Tiya

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homophones, voir TIA et Tia.
Tiya *
Logo du patrimoine mondial Patrimoine mondial de l'UNESCO
Vue d'ensemble du site
Vue d'ensemble du site
Coordonnées 8° 26′ 06″ N 38° 36′ 44″ E / 8.4349, 38.61218° 26′ 06″ Nord 38° 36′ 44″ Est / 8.4349, 38.6121  
Pays Drapeau de l'Éthiopie Éthiopie
Type Culturel
Critères (i) (iv)
Numéro
d’identification
12
Zone géographique Afrique **
Année d’inscription 1980 (4e session)

Géolocalisation sur la carte : Éthiopie

(Voir situation sur carte : Éthiopie)
Tiya
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification géographique UNESCO

Tiya est une ville d'Éthiopie. Elle est connue pour son site archéologique, qui comprend un alignement de stèles dressées. Ce site est inscrit depuis 1980 au patrimoine mondial[1].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Tiya est une petite ville de la zone Gurage dans la région des nations, nationalités et peuples du Sud, à une soixantaine de kilomètres au sud d'Addis-Abeba, la capitale d'Éthiopie. En 2007, Tiya comptait 1 937 habitants (906 hommes et 1 031 femmes)[2].

À proximité se situent la ville de Melka Awash, le lac de cratère Hera Shetan et Agesoke, un endroit où sont naturellement ordonnés de grands blocs de pierre.

Site archéologique[modifier | modifier le code]

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Détail de l'une des stèles ; le dessin d'une épée est visible, au-dessus d'autres motifs plus énigmatiques.

À proximité de la ville de Tiya se trouve un site archéologique, composé de 36 stèles dressées.

La région comporte 160 sites archéologiques, dont de nombreuses stèles sculptées, et Tiya est l'un des plus importants[1]. Les 36 stèles du site sont organisées en deux ensemble : un alignement de 33 stèles sur 45 m de long, et un groupe de 3 stèles à proximité[1]. Les stèles mesures de 1 à 5 m de hauteur.

32 des stèles sont gravées[1],[3]. Les représentations sont difficiles à interpréter, mais contiennent de nombreuses épées ; l'une des stèles est manifestement antropomorphe.

Les stèles sont entourées de tombes, ce qui pourrait suggérer une utilisation funéraire.

Historique[modifier | modifier le code]

Les stèles de Tiya sont érigées entre les Xe et XVe siècles et comprennent à l'origine 46 stèles[4].

En avril 1935, une expédition ethnographique allemande visite le site[5]. Il est inscrit sur la liste du patrimoine mondial par l'UNESCO en 1980.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Roger Joussaume, Tiya, l'Éthiopie des mégalithes : Du biface à l'art rupestre dans la Corne de l'Afrique, UNESCO / Association des publications chauvinoises,‎ 1995

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (fr) « Tiya », UNESCO
  2. (en) [PDF] « 2007 Population Census - Table 2.2: Population of Towns by Sex », Central Statistical Agency of Ethiopia
  3. Matt Philips et Jean-Bernard Carillet, Ethiopia and Eritrea, Lonely Planet,‎ 2006 (ISBN 978-1741048148), p. 171
  4. (fr) « Tiya - Site préhistorique », UNESCO
  5. (en) [PDF] « Teseshigem - Tzunghi Mariam », Nordic Africa Institute