Todd Rundgren

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Todd Rundgren

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Todd Rundgren.

Informations générales
Nom de naissance Todd Harry Rundgren
Naissance 22 juin 1948
Upper Darby, États-Unis
Genre musical rock, pop
Instruments guitare
Années actives depuis 1966
Site officiel www.tr-i.com/

Todd Harry Rundgren (né le 22 juin 1948 à Upper Darby en Pennsylvanie) est un musicien et producteur américain.

Multi-instrumentiste et vocaliste, fondateur des groupes Nazz et Utopia, Rundgren a également enregistré de nombreux albums solos et produit de très nombreux artistes, comme The Band, Paul Butterfield, Patti Smith, Sparks, The Tubes, Meat Loaf, Hall and Oates, Grand Funk Railroad, New York Dolls, Badfinger, The Psychedelic Furs, Bad Religion, Steve Hillage ou encore XTC.

Bien que n'étant pas son père, il a reconnu Liv Tyler à sa naissance car Steven Tyler, le chanteur d'Aerosmith, était incapable de l'élever en raison de ses problèmes de drogue[1],[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Todd Rundgren est originaire de la banlieue de Philadelphie. Après un passage dans une petite formation de blues locale nommée Woody's Truck Stop, il fonde le groupe de garage rock Nazz, dont les chansons Open My Eyes et Hello It's Me, écrites par Rundgren, rencontrent un succès modéré en 1968. Rundgren quitte le groupe l'année suivante, frustré que ses compositions les plus personnelles soient laissées de côté.

Après son départ de Nazz, Rundgren se lance dans une carrière de producteur et de musicien solo. En 1970, il forme Runt avec les frères Hunt et Tony Sales. Cette formation, clairement dominée par Rundgren, publie deux albums, Runt et Runt: The Ballad of Todd Rundgren ; le premier contient le hit We Gotta Get You a Woman (no 20 aux États-Unis).

Pour son troisième album solo, Something/Anything? (1972), Rundgren abandonne l'étiquette « Runt » : il réalise seul (écriture et interprétation) trois des quatre faces de cet ambitieux double album qui rencontre un grand succès, notamment grâce aux singles I Saw the Light (no 16) et Hello It's Me, ré-enregistrée pour l'occasion (no 5). L'album est certifié disque d'or et reste la meilleure vente de Rundgren à ce jour.

Todd Rundgren en 1976.

À partir de A Wizard, a True Star (1973), Todd Rundgren se montre de plus en plus influencé par le rock progressif et le space rock. Ses albums suivants, en solo ou au sein du groupe Utopia, formé par Rundgren en 1974 avec les musiciens qui l'accompagnaient sur A Wizard, a True Star, témoignent de cette évolution : Todd Rundgren's Utopia (1974), Initiation (1975), Another Live (1975).

Faithful (1976), composé pour moitié de reprises de chansons fameuses des années 1960, marque un retour de Rundgren à la pop, confirmé deux ans plus tard avec Hermit of Mink Hollow, au succès porté par la ballade Can We Still Be Friends (no 26). Au même moment, la carrière de producteur de Rundgren atteint un sommet avec Bat Out of Hell de Meat Loaf, l'un des albums les plus vendus des années 1970. Dans les années 1980, Rundgren embrasse les techniques de production les plus modernes sur les albums The Ever Popular Tortured Artist Effect et A Cappella ; le premier contient notamment Bang the Drum All Day, un succès mineur, mais renouvelé par sa reprise par diverses équipes sportives américaines.

Après A Cappella, Todd Rundgren reste trois ans sans sortir d'album, mais reste actif comme producteur, notamment avec le Skylarking du groupe XTC (1986). Suivent deux albums enregistrés dans des conditions live, Nearly Human et 2nd Wind. Le début des années 1990 voit Rundgren expérimenter d'autres supports : No World Order (1993), paru en CD-i, permet à l'auditeur de combiner à sa guise des fragments de quelques secondes ; The Individualist (1995) inclut du contenu vidéo et vidéoludique.

Toujours imprévisible, Rundgren revient en 1997 avec With a Twist, où il reprend ses anciens succès dans des arrangements bossa nova. Ses deux derniers albums le voient revenir à d'anciennes amours : pop avec Liars (2004), arena-rock avec le justement nommé Arena (2008), et même blues avec Todd Rundgren's Johnson (2011), album de reprises de Robert Johnson). Il tient également la guitare dans The New Cars, reformation du groupe new wave The Cars née en 2005.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums solo[modifier | modifier le code]

Articles connexes : Nazz et Utopia (groupe).
Todd Rundgren en 1978.

Albums produits[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Bandes originales[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.lovelylivtyler.com/info/french/family/todd/
  2. http://www.lovelylivtyler.com/info/french/family/steven/

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :