Tivertses et Oulitches

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Tivertses et les Oulitches sont deux peuples slaves vivant respectivement dans les bassins du haut-Dniestr, du Boug méridional et du moyen-Dniepr du VIIe au XIe siècle, dont la présence est attestée dans les chroniques russes et par des vestiges archéologiques. La dernière mention de ces noms dans les Chroniques[1]; date de 1197, mais des historiens hongrois[2], bulgares et russes[3] pensent qu'ils ont pu se maintenir plus tard, sous le nom de Brodniks. Ils ont fait partie du premier empire bulgare (qui s'étendait jusqu'à l'actuelle Ukraine) puis ont longuement résisté à la Rus' de Kiev avant de devoir se réfugier vers le sud-ouest, dans l'actuelle Moldavie, au XIIIe siècle. Ils ont fini par être assimilés par les Moldaves et les Bulgares[4].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Chronique de Nestor, naissance des mondes russes, éd.: Anacharsis, 2008
  2. Mátyás Unger (dir.), Történelmi Atlasz, Vállalat, Budapest 1989, ISBN 963-351-422-3 CM, et Béla Köpeczi (dir.), Histoire de la Transylvanie, Akadémiai Kiado, Budapest, 1992, ISBN 963-05-5901-3
  3. Большая советская энциклопедия (Grande encyclopédie de l'académie) : "Болгария V. Исторический очерк Период феодализма" ("La Bulgarie à l'époque du féodalisme")
  4. Вернадский, Георгий Владимирович (Georgui Grigorovitch Vernadski) История России (Histoire des peuples russes) sur: Образование Киевской Руси (839—878 гг.)