Tiyi (épouse d'Amenhotep III)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tiyi.
Tiyi
<
U33 Z4 M17 M17 B7
>
{{{trans}}}

Tiyi ou Tiy ou Tiye ou Teje est une reine d'Égypte de la XVIIIe dynastie. Elle est la fille de Youya, un riche propriétaire terrien qui fut prophète de Min à Akhmîm (ou Ipou - non loin de la ville moderne de Sohag, au nord d'Abydos). Sa mère est Touya (ou Tyouyou ou Thouya), qui fut chanteuse d'Hator, chanteuse d'Amon, chef des musiciens chargés du divertissement d'Amon et Min et supérieure du harem de Min. Elle serait née vers 1400/1399 av. J.-C. à Akhmîm.

Buste de la reine Tiyi mère d'Akhénaton

Depuis le début de la XVIIIe dynastie, certaines reines avaient tenu un rôle important. La position de Tiyi fut encore plus éminente : son époux l'associa à toutes les manifestations de son règne, lui attribuant une fonction d'officiante à la cérémonie de son jubilé ou même de sphinx terrassant les ennemis. L'importance de Tiyi n'est pas purement rituelle : la correspondance d'Amarna révèle en effet qu'elle mena la diplomatie égyptienne quand la maladie diminua son époux à la fin de son règne. Elle exerça une régence de fait sinon de droit. Bien qu'elle fut l'initiatrice des grandes réformes religieuses qui poussèrent Akhénaton à développer le culte d'Aton à l'échelle nationale, on ignore la portée de son influence par la suite durant la réforme amarnienne de son fils Akhénaton, mais elle était suffisamment importante auprès du roi, pour que le souverain du Mitanni lui écrive personnellement afin d'infléchir la politique du pharaon, comme l'indique la correspondance diplomatique d'Amarna.

Tiyi résida, ou pour le moins séjourna à Akhetaton, en compagnie de sa fille Baketaton, comme cela est montré dans une des tombes du nord d'Amarna[1] et ne mourut qu'après l'an VIII du règne de son fils, probablement vers l'an XII.

Des temples furent consacrés au couple royal comme celui de Seddeinga en Nubie. Amenhotep III avait aménagé un grand bassin d'irrigation au nom de la reine, dans sa province natale, et fait commémorer l'événement par une émission de scarabées.

Des archéologues de l’université Johns Hopkins ont découvert une statue la représentant dans le temple de Mout sur le site de Karnak à Louxor au début de l’année 2006. Les archéologues du Conseil suprême des Antiquités ont confirmé que c'était bien une statue de la reine Tiyi et précisent qu'elle fut découverte sous l'une des deux statues d'Amenhotep III qui se trouvent à l'entrée du deuxième pylône de Karnak. Cette statue de granit noir mesure 1,6 m de haut, 44 cm de largeur. Bien qu'ayant perdu ses pieds ainsi que ses bras, elle est dans un bon état de conservation. Sa tête est surmontée d'une grande couronne portant onze cartouches du nom de son époux, deux cobras ainsi qu'un petit vautour. Sur le dos de la statue se trouvent deux colonnes portant des inscriptions hiéroglyphiques...

« ... montrant que la statue a été réutilisée probablement durant la XIXe dynastie puisqu'elle porte des inscriptions concernat la reine Hénout Taouy de cette dynastie.  »

— Dr Sabri Abdel-Aziz, chef du département des antiquités égyptiennes auprès du CSA.

Généalogie[modifier | modifier le code]

Relief de Tiyi, Ägyptisches Museum de Berlin
Tiyi
Naissance -1398 Décès -1358
Père Youya Grands-parents paternels
Grand-père paternel inconnu
Touyou
Mère Touya Grands-parents maternels
Grand-père maternel inconnu
Grand-mère maternelle inconnue
Fratrie Aÿ (incertain)
Âanen
1re épouse inconnue Enfant(s) pas d'enfant connu
2e épouse inconnue Enfant(s) pas d'enfant connu
3e épouse inconnue Enfant(s) pas d'enfant connu
4e épouse inconnue Enfant(s) pas d'enfant connu
5e épouse inconnue Enfant(s) pas d'enfant connu
6e épouse inconnue Enfant(s) pas d'enfant connu
7e épouse inconnue Enfant(s) pas d'enfant connu
8e épouse inconnue Enfant(s) pas d'enfant connu
Mari Amenhotep III Enfant(s) Thoutmôsis
Amenhotep IV / Akhénaton
Satamon
Iset
Henouttaneb
Nebetâh
Baketaton (incertain)
2e mari inconnu Enfant(s) pas d'enfant connu
3e mari inconnu Enfant(s) pas d'enfant connu
4e mari inconnu Enfant(s) pas d'enfant connu

Sa famille jouissait d'une position importante dans l'élite locale et fut finalement très proche de la famille royale, mais nous ne connaissons pas les liens exacts. Ce qui est sûr, c'est que les parents de Tiyi, devinrent des intimes d'Amenhotep III (1390-1353). Dès le règne de Thoutmôsis IV (1401/00-1390) ils possédaient déjà une influence certaine, mais on ne sait pas vraiment, faute de documents, comment cette famille réussit à accéder au cercle très fermé des hauts fonctionnaires. Par cette famille paternelle il est supposé par Cyril Aldred un lien de parenté avec la reine Moutemouia, une des épouses de Thoutmôsis IV (1401-1390), le beau-père de Tiyi, si tel était le cas se serait le lien possible avec la famille royale.

Tiyi épouse Amenhotep III au plus tard lors de la deuxième année du règne (-1388). Pour qu'elle puisse porter le titre de grande épouse royale, le roi fit émettre des scarabées la consacrant[2].

Ils eurent six ou sept enfants : Amenhotep IV / Akhénaton qui devint pharaon et épousa Néfertiti, Satamon, Iset, Henouttaneb, Nebetâh, Baketaton et Thoutmôsis dont l’existence est incertaine.

Art contemporain[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Tombe n°1 de Houya, surveillant du harem royal, du double trésor de la grande épouse royale, et intendant de la maison de la grande épouse royale Tiyi
  2. Elle est mentionnée en tant que grande épouse royale sur un scarabée commémoratif daté de l'an 2 : cf. A. H. Gardiner, Egypt of the Pharaohs, Oxford University Press, 1974, p. 206
  3. Musée de Brooklyn - Centre Elizabeth A. Sackler - Tiyi

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]