Tom Wills

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wills.

Tom Wills

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Tom Wills aux alentours de 1857

Naissance 19 août 1835
Gundagai, Nouvelle Galles du Sud, Australie
Décès 3 mai 1880 (à 44 ans)
Heidelberg, Victoria, Australie

Thomas Wentworth "Tom" Wills né le 19 août 1835 à Molonglo Plain et mort le 3 mai 1880) à Heidelberg est un sportif australien notamment reconnu comme le principal artisan de la création du football australien.

Famille et jeunesse[modifier | modifier le code]

Tom Wills est né le 19 août 1835 à Molonglo Plain près de Canberra ancienne colonie britannique de la Nouvelle Galles du Sud, comme l'ainée d'Horatio et Elizabeth (née McGuire). Tom fait partie d'une troisième génération d'australiens descendant d'une lignée de prisonniers: sa mère est née lors d'un transport de prisonniers en provenance d'Ireland, et son grand-père paternel, Edward Wills, était un ouvrier du Surrey, dont la peine de mort pour banditisme a été commué en banissement, arrivant à Botany Bay à bord du "bateau de l'enfer" le Hillsborough en 1799. Edward reçu fû gracié à moitié en 1803 et amassa de l'argent considérablement grâce à l'activité commerciale à Sydney avec son épouse Sarah (née Harding). Horatio, l'ainé d'une famille de six enfants, né en 1811, cinq mois après le décès de son père, alors que Sarah se remaria avec George Howe, propriétaire de la Gazette de Sydney. Durant l'exercice de ses fonctions en tant qu'éditeur du journal, Horatio rencontra Elizabeth, une orpheline de Parramatta. Ils se marièrent en décembre 1833. Dix-sept mois après sa naissance, Tom est baptisé Thomas Wentworth Willsdans la paroisse de Saint Andrew, à Sydney.

En 1839, Tom Wills emménage avec sa famille à Lexington dans l'ouest de l'État du Victoria. Wills a été très influencé par la culture aborigène pendant sa jeunesse. En effet, il parlait couramment le langage de la tribu vivant près de chez son père, les Djapwurrung, connaissait leurs danses, et jouait avec les enfants de la tribu[1]. Vu les liens entretenus par sa famille avec les aborigènes, il très probable que Wills ait assisté à une rencontre de marngrook, un sport aborigène très proche des premières versions du football australien qui aurait pu l'influencer lors de la rédaction des premières règles du foot australien.

Avant de partir pour l'Angleterre, Tom Wills étudia deux ans au Sctotch College de Melbourne.

Étude en Angleterre[modifier | modifier le code]

Daguerréotype de Tom Wills pris lorsqu'il était à la Rugby School.

En février 1850, Wills est envoyé en Angleterre à l'âge de 14 ans, suivre des études dans la prestigieuse Rugby School. Il arriva à Londres après un voyage de cinq mois. Là-bas, pendant les vacances scolaires, il resta avec sa tante paternel Sarah Alexander, qui quitta Sydney après la mort de son premier marie, William Redfern. où il joua au rugby à XV et au cricket.

À l'école il joue au rugby et au cricket, faisant preuve de talent dans ces deux disciplines. Il fut désigné capitaine de l'équipe de rugby et reconnu comme un des meilleurs espoirs du cricket britannique lors de sa dernière année en Angleterre.

Tom Wills et le cricket[modifier | modifier le code]

Tom Wills avec l'équipe de cricket Aborigènes qu'il emmena en Angleterre

Tom Wills rentra à Melbourne en 1856 à l'âge de 21 ans et devint l'un des meilleurs joueurs de cricket de tout l'État du Victoria, prenant part à des matchs intercoloniaux contre la Nouvelle-Galles du Sud, le Queensland et la Tasmanie. En 1866, Wills entraîna la première équipe de cricket exclusivement composée de joueurs aborigènes. Deux ans plus tard, Wills emmena ses joueurs en Angleterre pour une tournée de matchs inédites.

Le grand-père de Wills avait été envoyé dans la colonie pénitentiaire de Sydney pour grand banditisme. Cette héritage dur à porter pour Wills ; à cette époque l'Australie faisait tout pour effacer les traces des anciennes colonies pénitentiaires. Wills passa la majorité de sa vie à défendre les droits des bagnards émancipés, ceux qui avait prouvé leurs valeurs à la société[2]. Le Melbourne Cricket Club (MCC), comme beaucoup d'institutions de la haute société, était connu pour sa discrimination envers les descendants de bagnards[3],[4]. Une des plus grandes réussites de son combat fut son admission en tant que membre privilégié du MCC malgré son ascendance criminelle.

Tom Wills et le football australien[modifier | modifier le code]

Statue de Tom Wills arbitrant un des premiers matchs de football australien

Le 10 juillet 1858, Tom Wills écrivit une lettre au 'Bell's Life in Victoria' pour créer des clubs de football qui permettraient aux joueurs de cricket de rester en forme pendant l'hiver [5]. Cette lettre est considérée aujourd'hui comme l'acte fondateur du football australien.

Le 7 août 1858, Wills été l'un des arbitres du match entre le Scotch College et la Melbourne Grammar Scholl dans les environs de Melbourne[6],[7]. Bien que les règles en vigueur été bien différentes de celles appliquées aujourd'hui, cette rencontre est considérée par beaucoup comme le premier match de foot australien jamais disputé. Une statue a été érigée aux abords du MCG pour commémorer cet événement.

Tom Wills prit part à la réunion s'étant tenue le 17 mai 1859 au MCC pendant laquelle furent rédigées pour la première fois les règles du football australien[6]. Bien qu'étant un excellent joueur de rugby, Wills été convaincu que les australiens devait avoir un "jeu bien à eux" [8].

Au cours de cette année, Wills s'investit énormément dans la création de deux équipes, le Melbourne Football Club et le Geelong Football Club, qui existe encore aujourd'hui et font tous les deux partie de l'AFL. Wills fut nommé "Champion des Colonies" trois fois, une fois avec Melbourne et deux fois avec Geelong[9].

Wills continua de s'investir dans la promotion du football australien jusque dans les années 1860.

Mort[modifier | modifier le code]

Dans les dernières années de sa vie, habitant avec Sarah Barbor à Heidelberg à la périphérie de Melbourne, son état alcoolique empire. Les derniers courriers de Wills, datés du 15 mars 1880,ont été ecris à Cedric et Horace sur Cullin-la-Ringo, qui ont été touchés par les Sécheresse en Australie. Dans ses lettres, il demandé de l'argent, afin juste de régler quelques dettes et révant de quitter la Tasmanie.

Isolé et ted and désavoué par la majorité de sa famille, Wills est dévenu, selon les mots de l'historien australien du cricket David Frith, "un dangereux et incurable alcoolique". Wills est admis au Royal Melbourne Hospital à l'âge de 44 ans, souffrant d'un delirium tremens, la plus sévère forme de conséquence neurologique lors d'un sevrage d'alcool. Paranoaïque et délirantl, Wills s'échappe de l'hospital psychiatrique le 1 mai 1880 et retourne chez lui. Il se suicide le lendemain matin en se plantant par trois fois les ciseaux dans le coeur.

La reconnaissance de son œuvre[modifier | modifier le code]

Pendant de nombreuses années, le rôle de Wills dans la création du football australien a été volontairement minimisé par les officiels du MCC. C'est son cousin, H. C. A. Harrison, qui était alors crédité pour le travail de Wills. Mais lorsque l'attitude de l'Australie, et du MCC en particulier, concernant l'héritage des bagnards changea, l'œuvre de Wills fut enfin reconnue à sa juste valeur.

En 1998, un monument en l'honneur de Tom Wills fut érigé dans la ville de Moyston, sa ville natale.

Un sculpture de Louis Laumen à l'effigie de Tom Wills a été érigée aux abords du MCG en 2002. L'inscription sur la sculpture est la suivante :

A fait plus que toute autre personne - en tant que joueur et arbitre, corédacteur des règles et promoteur du jeu - pour le développement du football australien pendant sa première décennie.

Une salle de la tribune sud du MCG réservé aux manifestations officielles porte son nom.

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.humanrights.gov.au/racial_discrimination/whats_the_score/pdf/afl.pdf
  2. Biography of Horatio Wills, Sydney born father to Thomas Wentworth Wills and son of a convict
  3. The Convict Stain
  4. Tom Wills from MCG - The People's Ground
  5. Blainey (1990), p 17–18.
  6. a et b (en) Ken Piesse, The Complete Guide to Australian Football, Sydney, Pan Macmillan Australia,‎ 1995 (ISBN 978-0-330-35712-8, OCLC 36485674, LCCN 96197868) p303.
  7. Scotch College - Cordner-Eggleston Cup
  8. Sport: Touchstone of Australian Life from the Australian Broadcasting Commission. First broadcast on Thursday 17/05/01
  9. (en) Michael Lovett (éditeur), AFL Record Guide to Season 2005,‎ 2005 (ISBN 0-9580300-6-5), p. 486

Liens externes[modifier | modifier le code]