Toccata et fugue en mi majeur (BWV 566)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Toccata et fugue en mi majeur[1], BWV 566 est une œuvre pour orgue composée par Johann Sebastian Bach en 1708. Elle est en quatre parties et est une de ses plus anciennes pièces.

Sa forme ressemble ressemble à celle des préludes et fugues de Buxtehude. La première section fait alterner des cadences manuelles ou de pédale avec des accords denses suspendues. La seconde partie est une charmante fughetta avec des répétitions suivant le cercle des quintes. La troisième section est une brève fanfare pour les claviers manuels, finissant par une cadence de pédale brève également, ponctuée d'accords de neuf sons. La quatrième section est en 3/4, et est une seconde fugue avec un sujet rythmique ressemblant au sujet de la première fughetta.

Bach a aussi écrit une version transposée de cette pièce en do majeur, à jouer sur des orgues où mi majeur sonnerait trop discordant, à cause du tempérament de l'orgue. Plusieurs enregistrements de la version en do majeur existent, principalement sur des instruments historiques, par exemple l'enregistrement de Ton Koopman sur l'orgue Schnitger de la Jacobkirche de Hambourg, et celui de Marie-Claire Alain sur l'orgue Silbermann de la cathédrale de Freiberg.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Également appelé Prélude et fugue en mi majeur.

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]