Tokmok

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tokmak.
Tokmok
Токмок
Monument à Tokmok
Monument à Tokmok
Administration
Pays Drapeau du Kirghizistan Kirghizistan
Province Tchouï
Code postal 722200
Indicatif téléphonique +996 3168
Démographie
Population 53 231 hab. (2009)
Densité 962 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 44′ 00″ N 75° 15′ 00″ E / 42.733333, 75.25 ()42° 44′ 00″ Nord 75° 15′ 00″ Est / 42.733333, 75.25 ()  
Altitude 800 m
Superficie 5 535 ha = 55,35 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Kirghizistan

Voir sur la carte Kirghizistan administrative
City locator 14.svg
Tokmok

Tokmok (en kirghiz : Токмок) ou Tokmak (en russe : Токмак) est une ville de la province de Tchouï, au Kirghizistan. Sa population s'élevait à 53 231 habitants en 2009.

Géographie[modifier | modifier le code]

Tokmok est située dans le nord du pays, à 56 km à l'est de la capitale Bichkek.

Histoire[modifier | modifier le code]

Tokmok est à l'origine un poste avancé militaire du nord du khanat de Kokand, construit en 1830. Mais trente ans plus tard, il est pris par les Russes, qui démolissent le fort. La ville moderne a été fondée le 13 mai 1864 par le colonel Mikhaïl Tcherniaïev. Tokmok a le statut de ville depuis 1867.

Un bal-bal.

Malgré son origine relativement moderne, Tokmak constitue un point stratégique de la vallée de la Tchouï, qui était particulièrement importante pour les conquérants médiévaux. Les ruines de Suyab, la capitale du khaganat kögtürk occidental, sont situées 60 km à l'est de Tokmak.

On pense que le poète de la dynastie Tang, Li Bai, est né dans cette région, comme l'était Yusuf A Balasaguni Hajib, l'auteur du Kutadgu Bilig.

A quelque 15 km au sud de Tokmok, se trouve la Tour Burana datant du XIe siècle ; elle fait partie des restes d'une ancienne citadelle dont il ne reste aujourd'hui qu'une grande butte de terre. Ceci pourrait être le site de l'ancienne cité de Balasagun, fondée par les Sogdiens et qui aurait été plus tard la capitale de l'empire Qarakhanides. Une grande collection de pierres tombales anciennes et de bal-bals est proche.

Les objets scythes deterrés ont été déplacés aux musées de Saint-Pétersbourg et de Bichkek.

De 2004 au 19 avril 2006, Tokmok fut le centre administratif de la province de Tchouï.

Population[modifier | modifier le code]

Recensements (*) ou estimations de la population [1] :

Évolution démographique
1926* 1959* 1970* 1979*
15 629 28 806 42 116 58 655
1989* 1999* 2009* 2013
72 927 59 409 53 231 55 800


Personnalités[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (ru) Recensement de 1926 (« population de séjour habituel » [1](ru) « Recensements de 1959, 1970 et 1979 sur », sur webgeo.ru« Recensements et estimations de la population depuis 1979 sur », sur citypopulation.de