Toilettes à la turque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Toilettes rustiques, en France.
Variante aux Etats-Unis (Saline).
Une installation traditionnelle japonaise moderne.

Par abus de langage, l'expression toilettes à la turque est employée le plus souvent de façon impropre pour qualifier un type de toilettes destinées à la défécation ou à la miction ne comportant pas de cuvette et dont l'utilisation se fait debout ou accroupi.

Elles sont de conception assez ancienne, et leur présence tend lentement à disparaître. On les trouve notamment dans certains bâtiments anciens. Elles consistent en un trou dans le sol, plus ou moins agencé d'une dalle en faïence ou autre matière, rehaussée de marche-pieds selon les modèles. Ces toilettes rustiques sont équipées d'un système de chasse d'eau.

En réalité, l'expression date du début du XXe siècle et a été notamment apportée par les troupes ayant combattu sur le front d'Orient durant la Première Guerre mondiale. Cette expression s'adressait aux toilettes modernes avec siège typiques des cultures proches-orientales car le dispositif permet de mettre un tuyau et un robinet qui apporte l'eau pour se laver les fesses conformément aux pratiques de ces populations qui utilisent l'eau en plus du papier. À partir de la Seconde Guerre mondiale, les toilettes rustiques à simple trou commençant à se raréfier après avoir été remplacées par les toilettes à cuvette dites « à la turque », l'expression notoirement connue a commencé à être employée de façon impropre. C'est un cas typique d'inversion de sens qui interroge l'inconscient collectif.

Photos[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :