Togoville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

6° 14′ N 1° 29′ E / 6.233, 1.483

La cathédrale Notre-Dame du Lac Togo

Togoville est un petit village de la région maritime du Togo, qui se situe près du lac Togo. Togoville est situé dans la préfecture de Vo à 8 km de Wogba.

Le village, dont le nom originel était Togo, pris le nom de Togoville lorsque l’explorateur allemand Gustav Nachtigal, y fut envoyé par le chancelier Otto von Bismarck en tant que commissaire spécial, pour négocier avec le roi Mlapa III, l'instauration d'un protectorat de l’Empire allemand. Ce qui fut fait 5 juillet 1884, par la signature d'un traité créant le Togoland.

On y découvre la cathédrale Notre-Dame du Lac Togo qui a été construite en 1910, décorée avec des peintures de saints africains, une statue de Notre-Dame du lac Togo, la sainte patronne du village.

On y observe la barque sur laquelle la vierge Marie serait apparue sur le lac en 1940, elle fut cependant recouverte d'une épaisse couche de ciment pour la préserver des éléments, seul un petit morceau originel reste à découvert pour prouver son "authenticité".

Togoville est aussi un village riche en traditions et au passé historique. Le village, qui a donné son nom au pays, signifie originellement ville "au-delà de la falaise" en langue ewe (et non ville "au-delà de la rivière", erreur couramment commise). Il est en effet situé au bord d'une lagune très peu profonde, qui a pour nom lac Togo, ce qui a eu pour effet d'induire beaucoup d'habitants en erreur sur l'origine du mot "togo".

Les visiteurs peuvent découvrir la maison du descendant du roi Mlapa III qui signa avec Nachtigal le traité instaurant le protectorat allemand sur le Togo.

Togoville est également célèbre en tant que centre des pratiques religieuses animistes. Les dévots arrivent de tout le sud du Togo pour étudier et pratiquer leur religion. On voit des fétiches et des sculptures en bois devant beaucoup de maisons.

Personnalités nées à Togoville[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Maurice Piraux (et Muriel Devey), « Togoville », in Le Togo aujourd'hui, Éditions du Jaguar, Paris, 2010 (nouvelle éd.), p. 172-177 (ISBN 978-2-86950-451-6)