Toku Hime

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Toku-hime désigne la fille de Tokugawa Ieyasu, née en 1565; Tokuhime désigne la fille d'Oda Nobunaga, née en 1559

Dame Toku (督姫) 1565 - 3 mars 1615 (Hime signifie « princesse », « dame ») est une princesse des époques Sengoku et Edo de l'histoire du Japon. Elle est la deuxième fille de Tokugawa Ieyasu; sa mère est dame Nishigori (西郡の方), une des concubine d'Ieyasu. Toku-hime est aussi appelée Ofū, Tomiko, Harima-gozen et Ryōshō-in.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1582, la mort d'Oda Nobunaga lors de l'incident du Honnō-ji laisse les provinces de Kai et Shinano sans seigneur et la lutte entre Ieyasu et Hōjō Ujinao commence. À ce moment cependant, la force des deux est à peu près égale, et chacun sachant qu'une guerre sérieuse affaiblirait encore le vainqueur, ils cherchent la paix. Dans le cadre de l'accord, Ieyasu accepte de donner Toku pour femme à Ujinao.

En 1590, Toyotomi Hideyoshi attaque la forteresse des Hōjō au château d'Odawara lors du siège d'Odawara, et élimine les Hōjō comme puissance dominante. Ujinao fait alors appel à son beau-père Ieyasu, qui l'emporte sur Hideyoshi et afin d'épargner Ujinao et Toku, les envoie au mont Kōya. L'année suivante, Ujinao meurt. Comme Toku n'a pas d'enfants d'Ujinao, elle revient à Ieyasu.

En 1594, Hideyoshi arrange un mariage entre Toku et Ikeda Terumasa. Ils ont cinq fils, dont Ikeda Toshitaka, Ikeda Tadatsugu et Ikeda Tadakatsu. Tadatsugu devient seigneur du château d'Okayama à l'âge de cinq ans, à la suite du décès de Kobayakawa Hideaki.

Source de la traduction[modifier | modifier le code]