Tolia Nikiprowetzky

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Tolia Nikiprowetzky (Féodosia, Crimée, 25 septembre 1916 - Paris, 5 mai 1997) est un compositeur français d'origine russe et un ethno-musicologue.

Biographie[modifier | modifier le code]

C'est à Marseille où ses parents arrivent en 1923 que Nikiprowetzky commence ses études musicales au conservatoire.

En 1937, il s'installe à Paris où il travaille avec Simone Plé-Caussade (fugue et contrepoint), Louis Laloy (histoire de la musique) puis après la guerre, avec René Leibowitz.

Entre 1950 et 1955, il part au Maroc où il participe à la direction musicale de Radio-Maroc.

Rentré en France, il entre à la SORAFORM (future OCORA) et continue à s'intéresser à la musique traditionnelle africaine. Il dirige la discothèque de l'OCORA et est à l'origine d'une illustre collection de disques de musique extra-européenne. Il effectue d'autres missions en Afrique de collecte et d'études pour cet organisme.

Influencé par l'écriture modale, Nikiprowetzky a par la suite utilisé la technique sérielle et s'est intéressé à la musique électronique et concrète.

Œuvres instrumentales[modifier | modifier le code]

  • Sonate pour piano (1960)
  • 13 Études pour piano
  • Adagio pour orchestre à cordes (1955)
  • Diptyque pour orchestre à cordes (1963)
  • Sinfonietta (1954)
  • Symphonie Logos 5 (1964)
  • Hommage à Antonio Gaudi (1965)
  • Quintette à vent et orchestre à cordes

Musique vocale[modifier | modifier le code]

  • Prière du soir pour chant et piano (1944)
  • 4 mélodies pour soprano et piano (1949)
  • Cantate en trois psaumes, pour ensemble vocal et 4 instruments (1958)
  • Les Chants de la fille seule, pour mezzo-soprano et orchestre 1959)
  • 3 poèmes d'Y.Bonnefoy pour ensemble vocal et piano (1962)
  • Numinis sacra pour ténor solo, chœur et six potentiomètres (1967)

Musique théâtrale[modifier | modifier le code]

  • La Nuit déchirée (1952)
  • Macbeth en sa nuit, tragédie chorégraphique (1953)

Opéras[modifier | modifier le code]

  • Les Noces d'ombre, conte lyrique (1957)
  • La Fête et les masques, opéra en 2 actes et 5 tableaux (1970)
  • La Veuve du Héros, opéra de chambre en un acte (1970)
  • Le Sourire de l'Autre, action lyrique en un acte (1979)

Ses écrits[modifier | modifier le code]

  • Musiques du Cameroun, Nomades du Niger, coll. OCORA
  • Trois aspects de la musique africaine, Paris, OCORA, 1965

Il a dirigé la publication de La Musique dans la vie, 2 vol.; Paris, OCCORA, 1967-69

Liens externes[modifier | modifier le code]