Tomb Raider : L'Ange des ténèbres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tomb Raider
L'Ange des ténèbres
Image illustrative de l'article Tomb Raider : L'Ange des ténèbres

Éditeur Eidos Interactive
Développeur Core Design

Date de sortie PlayStation 2[1]
Icons-flag-us.png Icons-flag-ca.png 20 juin 2003
Icons-flag-eu.png 9 juillet 2003
Icons-flag-jp.png 23 octobre 2003

PC[2]
Icons-flag-us.png Icons-flag-ca.png 1 juillet 2003
Icons-flag-eu.png 2 juillet 2003
Genre Action-Aventure
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme PlayStation 2, Windows, Mac OS
Média 1 DVD-ROM, 2 CD-ROM
Langue Français (textes et voix)
Contrôle Manette, clavier

Évaluation PEGI : 12+

Tomb Raider : l'Ange des ténèbres (Tomb Raider: The Angel of Darkness) est un jeu vidéo d'action-aventure développé par Core Design et édité par Eidos Interactive en 2003 sur PlayStation 2 et Windows. Il est le sixième épisode de la série Tomb Raider, mettant en scène le personnage de Lara Croft. La chanson du jeu Angel Of Darkness est signée Alex C. avec Yasmin K.

Scénario[modifier | modifier le code]

Lara est dans l'appartement d'un de ses amis, Werner Von Croy, quand celui-ci meurt terrassé mystérieusement. Tout l'accable et elle n'a d'autre solution que de fuir devant l'arrivée de la police. L'aventure débute dans un Paris terrorisé par le Monstrum, où elle rencontre des personnages effrayés et peu aidant. Elle va devoir enquêter seule pour savoir pourquoi et comment son ami est mort. Elle découvre que les ficelles sont tirées par une secte peu orthodoxe (la Coterie) dont le but est d'acquérir l'immortalité et de dominer le monde par le réveil du Dormeur, dernier représentant des Nephilim dont il est dit qu'ils sont issus de l'union entre un ange et une humaine.

À la base, L'ange des ténèbres devait être le premier épisode d'une trilogie supposée expliquer comment Lara avait survécu à son accident à la fin du quatrième épisode. Mais, Eidos ayant décidé de confier le développement de la saga à Crystal Dynamics, la trilogie ne s'est jamais poursuivie et cet élément de l'histoire de Lara reste aujourd'hui encore un mystère.

Personnages[modifier | modifier le code]

  • Flag of the United Kingdom.svg Lara Croft (VO : Jonell Elliott, VF : Françoise Cadol)
  • États-Unis d'Amérique Kurtis Trent (VO : Eric Loren, VF : Cyril Mourali) : second personnage jouable du jeu, Kurtis Trent part pour venger la mort de son père, Konstantin, grand maître du Lux Veritatis, assassiné mystérieusement. Kurtis semble bien être le dernier survivant de cet ordre secret.
  • Flag of Austria.svg Werner Von Croy : mentor de Lara durant sa jeunesse et archéologue de renommée, il est assassiné dans son appartement parisien. Lara est la seule personne, avec l'assassin, qui était présente lors du drame.
  • Flag of the Netherlands.svg Pieter Van Eckhardt (VO : Joss Ackland, VF : Hervé Jolly) : l'Alchimiste noir, chef d'une organisation secrète – La Coterie, basée sous la forteresse du Strahov à Prague.
    Il a demandé à Von Croy de lui retrouver cinq reliques connues sous le nom de « Peintures d'Obscura ». L'homme posséderait la puissance alchimique lié à la magie noire.
  • Flag of France.svg Louis Bouchard : cet homme est mêlé aux douteuses affaires qui se trament dans les bas-fonds de Paris. Il est propriétaire de la discothèque Le Serpent Rouge, récemment fermée à cause des assassinats en nombre au sein du personnel, présumés liés au Monstrum.
  • Flag of France.svg Margot Carvier : amie et collègue de Von Croy, cette historienne d'université conduit des fouilles archéologiques sous les galeries du Louvre.
  • Flag of the Czech Republic.svg Joachim Karel : haut placé de La Coterie, il est basé à Paris. Il assure le recrutement et la protection de la secte à travers le monde.
  • Flag of Argentina.svg Kristina Boaz : rescapée d'un crash, elle est à la tête du bloc de chirurgie corrective et réparatrice à l'Institut Psychiatrique du Strahov, à Prague.
  • Drapeau de la République tchèque Thomas Luddick : un journaliste de Prague. Il possède de nombreuses informations au sujet de la Cabale et de passes de sécurité pour s'introduire dans le Strahov.
  • Flag of Sweden.svg Marten Gunderson : à la tête d'une force armée, que ce soit pour une question de sécurité ou une invasion, Gunderson a loué ses services à Eckhardt ; il est à l'origine de l'attaque du Louvre.
  • Drapeau de l'Allemagne Dr Grant Müller : ce professeur en mycologie et en botanique appliquée, a préféré suivre la voie du mal et Eckhardt plutôt que de profiter de ses recherches pour faire le bien.
  • Drapeau de la France Anton Gris : cet ancien boxeur a fait de l'Église de St Aicard sa salle pour entraîner de jeunes boxeurs. Lara lui proposera un pari qui le dépossédera de sa montre en or.
  • Drapeau de la République tchèque Luther Rouzic : ce conservateur des archives trouve tout ce que Eckhardt lui demande. Prévu pour la suite de la trilogie en cours, il n'apparaît finalement pas dans L'Ange des Ténèbres.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Continuant le principe de la série, le joueur dirige l'héroïne Lara Croft. Parmi les possibilités de jeu, il est toujours possible de sauter, courir, ramper, grimper, nager, tirer sur des adversaires, etc. La visée est aidée ce qui facilite les tirs en mouvement. La grande nouveauté vient de l'amélioration de la qualité visuelle, le moteur du jeu étant entièrement réécrit en partant de zéro afin d'utiliser les dernières technologies. L'Ange des Ténèbres s'éloigne beaucoup du concept même de Tomb Raider car l'histoire principale remplace la recherche de tombeaux par la résolution d'un crime et la majorité des lieux visités ne sont plus des tombes et cavernes mais bien les rues de Paris et de Prague en plus de différents immeubles.

Développement[modifier | modifier le code]

Le développement de L'Ange des ténèbres débuta trois ans avant sa sortie, avec comme titre de travail Tomb Raider next generation. Dans le cadre des travaux préparatoires pour le jeu, Core Design fit des études de marché, et décida de créer un nouveau cadre et une nouvelle histoire pour le protagoniste principal. Avec cet opus, un des objectifs principaux était d'exploiter à fond le potentiel de son nouveau support, et réinventer le personnage de Lara Croft, notamment en la dotant d'un nouveau modèle 3D, et en lui permettant de se battre au corps à corps. Ce fut le premier jeu de la série à être réalisé pour la PlayStation 2; le jeu précédent, Sur les traces de Lara Croft, avait atteint les limites techniques de la PlayStation, ce qui contribua à lui faire obtenir des critiques moins favorables et des ventes plus faibles que les précédents jeux de la série. Le studio Core Design était scindé en deux équipes : la première, composée de développeurs ayant déjà travaillé sur la série, et s'occupant de Sur les traces de Lara Croft, et la seconde équipe, nouvelle, travaillant sur L'Ange des ténèbres. Après avoir fini Sur les traces de Lara Croft, le programmeur en chef Richard Morton passa voir le travail de la nouvelle équipe, et découvrit que celle-ci avait perdu le contrôle de la situation, après avoir déjà dû tout reprendre à zéro une fois, et n'ayant terminé que la base de l'histoire du jeu. Les développeurs admirent plus tard qu'ils avaient été trop ambitieux. Pour la version originale, le doublage de Lara Croft fut assuré une dernière fois par Jonell Elliott. Elle fut remplacée par Keeley Hawes pour Tomb Raider: Legend.

Un des objectifs de l'équipe de développement de L'Ange des ténèbres était de créer des énigmes plus compliquées, et de rendre le personnage de Lara Croft et l'atmosphère du jeu plus bruts et plus sombres. L'équipe souhaitait aussi pouvoir soutenir la comparaison avec les autres jeux d'action-aventure plus récents, disponibles sur un marché très concurrentiel, en incluant des idées de gameplay de Shenmue et de la série Metal Gear. Beaucoup de mouvements des personnages furent basés directement sur des mouvements effectués par des personnes réelles, de façon similaire aux techniques de motion capture ultérieures, et le design des environnements fut inspiré par divers artistes ainsi que des éléments de films comme ceux de Luc Besson et David Fincher. Murti Schofield, qui avait déjà collaboré avec Core Design auparavant, fut appelé pour écrire l'histoire et le scénario. Pendant l'écriture des origines des organisations impliquées dans l'histoire du jeu, il fit des recherches sur des sociétés et des artéfacts secrets, et des traductions exactes de textes latins furent incorporées dans le jeu. Schofield créa le personnage de Kurtis Trent car on lui avait demandé d'inclure dans le jeu quelqu'un qui pourrait devenir le protagoniste d'une franchise dérivée. Core essaya pendant deux ans de remodeler la franchise Tomb Raider et d'en écrire le passé, sous la forme d'un livre divisé en chapitres dont le premier aurait été L'Ange des ténèbres.

L'Ange des ténèbres fut dévoilé sous son nom officiel en mars 2002; une démonstration plus élaborée apparut à l'E3 cette même année. Des problèmes avec le jeu furent décelés à un stade précoce, au point que lors d'une conférence destinée à vendre le jeu, alors qu'il tentait sans succès de faire la démonstration du niveau d'introduction, Jeremy Heath-Smith perdit son calme et se mit à insulter le jeu. Une date de sortie, calée en novembre 2002, fut annoncée, mais le jeu fut retardé au printemps 2003. Eidos pensait que L'Ange des ténèbres bénéficierait du soutien commercial supplémentaire apporté par Tomb Raider, Le berceau de la vie, la suite du film Lara Croft: Tomb Raider de 2001. Malgré les retards pris par la production du jeu, la société poussa Core Design à sortir le jeu à temps pour bénéficier de ce soutien commercial. Pour réussir à respecter l'échéance, l'équipe dut amputer le jeu de certaines zones contenant des éléments narratifs essentiels. Un de ces retraits était l'explication de la survie de Lara après les évènements de La Révélation finale. D'autres éléments furent retirés du jeu, parmi lesquels deux destinations supplémentaires, des animations pour les personnages, des dialogues et des éléments de gameplay uniques impliquant Kurtis. Certains éléments des environnements passèrent aussi à la trappe par erreur alors qu'ils avaient été terminés. Parmi les éléments retirés du jeu, certains l'ont été délibérément par l'équipe, qui souhaitait les garder pour les jeux suivants. L'équipe de Core Design déclara plus tard avoir eu le sentiment qu'Eidos les avait forcé à sortir le jeu avant qu'il ne soit prêt. Le jeu aurait été soumis huit fois à la validation par Sony avant sa sortie. Le jeu passa gold le 18 juin 2003, deux jours avant la date de sortie prévue initialement; ce passage au statut gold avait déjà été annoncé le 2 juin par erreur, ce qui provoqua une certaine confusion. Le jeu sortit finalement à l'été 2003, en même temps que Le Berceau de la vie.

Équipe de développement[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes reçues

Presse papier
Média PlayStation 2 PC
Joypad (FR) 5 / 10[3]
6 / 10[4],[5]
/
PlayStation 2 Magazine 7 / 10[6] /
Presse numérique
Média PlayStation 2 PC
Eurogamer (GB) 4 / 10[7] /
Gamekult (FR) 5 / 10[8] 4 / 10[10]
Jeuxvideo.com (FR) 14 / 20[9] 11 / 20[11]
Agrégateurs de notes
Média PlayStation 2 PC
GameRankings 56,18 %[12] 55,91 %[14]
Metacritic 52 / 100[13] 49 / 100[15]
Cette section doit être recyclée. Une réorganisation et une clarification du contenu sont nécessaires. Discutez des points à améliorer en page de discussion.

Depuis le cinquième opus qui avait été assez mal accueilli par les fans, trois ans s'étaient écoulés et les joueurs attendaient avec impatience ce sixième volet. Les fans faisant pression, Eidos, l'éditeur du jeu a décidé de sortir le jeu bien qu'il n'était pas tout à fait terminé. Ceci a donné une grande impression d'un épisode bâclé, qui a largement déçu, même s'il a trouvé quelques défenseurs. Parmi les reproches qui lui sont adressés, citons :

  • Un scénario qui s'éloigne notablement de l'« esprit Tomb Raider ». En effet, il ne s'agit plus tellement d'effectuer de lointains voyages afin d'explorer d'antiques vestiges archéologiques. Les environnements sont la plupart du temps urbains et l'aventure fait place à un thriller sur fond de sociétés secrètes et de complot.
  • Une maniabilité souvent pénible, en particulier sur PC (la version PS2 s'en tire un peu mieux).
  • Des graphismes en retard par rapport aux standards de 2003.
  • De nombreux bugs.

À peine sorti, Angel of Darkness reçoit donc une volée de bois vert. Les critiques à l'encontre du jeu sont d'autant plus cinglantes que la sortie du jeu avait plusieurs fois été repoussée. Sans même parler des multiples effets d'annonce, présentant le nouvel opus comme un événement, ce qu'il aurait peut-être pu être si le développement s'était poursuivi. En effet, le flymode du jeu montre de nombreuses zones jamais terminées, preuve de nombreuses coupures dans le scénario et dans le jeu lui-même.

Postérité[modifier | modifier le code]

L'Ange des ténèbres fut la source de plusieurs problèmes pour la franchise Tomb Raider. Paramount Pictures accusa la mauvaise réception critique du jeu et le contrecoup provoqué par les fans de la série d'être responsables du relatif échec commercial du Berceau de la vie. Jeremy Heath-Smith, co-fondateur de Core Design, démissionna après la sortie du jeu, et le projet de suite, appelée The Lost Dominion et faisant partie d'une trilogie qui aurait utilisé le moteur du jeu, fut abandonné. Suite aux mauvaises performances à la fois du jeu et du deuxième film, la sanction ne se fit pas attendre : le 30 juillet 2003, un mois seulement après la sortie du jeu, Eidos Interactive annonça qu'il avait retiré à Core Design la production des jeux Tomb Raider pour la confier au studio Crystal Dynamics, célèbre alors pour la série Legacy of Kain[16],[17]. Quelques années plus tard, L'Ange des ténèbres acquit une certaine notoriété pour son utilisation expérimentale de plusieurs fonctionnalités dans son système de jeu qui se sont répandues par la suite, telles que les éléments de jeu de rôle, la jauge d'endurance, et le mélange d'atmosphères de plusieurs genres de jeu vidéo différents.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Il existe une catégorie consacrée à ce sujet : Tomb Raider.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche de Tomb Raider : l'Ange des ténèbres (PlayStation 2) », sur Gamekult
  2. « Fiche de Tomb Raider : l'Ange des ténèbres (PC) », sur Gamekult
  3. Chris (Christophe Delpierre), « Test - Tomb Raider L'Ange des Ténèbres », Joypad, no 132,‎ juillet/août 2003, p. 124.
  4. Gollum (Julien Chièze), « Test - Tomb Raider L'Ange des Ténèbres », Joypad, no 133,‎ septembre 2003, p. 130.
  5. Note revue à la hausse selon l'auteur du test car : « après (...) une version gorgée de bugs, Eidos et Core Design ont en effet œuvré pour offrir une version « commerce » bien plus décente que celle que nous avions précédemment testée. »
  6. Christophe Delpierre (Dave Martinyuk), « Travelling - Tomb Raider L'Ange des Ténèbres : Un ange aux ailes froissées », PlayStation 2 Magazine, no 77,‎ juillet/août 2003, p. 74.
  7. (en) Kristan Reed, « Tomb Raider: Angel of Darkness • Eurogamer.net », sur Eurogamer,‎ 25 juin 2003 (consulté le 13 novembre 2014).
  8. Poischich (Gaël Fouquet), « Test Tomb Raider : L'ange des Ténèbres », sur Gamekult,‎ 9 juillet 2003 (consulté le 13 novembre 2014).
  9. Jihem (Jean-Marc Wallimann), « Test de Tomb Raider : L'Ange des Ténèbres sur PlayStation 2 - 08/07/2003 », sur Jeuxvideo.com,‎ 8 juillet 2003 (consulté le 13 novembre 2014).
  10. Poischich (Gaël Fouquet), « Test Tomb Raider : L'ange des Ténèbres », sur Gamekult,‎ 11 juillet 2003 (consulté le 13 novembre 2014).
  11. Jihem (Jean-Marc Wallimann), « Test de Tomb Raider : L'Ange des Ténèbres sur PC - 04/07/2003 », sur Jeuxvideo.com,‎ 4 juillet 2003 (consulté le 13 novembre 2014).
  12. (en) « Lara Croft Tomb Raider: The Angel of Darkness for PlayStation 2 - GameRankings », sur GameRankings (consulté le 13 novembre 2014).
  13. (en) « Lara Croft Tomb Raider: The Angel of Darkness for PlayStation 2 Reviews - Metacritic », sur Metacritic (consulté le 13 novembre 2014).
  14. (en) « Lara Croft Tomb Raider: The Angel of Darkness for PC - GameRankings », sur GameRankings (consulté le 13 novembre 2014).
  15. (en) « Lara Croft Tomb Raider: The Angel of Darkness for PC Reviews - Metacritic », sur Metacritic (consulté le 13 novembre 2014).
  16. Nicolas Verlet, « Tomb Raider retiré à Core Design », sur Gamekult,‎ 30 juillet 2003
  17. « Lara quitte son Core », sur JeuxVideo.com,‎ 30 juillet 2003