Tolomouch Okeev

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Tolomouch Okeevitch Okeev (en russe : Толомуш Океевич Океев) est un cinéaste soviétique de nationalité kirghize, né le 11 septembre 1935 à Bokonbaïevo, dans la RSSA kirghize[1] (Union soviétique) et décédé le 18 décembre 2001 à Ankara (Turquie).

Biographie et carrière[modifier | modifier le code]

Formé à l'école des ingénieurs du son de Léningrad, en RSFS de Russie, puis à la réalisation à Moscou, il commence à tourner dans les années 1960. Il forme, aux côtés de Bolotbek Chamchiev et Mélis Ouboukeev la première génération des cinéastes kirghizes, qualifiée en Union soviétique de « miracle kirghize ».

Réalisme et recherche de beauté formelle caractérisent son style dans des films mettant en scène la société rurale kirghize en pleine mutation. Ses films, avec une place toute particulière pour Le Ciel de notre enfance sont généralement considérés comme les principaux classiques du cinéma kirghize, dont les studios nationaux portent désormais son nom.

En 1989, il devient député du peuple d'Union soviétique.

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • 1965 : Chevaux (documentaire)
  • 1967 : Le Ciel de notre enfance
  • 1968 : Boom (documentaire)
  • 1969 : Un collier de montagnes (documentaire)
  • 1970 : L'héritage
  • 1972 : Incline-toi devant le feu
  • 1973 : Le Féroce
  • 1975 : La Pomme rouge
  • 1977 : Oulan (Tourbillon)
  • 1980 : L'Automne doré
  • 1984 : Le Descendant du léopard des neiges
  • 1986 : Les Mirages de l'amour

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La République socialiste soviétique autonome kirghize fit partie de la république socialiste fédérative soviétique de Russie jusqu'en 1936.

Liens externes[modifier | modifier le code]