Toivo Kuula

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Toivo Kuula

Description de cette image, également commentée ci-après

Le compositeur en 1903

Naissance
Vaasa ou Alavus, Grand-duché de Finlande
Décès (34 ans)
Viipuri, Finlande (actuellement Vyborg, Russie)
Activité principale Compositeur

Toivo Kuula est un compositeur et chef d'orchestre finlandais, né à Vaasa (ou Alavus selon les sources) le , mort le à Viipuri, aujourd'hui Vyborg en Russie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a travaillé à Paris avec Marcel Labey et à la Schola Cantorum. Maîtrisant parfaitement le contrepoint et possédant un sens harmonique profond, Kuula a été associé à l'école franckiste, notamment avec son trio pour piano, violon et violoncelle. Cependant, il puise l'essentiel de son inspiration dans des légendes nationales, ou d'après le Kalevala, œuvres qui font preuve d'une nette influence impressionniste.

Kuula est aussi connu pour ses activités politiques et son appartenance au Mouvement fennomane. Pendant la Nuit de Walpurgis de 1918, connue en Finlande sous le nom de fête de Vappu, et qui a lieu traditionnellement dans la nuit du 30 avril au 1er mai, Kuula, qui se trouve à l'Hotel Seurahuone reçoit une balle, tirée par un Jäger. Les circonstances de ce drame sont assez mal connues, toutefois on a déterminé que ce coup de feu faisait suite à une querelle survenue au sujet de la célébration de la victoire des "blancs" (valkoiset) dans la guerre civile finlandaise. 18 jours plus tard, Kuula succombe à ses blessures à l'hôpital de Viipuri. Il est inhumé au Cimetière de Hietaniemi à Helsinki.

Kuula reste aujourd'hui connu pour sa production d'œuvres vocales (chœurs, mélodies), mais il est aussi auteur de musique de chambre, musique symphonique, dont une symphonie inachevée, ainsi que d'un Stabat Mater resté lui aussi inachevé.

Œuvres principales[modifier | modifier le code]

  • Sonate pour violon, opus 1
  • 5 chants pour voix et piano, opus 2
  • 5 Pièces pour violon et piano, opus 3a
  • 7 chants, pour chœur d'hommes, opus 4
  • Marche festive, pour chœur et orchestre, opus 5
  • Trio pour piano, violon et violoncelle (1908)
  • Poèmes symphoniques : Metsässä sataa (Il pleut dans la forêt) (n°2)(1913); Hiidet virvoja viritti (Les démons allumaient des feux) (n°5) (1912)
  • Stabat Mater (inachevé)
  • 2e suite ostrobothnienne, opus 20
  • Cantates et balades : Orjan Poika (Le fils de l'esclave) (1910); Merenkylpijäneidot (Les baigneuses) (1910); Impi ja Pajarin poika (La Vierge et le Fils de Pajari) (1912)

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources[modifier | modifier le code]

  • Article en anglais
  • Dictionnaire de la Musique, Marc Vignal, Larousse