Tom C. Korologos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Tom Christopher Korologos a été ambassadeur des États-Unis en Belgique de 2004 à 2007, ainsi qu'un lobbyiste républicain très influent[1]. Il est né à Salt Lake City, en Utah, en 1933. Il est l’époux de Ann McLaughlin Korologos, qui fut secrétaire du Travail de l’administration Reagan.

Il fut un officier de la U.S. Air Force de 1956 à 1957, et fut diplômé de l’université de l’Utah ainsi que de l’école de journalisme de la Columbia University, en 1958, où il fut le lauréat de bourses Grantland Rice et Pulitzer. Au début de sa carrière, il fut journaliste pour le New York Herald Tribune, The Long Island Press, The Salt Lake Tribune, et l’Associated Press[2].

Il a servi sous les administrations Nixon et Ford en tant qu’assistant adjoint au président pour les affaires législatives au Sénat. De 1962 à 1971 il a travaillé pour le sénateur républicain de l’Utah Wallace F. Bennett[3]. En outre, il a été pendant des années membre de la Commission consultative américaine en matière de Diplomatie publique ainsi que du Broadcasting Board of Governors. Tom Korologos fut haut conseiller du sénateur Bob Dole lorsque ce dernier se porta candidat à la présidence en 1996, ainsi qu’un membre de l’équipe de transition Bush-Cheney en 2001. Il a été haut conseiller auprès de l’Autorité provisoire de la Coalition à Bagdad et était chargé des relations de la coalition avec le Congrès américain de mai à décembre 2003[4],[3]. Il a joué un rôle important dans l’approbation par le Congrès de la demande de budget pour la reconstruction de l’Irak introduite par le Président George W. Bush[1].

Il a prêté serment en tant qu’ambassadeur auprès du Royaume de Belgique le 30 juin 2004, devenant ainsi le 29e ambassadeur des États-Unis en Belgique[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Sheryl Gay Stolberg, « Some Wholly New Work for Old Washington Hand », The New York Times,‎ 22 octobre 2003 (lire en ligne)
  2. a et b (en) Tom C. Korologos, NNDB
  3. a et b (en) Tom C. Korologos, Council of American Ambassadors
  4. (en) Lee Davidson, « Korologos puts black eye to work to describe Iraq », Deseret News,‎ 23 septembre 2003 (lire en ligne)