Tokoname

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tokoname-shi
常滑市
Drapeau de Tokoname-shi
Drapeau
Ancien village de Sakae à Tokoname
Ancien village de Sakae à Tokoname
Administration
Pays Drapeau du Japon Japon
Région Chūbu
Préfecture Aichi
Maire Norihiko Kataoka
Code postal 〒479-8610
Démographie
Population 54 882 hab. (janvier 2011)
Densité 987 hab./km2
Géographie
Coordonnées 34° 53′ 11″ N 136° 49′ 54″ E / 34.88639, 136.83167 ()34° 53′ 11″ Nord 136° 49′ 54″ Est / 34.88639, 136.83167 ()  
Superficie 5 563 ha = 55,63 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Japon

Voir la carte administrative du Japon2
City locator 13.svg
Tokoname-shi

Géolocalisation sur la carte : Japon

Voir la carte topographique du Japon2
City locator 13.svg
Tokoname-shi
Liens
Site web http://www.city.tokoname.aichi.jp/
Localisation de la ville de Tokoname dans la préfecture d'Aichi

Tokoname (常滑市, Tokoname-shi?) est une ville (, shi?) de la préfecture d'Aichi, au Japon. La population de la ville est de 54 882 habitants pour une superficie de 55,63 km2 (2011)[1]. Ses symboles sont le pin noir du Japon (クロマツ, kuromatsu?) et le camellia sasanqua (サザンカ, sazanka?).

Situé à environ 30 km au sud de Nagoya et 300 km au sud-ouest de Tokyo, la ville de Tokoname est située sur la péninsule de Chita. Elle est bordée au nord par la ville de Chita, au sud par le village de Mihama, à l'est par la ville de Handa et les villages de Agui et Taketoyo, et à l'ouest par la baie d'Ise.

Les arrondissements de Onizaki, Nishiura, Ōno, Miwa et Kosugaya sont d'anciens villages administrativement fusionnés avec Tokoname lors de la fondation de la ville le 1er avril 1954, puis en 1957.

Céramique[modifier | modifier le code]

Tokoname est spécialisée dans l'art de la céramique. Tokoname est le plus ancien et le plus important des six anciens centres de poteries du Japon[2] (Six ancient kilns of Japan) avec Shigaraki, Bizen, Tanba, Echizen et Seto. On y produit de la céramique depuis la fin de l'époque Heian (XIe siècle), et on retrouve des traces de ces productions à Kamakura ou sur la côte nord de Honshū. Le style des poteries issues des fours de Tokoname étant très proches de ceux de Shigaraki, on pense qu'il a existé un échange culturel entre ces deux cités.[réf. nécessaire]

L'artisanat local traditionnel est surtout célèbre pour ses théières. Plus récemment, Tokoname est devenu le premier producteur de manekineko.

Le festival de la poterie se tient chaque été, aux environs du 15 août. De nombreuses expositions et marchés ponctuels ont aussi lieu au cours de l'année à l'initiative des artisans.

Tokoname accueille tous les étés depuis 1985 un atelier international de poterie artisanale et artistique, IWCAT (International Workshop of Ceramic Art in Tokoname).

Industries[modifier | modifier le code]

La céramique industrielle est aussi un secteur important de l'économie de Tokoname, avec l'entreprise INAX qui produit des équipements sanitaires et matériaux de revêtement. Au début du XXe siècle, Tokoname était un centre majeur de production de tuyauterie et canalisation en céramique, exportée dans tout le Japon. Les grands fours de cuisson qui subsistent aujourd'hui sont la trace de cette histoire industrielle.

Transports[modifier | modifier le code]

Aéroport international de Chūbu

L'aéroport international du Chūbu Centrair se situe à Tokoname et a ouvert ses portes le 17 février 2005.

Tokoname est reliée à Nagoya par la ligne de train Meitetsu Central Airport; 8 gares de cette ligne se trouvent sur le territoire de Tokoname. Des lignes régulières de ferry traversent la baie et relient Tokoname aux villes de Tsu, Toba, Yokkaichi et Matsusaka depuis l'aéroport.

Culture[modifier | modifier le code]

Événements[modifier | modifier le code]

Depuis 2010, l'épreuve japonaise du triathlon Ironman 70.3 a lieu à Tokoname, en septembre.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]