Tobias Billström

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tobias Billström
Image illustrative de l'article Tobias Billström
Fonctions
Ministre des migrations et de la politique d'asile
6 octobre 20063 octobre 2014
Gouvernement Gouvernement de Fredrik Reinfeldt
Prédécesseur Barbro Holmberg
Biographie
Date de naissance 27 décembre 1973
Lieu de naissance Malmö
Nationalité Suédoise
Parti politique Parti du rassemblement modéré
Diplômé de Université de Lund et université de Cambridge

Tobias Billström

Tobias Lennart Billström (né le 27 décembre 1973 à Malmö) est un homme politique suédois, membre du Parti du rassemblement modéré (MSp, centre-droit) et entre octobre 2006 et octobre 2014 « Ministre des migrations et de la politique d'asile » du gouvernement de Fredrik Reinfeldt, qui dirige par ailleurs le MSp. En tant que tel, il participe aux conseils JAI de l'Union européenne.

Il est depuis 2002 député au Riksdag, élu de la circonscription de Malmö. Étant actuellement ministre, son siège de député est occupé par son remplaçant, Staffan Appelros (en) [1]. Billström a été membre du comité parlementaire sur les assurances sociales, ainsi que porte-parole du MSp pour les questions de migrations. Il est aussi secrétaire du parti à Malmö.

Il a fait ses études d'histoire et de sciences politiques à l'université de Lund et à Cambridge [2]. Âgé de 35 ans, Billström est le cadet du gouvernement Reinfeldt, et est aussi le premier bisexuel déclaré à être ministre en Suède.

Le « Nannygate » et la redevance[modifier | modifier le code]

Une semaine après sa prise de fonctions ministérielles, la presse a révélé que Billström avait délibérément omis de payer la redevance télévisée depuis une décennie, ce à quoi ce dernier répondit en affirmant que cela résultait d'une opposition politique à la radiodiffusion publique. Il a néanmoins affirmé qu'il rembourserait ses dettes[3]. Ces déclarations n'ont pas empêché l'administration (le Radiotjänst i Kiruna (en)) de porter plainte, au pénal, contre Billström ainsi que deux autres ministres du gouvernement Reinfeldt, Cecilia Stegö Chilò (en) et Maria Borelius (en) [4]. Ces deux derniers ont respectivement démissionné le 14 et 16 octobre 2006, le Financial Times parlant de Nannygate (en) en raison des autres accusations portées contre ces derniers[5],[6] ; Billström a affirmé quant à lui qu'il n'avait aucunement l'intention de démissionner[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Riksdag: Tobias Billström (m) (accessed on July 14, 2007) (sv)
  2. [PDF]Curriculum vitae of Tobias Billström (PDF-file) (en)
  3. Fler ministrar betalar inte licens (sv), Svenska Dagbladet, 11 octobre 2006.
  4. Ministers reported to police for unpaid TV licences (en), The Local, 13 octobre 2006.
  5. "Nannygate" ger eko i omvärlden, Dagens Nyheter, October 18, 2006 (sv)
  6. Så uppmärksammas skandalen i världsmedier, Expressen, October 15, 2006 (sv)
  7. "Jag tänker inte avgå", Dagens Nyheter, 17 octobre 2006 (sv)

Sur les autres projets Wikimedia :