Titus Burckhardt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Burchard.

Titus Burckhardt (né à Florence en 1908, mort à Lausanne en 1984) est un membre de premier plan de l'école pérennialiste. Il est l'auteur de nombreuses œuvres portant sur l'ésotérisme, l'alchimie, le soufisme, etc.

Il est le petit-neveu de Jacob Burckhardt, entre autres, historien de l'art et spécialiste de la Renaissance.

Publications[modifier | modifier le code]

Essais
  • Art and though, Londres, 1947.
  • Titus Burckhardt (préf. Jean Herbert), Introduction aux doctrines ésotériques de l'Islam, Paris, Dervy-Livres,‎ 1969 (réimpr. 1955), 185 p. (ISSN 0397-3050)
  • Le symbolisme du jeu d'échecs, Paris, 1954.
  • Principes et méthodes de l'art sacré, Lyon, 1958.
  • L'Alchimie, science et sagesse, Paris, 1967.
Traduction
  • Muhyi-d-din Ibn 'Arabi (trad. Titus Burckhardt, préf. Jean Herbert), La sagesse des prophètes (Fuçuç al-hikam), Albin Michel,‎ 1974 (réimpr. 1955), 242 p.
Articles publiés dans la revue Études traditionnelles
  • « La genèse du temple hindou », n° de juin/juillet 1953.
  • « Nature sait surmonter nature », no 281.
  • « Je suis la porte », considérations sur l'iconographie des portails d'église romans, no 308.
  • « Commentaire succinct de la Table d'Emeraude », no 362.
  • « Le masque sacré », no 380.
Ouvrages publiés aux Éditions Archè, Milan

Liens externes[modifier | modifier le code]

Publications de et sur Titus Burckhardt dans le catalogue Helveticat de la Bibliothèque nationale suisse et dans le catalogue général de la Bibliothèque nationale de France