Toce

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

45° 56′ 11″ N 8° 29′ 36″ E / 45.9364, 8.49333 ()

Toce
Image illustrative de l'article Toce
Caractéristiques
Longueur 83,2 km
Bassin ?
Bassin collecteur
Débit moyen 70 m3/s
Cours
Se jette dans Lac Majeur
Géographie
Pays traversés Drapeau de l'Italie Italie
Régions traversées Flag of Piedmont.svg Piémont

Le Toce est une rivière du Piémont en Italie, un affluent du lac Majeur, donc un sous-affluent du par le Tessin.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Le Toce était anciennement appelé la Tuxa. Son étymologie pourrait dériver du fleuve Athesis (Athisone), cité par Plutarque dans ses comptes rendus guerriers concernant les barbares. Son origine pourrait ainsi être expliquée de la façon suivante: Athosone - Athos - La Tos et enfin La Toce.

Parcours[modifier | modifier le code]

Le Toce
Chute du Toce La Frua

Le Toce naît à 1 800 m d'altitude dans la plaine de Riale dans la haute Val Formazza, par l'union des rivières Morasco, Gries et Roni. En aval il forme la chute du Toce, appelée aussi La Frua, qui grâce à un importante déclinaison rocheuse, provoque une chute d'environ 130 mètres. Après avoir traversé le val Formazza et la vallée Antigorio, le Toce rejoint la plaine et longe Crevoladossola, les villes de Domodossola, Villadossola, Pallanzeno, Piedimulera, Pieve Vergonte, (où elle reçoit les eaux de la rivière Marmazza), Vogogna, Premosello-Chiovenda, Anzola d'Ossola et Ornavasso. Son cours prend fin dans le golfe Barromé, entre Fondotoce (hameau de la commune de Verbania) sur la gauche et Feriolo (hameau de la commune de Baveno) sur la droite, et se jette dans le lac Majeur.

Principaux affluents[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Jusqu'en 1850 le Toce était navigable toute l'année jusqu'à Anzola d'Ossola. Ceci permit dans le passé le développement économique du Val d'Ossola, vu que les matériaux produits localement (marbre et granit) pouvaient être acheminés jusqu'aux canaux milanais et pouvaient être employés dans la construction de palais et d'églises. Le marbre de Candoglia, utilisé pour la construction du dôme de Milan en est l'exemple.

Pollution[modifier | modifier le code]

Le Toce, entre sa source et Domodossola, est malheureusement fortement contaminé par des substances toxiques : Mercure, DDT et autres métaux lourds (surtout sur les fonds sableux). La cause de cette pollution est due principalement à la présence de l'usine chimique de Pieve Vergonte qui, avec ses productions chimiques des 100 dernières années, déversait ses résidus de fabrication directement dans la rivière Marmazza (affluent du Toce), (volontairement déviée sous l'usine et enterrée). Les productions chimique de Villadossola ont aussi contribué à cette pollution. La situation actuelle des déversements industriels s'est nettement améliorée grâce à la construction de dépurateurs (en 2004 la mise en route du dépurateur biologique de l'industrie de polymères de Villadossola) et à l'élimination des procédés de production de substances telles que le DDT. Malgré cela, la pollution passée restera encore active de nombreuses années.

Débit moyen[modifier | modifier le code]

Débit moyen mensuel (en m3)
Station hydrologique : confluence avec le Lac Majeur
(1951 - 1991)

Source : AA.VV., Piano di tutela della acque - Allegato tecnico II.h/1 Bilancio delle disponibilita' idriche naturali e valutazione dell'incidenza dei prelievi - Bilancio idrologico - Rapporto tecnico; tabella 8, pag. 28; juillet 2004; Regione Piemonte (consulté dans le décembre 2011)

Source[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]