Nation 6


La sanction ne se fait pas attendre : le 30 juillet 2003, soit moins d'un mois après la sortie du jeu, Eidos annonce qu'il retire la franchise Tomb Raider à Core Design pour la confier au studio Crystal Dynamics[3],[4].

Équipe de développement[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Il existe une catégorie dédiée à ce sujet : Tomb Raider.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]