Titanium (chanson)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Titanium.

Titanium

Single de David Guetta featuring Sia
extrait de l'album Nothing but the Beat
Sortie 9 décembre 2011
Enregistré 2011
Durée 4:05
Genre Pop, house, urban-dance
Format Radio, Téléchargement Digital, CD Single
Auteur-compositeur Sia Furler, David Guetta, Giorgio Tuinfort, Nick Van De Wall
Producteur David Guetta, Giorgio Tuinfort, Afrojack
Label Universal

Singles de David Guetta

Singles par Sia

Titanium est une chanson du DJ, producteur de musique house français David Guetta en collaboration avec la chanteuse australienne Sia. Il s'agit du 4e single extrait du 5e album studio de David Guetta Nothing but the Beat. La chanson est écrite par Sia Furler, David Guetta, Giorgio Tuinfort et Afrojack, produit par Guetta, Tuinfort et Afrojack. Titanium sort le 8 août 2011 dans les plateformes de téléchargement. C'est la première chanson, des trois singles promotionnels de l'album avant d'être choisi en décembre 2011 comme single officiel. À l'origine la chanson est chantée par l'artiste américaine Mary J. Blige, cette version est en ligne depuis juillet 2011.

La musique est une Ballade flirtant entre plusieurs genres la pop, la house et la dance. Les paroles de la chanson parlent de la force intérieure d'une personne. Pour Titanium, la voix de Sia est comparée à celle de Fergie et dido et l'instrumental(e) est musicalement comparé(e) à celle du groupe Coldplay. Les critiques ont été globalement positives pour Titanium contrairement aux autres titres de Nothing but the Beat plus nuancées. Titanium atteint le top 10 en Australie, en Autriche, en Finlande, en France, en Allemagne, en Irlande, aux Pays-Bas, en Norvège, en Espagne, en Suède et en Suisse. La chanson a également atteint le top 20 au Canada, en Nouvelle-Zélande et au Royaume-Uni. La chanson est accompagnée d'un clip vidéo à partir du 21 décembre 2011 sur youtube[1], David Guetta et Sia Furler n'y apparaissent pas. La vidéo met en scène un jeune garçon, joué par Ryan Lee, aux pouvoirs surnaturels.

Genèse[modifier | modifier le code]

Sia en performance au "Showbox at the Market" à Seattle, Washington en 2011

Titanium a été écrite par Sia Furler, David Guetta, Giorgio Tuinfort et Afrojack[2], produit par Guetta, Tuinfort et Afrojack[2]. Après avoir découvert sa musique sur internet, David Guetta est venu la rencontrer pour son album Nothing but the Beat[3]. Lors d'une interview de Guetta à los Angeles, il déclare : "Je suis vraiment impressionné par Sia... je suis curieux, j'ai envie d'en apprendre plus sur sa musique, sur ce qu'elle fait parce qu'elle est vraiment impressionnante. J'ai invité de très grands artistes dans mon album mais elle a un profil différent, plus du genre Indie dance ce qui rend la musique encore plus spéciale, et permet à la chanson de se démarquer de l'album je pense."[3]

La chanson sort en ligne sur internet en juillet 2011, une collaboration du dj français avec la chanteuse américaine Mary J. Blige[4],[5]. Dans une interview pour le site internet News.com.au, David Guetta explique la fuite, "Vous ne devriez même pas savoir que la chanson existe ... Je préfère ne pas en parler. C'est ennuyeux, la chanson n'est pas censé être là"[6]. Sia enregistre une démo de Titanium puis l'envoie à Mary J. Blige, David Guetta ainsi qu'à d'autres artistes[6]. Finalement, David décide de retenir cette version[6], il se justifie : La première fois que j'ai entendu la version de Sia, j'étais vraiment impressionné car je n'ai jamais été en studio avec elle. À partir de ce moment je ne voulais plus proposer cette chanson à un autre artiste, cette version était parfaite comme elle était. Ce n'est pas seulement la notoriété d'un artiste américain qui fait la chanson mais aussi la musique et la voix[6]. La chanteuse américaine Katy Perry est la première personne à qui le dj français a proposé cette piste cependant elle refuse l'invitation[7]. En effet, d'après le magazine australien Take40, "pour la chanson Titanium, Sia a écrit les paroles pour Katy Perry, mais [Katy] ne veut pas faire une musique avec David Guetta"[7]." Titanium sort dans les plateformes digital le 8 août 2011, il s'agit du premier des trois singles promotionnels de l'album dans le cadre du compte à rebours sur ITunes Store avant la sortie officielle de Nothing but the Beat[8],[4].

Composition[modifier | modifier le code]

Titanium est décrit comme une ballade émotionnelle[9], flirtant entre plusieurs styles musicaux la pop[10], la house[11] et la dance[12]. Selon la partition publiée par le site Musicnotes.com par Sony / ATV Music Publishing, la chanson est une Mesure à quatre temps avec un tempo de 126 battements par minute3 to the note of Eb5[13]. Il est composé de la tonalité de mi bémol majeur avec la gamme vocale de Sia allant de la note G3 à la note Eb5. Selon Andrew Gregory, de The Daily Telegraph, l'introduction musicale de Titanium est caractéristique "des saveurs des années 80"[11].

Accueil[modifier | modifier le code]

Accueil critique[modifier | modifier le code]

David Byrne et Tony Peregrin du magazine Windy City Times qualifie la musique de «mémorable et énergique», écrivant sur Sia «c'est elle qui vole le spectacle» dans Nothing but the Beat[14]. Robert Copsey de Digital Psy, définie la chanson d'un «enregistrement abouti»[15]. Le site internet Samesame.com.au n'hésite pas à affirmer qu'il s'agit de la meilleure piste de l'album, disant «que vous n'hésiterez pas à appuyer sur replay en l'écoutant»[10].

Le site mystarter.fr parle de «très très bonne chanson» en parlant de Titanium. Le site a donné une bonne appréciation concernant Sia  : «La voix de Sia est juste un régal», mais au niveau de la musique, le site se montre beaucoup plus critique  : «une très bonne introduction assez légère, mais le rythme s'allourdit après le refrain, un peu trop, car on retombe dans je dirais de l'habituel» avant de conclure «Sinon dans l'ensemble le titre se tient très bien.»[16]

Le site chartsinfrance.net parle à propos de Sia, qu'elle «gagnera très certainement en popularité avec Titanium»[17]

Le DJ suisse Christopher S. accuse Guetta de s'être inspiré de son titre Deymien sorti un an plus tôt, le site reviewdepresse.com admet «qu'ils sont très semblables» mais relativise le plagiat : «c'est que déjà tous les titres de Guetta se ressemblent beaucoup, et que cette affaire a lieu dans un domaine musical, l'électro, ou chaque titre emprunte à ses partenaires, où chaque son est usé jusqu'à la corde à peine il apparait, où les rythmes sont toujours très proches»[18] . Le site allomusic.com se montre du même avis : "Le morceau a beau être accusé de plagiat par le DJ suisse Christopher S, la voix de Sia fait toute la différence avec le titre de ce dernier Deymien."[19] Quant à David Guetta, il a réagi en démentant le plagiat.

L'intro de la chanson semble s'inspirer très fortement de la chanson Every Breath You Take du groupe The Police.

Performance dans les hit-parades[modifier | modifier le code]

En Australie, Titanium débute à la 31e position dans le ARIA Singles Chart, le 15 août 2011 et atteint en meilleur position la 5e place le 5 septembre 2011[20]. Le single est certifié triple disque de platine par l'oganisme Australian Recording Industry Association (ARIA)[20],[21] "Titanium" became Sia's highest charting single as a solo artist in the country as well as Guetta's ninth top-ten hit there[22],[23]., en effet le titre a été téléchargé légalement 210 000 fois. Pour Sia Furler, Titanium est son plus grand succès dans son pays. Pour David Guetta, il s'agit de son 9e single à se classer dans le top10 en Australie. Le single entre à la 3e place dans le classement autrichien Austrian Singles Chart[réf. nécessaire], ainsi qu'à la neuvième place dans le Top 50 en France[réf. nécessaire]. Le single atteint également le top10 en Belgique (Wallonie), en Finlande, en Allemagne, en Irlande, aux Pays-Bas, en Norvège, en Espagne, en Suède, en suisse. Dans le top 20 en Belgique (Flandre), au Canada, en Nouvelle-Zélande ainsi qu'au Royaume-Uni[réf. nécessaire]. Le 20 août 2011, la single entre à la 16e place au UK Singles Chart[réf. nécessaire]. Titanium est aussi classé dans le UK Dance Chart, dont la meilleure position dans ce hit-parade est la 4e[réf. nécessaire]. La plus mauvaise position de Titanium dans un Hit-Parade est en Slovaquie où le single se classe 81e[24].

Sia déclare sur son compte Twitter :« C'est incroyable, j'ai passé 40 minutes de ma vie à enregistrer cette chanson avec zéro promo et ce titre devient mon plus grand succès à ce jour »[25].

Liste des pistes[modifier | modifier le code]

  • Digital Virgin
  1. Titanium - 4:05
  1. Titanium (avec Sia) (Alesso Remix) – 6:43
  2. Titanium (avec Sia) (Nicki Romero Remix) – 5:40
  3. Titanium (avec Sia) (Arno Cost Remix) – 7:02
  4. Titanium (avec Sia) (Gregori Klosman Remix) – 6:23
  5. Titanium (avec Sia) (Extended Version) – 5:12

Crédits et personnel[modifier | modifier le code]

Crédits extrait des notes de la pochette album de Nothing but the Beat[2].

  • Afrojack – Auteur-compositeur, producteur, mixage audio
  • Sia Furler – chanteuse, auteur-compositeur
  • David Guetta – Auteur-compositeur, producteur, mixage
  • Giorgio Tuinfort – Auteur-compositeur, production

Utilisation de la chanson dans les médias[modifier | modifier le code]

Le 31 octobre 2011, le participant Andrew Wishart chante Titanium dans la troisième saison de X Factor en Australie sur une musique instrumentale différente de la version originale[27]. Titanium est également utilisé pour la deuxième saison de X-Factor en Allemagne[28].

La chanson a été utilisée dans la cinquième saison de la série américaine Gossip Girl "I Am Number Nine", diffusé le 7 novembre 2011 aux États-Unis sur The CW Television Network[29].

Le 28 janvier 2012, la chanson est jouée aux NRJ Music Awards, mais elle est cette fois interprétée par Emeli Sande.

Le Vendredi 23 mai, la chanson est utilisée au théatre St Roch de St Père en Retz en l'occasion de la sécurité routière du LEAP ST GABRIEL NANTES OCEAN.

Clip vidéo[modifier | modifier le code]

Le clip vidéo sort sur le compte officiel de David Guetta le 16 décembre 2011[30]. la vidéo, tournée au Québec montre un jeune garçon joué par l'acteur Ryan Lee, poursuivi par des policiers dans les bois[30]. La teaser du clip vidéo se termine ensuite avec la légende, "The Music Video Coming Soon"[30] ce qui se traduit par "Le clip vidéo arrive bientôt". La vidéo en intégralité est diffusé le 21 décembre 2011 sur youtube[31]. David Guetta et Sia Furler n'apparaissent pas dans le clip[32].

Au début, la vidéo montre le jeune garçon à genoux dans une salle de classe en désordre, puis le petit garçon se lève, sort de la salle de classe et traverse le couloir vers la sortie. Soudain une femme en train de téléphoner l'aperçoit et ferme précipitamment la porte, le garçon apercevant la dame met son bonnet et se met à courir. Une fois le garçon sorti de l'école, la dame sort à son tour pour prévenir un policier. Le garçon rentre chez lui en vélo à une très vive allure. Une fois chez lui, il prépare ses affaires puis attrape un trousseau de clef en l'attirant vers lui comme un aimant. Soudain, Ryan Lee aperçoit des ombres par sa fenêtre : des policiers le recherchent. Il sort alors chez lui précipitamment et se met à fuir à pied. Dans le clip on aperçoit qu'il traverse la route puis se retrouve dans les bois. Il court dans les bois jusqu'à ce qu'il soit encerclé par des policiers. Le piège se referme, les soldats s'approchent de lui, il se couche alors contre le sol tout recroquevillé puis une onde de choc électrique sort du corps du petit garçon. Telle une explosion les policiers sont tous projetés. Le clip commence en fait, par la même explosion à l'école produite par le garçon.

Jason Lipshutz du magazine américain Billboard note que les scènes surnaturelles rappellent le film de science-fiction Super 8 (2011)[31]. Le site musique.jeuxactu.com trouve le clip surprenant par rapport à ses anciens clips : "Pas de plage, de bling bling ou de filles bien carossées quasi nues ... le DJ français a semble-t-il voulu changer de registre"[33]. Le site musique.premiere.fr ajoute "Exit les dancefloors, les murs d’enceintes et les placements produits pour le dernier casque ou le dernier smartphone en vogue, et bonjour le scénario surnaturel dans lequel un gamin est poursuivi par la police pour avoir, à priori, ravagé son lycée"[34]. Quant à Kate Herchuez pour lefigaro.fr déplore "l'absence de Sia dans le clip, pourtant au featuring de la chanson"[35].

Classement et certifications[modifier | modifier le code]

Classement par pays[modifier | modifier le code]

Classement (2011) Meilleure
position
Drapeau de l'Allemagne Allemagne (Media Control AG)[36] 5
Drapeau de l'Australie Australie (ARIA)[37] 5
Drapeau de l'Autriche Autriche (Ö3 Austria Top 40)[38] 3
Drapeau de la Belgique Belgique (Flandre Ultratop 50)[39] 10
Drapeau de la Belgique Belgique (Wallonie Ultratop 50)[40] 4
Drapeau du Canada Canada (Hot 100)[41] 7
Drapeau du Danemark Danemark (Tracklisten)[42] 3
Europe Hot 100 Singles[43] 12
Drapeau de la Finlande Finlande (Suomen virallinen lista)[44] 4
Drapeau de la France France (SNEP)[45] 3
Drapeau de la France France (Club 40)[46] 5
Drapeau de la Hongrie Hongrie (Dance Top 40)[47] 14
Drapeau de l'Irlande Irlande (IRMA)[48] 4
Drapeau d’Israël Israël (Media Forest)[49] 1
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (Nederlandse Top 40)[50] 2
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande (RIANZ)[51] 7
Drapeau de la Norvège Norvège (VG-lista)[52] 2
Drapeau de la Pologne Pologne 47
Écosse Écosse (OCC)[53] 1
Drapeau de la Slovaquie Slovaquie (Rádio Top 100 Oficiálna)[24] 10
Drapeau de l'Espagne Espagne (Promusicae)[54] 5
Drapeau de la Suède Suède (Sverigetopplistan)[55] 3
Drapeau de la Suisse Suisse (Schweizer Hitparade)[56] 9
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (UK Dance Chart)[57] 1
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (UK Singles Chart)[58] 1
Drapeau des États-Unis États-Unis (Billboard Hot 100)[59] 7
Drapeau des États-Unis États-Unis (Billboard Hot Dance Club Songs)[60] 42

Classement de fin d'année[modifier | modifier le code]

Classement (2011) Position
Drapeau de l'Australie Australie[61] 18
Drapeau de l'Autriche Autriche[62] 21
Drapeau de la Belgique Belgique (Wallonie)[63] 76
Drapeau de l'Allemagne Allemagne[64] 25
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas[65] 20
Drapeau de la Suisse Suisse[66] 56
Drapeau de l'Estonie Estonie[66] 7

Certifications[modifier | modifier le code]

Pays Certifications
Drapeau de l'Allemagne Allemagne (Media Control AG) Disque de platine Platine[67]
Drapeau de l'Australie Australie (ARIA) Disque de platine 5 × Platine[21]
Drapeau de l'Autriche Autriche (IFPI) Disque de platine Platine[68]
Drapeau de la Belgique Belgique (BEA) Disque d'or Or[69]
Drapeau du Danemark Danemark (IFPI) Disque de platine 3 × Platine[70]
Drapeau de la Finlande Finlande (IFPI)[71] Disque d'or Or
Drapeau de l'Espagne Espagne (Promusicae) Disque d'or Or[72]
Drapeau des États-Unis États-Unis (RIAA) Disque de platine 3 × Platine[73]
Drapeau de la France France (SNEP)[74] Disque d'or Or
Drapeau de l'Italie Italie (FIMI)[75] Disque de platine 2 × Platine
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande (RIANZ) Disque de platine 3 × Platine[76]
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (BPI)[77] Disque de platine Platine
Drapeau de la Suisse Suisse (IFPI)[78] Disque de platine 2 × Platine

Historique de sortie[modifier | modifier le code]

Pays Date Format
Drapeau de l'Autriche Autriche[26] 9 décembre 2011 EP Digital
Drapeau de la Belgique Belgique[79]
Drapeau de la Finlande Finlande[80]
Drapeau de l'Allemagne Allemagne[81]
Drapeau de l'Italie Italie[82]
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas[83]
Drapeau de la Norvège Norvège[84]
Drapeau de la Suisse Suisse[85]
Drapeau de la France France[86] 12 décembre 2011
Drapeau du Luxembourg Luxembourg[87]
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande[88]
Drapeau du Portugal Portugal[89]
Drapeau de Singapour Singapour[90]
Drapeau de la Suède Suède[91]
Drapeau de l'Espagne Espagne[92] 13 décembre 2011
Drapeau de l'Irlande Irlande[93] 16 décembre 2011 Remix digital
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni[94]

Reprises[modifier | modifier le code]

Le titre a été repris en 2013 par le groupe de gothic metal Within Temptation et par la chanteuse philippine Charice Pempengco.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. clip sur youtube
  2. a, b et c Nothing but the Beat, David Guetta, 2011, 5, livret de l'album, Positiva Records
  3. a et b Jonathan Moran, « French DJ superstar sings Sia's praise », The Daily Telegraph, News Limited,‎ July 10, 2011 (lire en ligne)
  4. a et b Colin Daniels, « David Guetta releases Sia collaboration 'Titanium' », 'Digital Spy', Hachette Filipacchi Médias,‎ August 12, 2011 (consulté le 10 octobre 2011)
  5. « Mary J. Blige Gets Metallic On David Guetta's Leaked Track "Titanium" », 'Idolator', Buzz Media,‎ July 21, 2011 (consulté le 10 octobre 2011)
  6. a, b, c et d Cameron Adams, « The house that David Guetta built », News.com.au (News Limited),‎ October 6, 2011 (consulté le 13 octobre 2011)
  7. a et b « CELEB SCOOP: Katy Perry Rejected David Guetta's Titanium Before Sia Agreed To Sing It! », Take 40 Australia (MCM Entertainment),‎ October 11, 2011 (consulté le 13 octobre 2011)
  8. « David Guetta – Nothing but the Beat | Album Review », Capital Radio Malawi,‎ September 5, 2011 (consulté le 10 octobre 2011)
  9. Scott Shetler, « David Guetta, 'Nothing but the Beat' – Album Review », PopCrush,‎ August 29, 2011 (consulté le 11 octobre 2011)
  10. a et b « CD: David Guetta's Nothing but the Beat », Samesame.com.au,‎ August 26, 2011 (consulté le 13 octobre 2011)
  11. a et b Andrew Gregory, « French House flavour for Sia's new track », The Daily Telegraph, News Limited,‎ August 12, 2011 (lire en ligne)
  12. David Griffiths, « News: David Guetta – Nothing but the Beat », 4Music,‎ September 1, 2011 (consulté le 11 octobre 2011)
  13. Sia Furler, David Guetta, Giorgio Tuinfort, Nick Van De Wall (Composers and Lyricists), « It Girl: Jason Derülo Digital Sheet Music », Musicnotes.com, Sony/ATV Music Publishing,‎ 2011, MN0097893 (Product Number)
  14. David Byrne, Tony Peregrin, « Pop Making Sense », Windy City Times, Windy City Media Group,‎ September 21, 2011 (lire en ligne)
  15. Robert Copsey, « David Guetta: 'Nothing but the Beat' – Album Review », 'Digital Spy', Hachette Filipacchi Médias,‎ August 26, 2011 (consulté le 11 octobre 2011)
  16. critique sur mystarter.fr
  17. critique Chartsinfrance.net
  18. critique reviewdepresse.com
  19. critique allomusic.com
  20. a et b (en) « australien-charts.com » (consulté le 12 octobre 2011)
  21. a et b « Top 50 Singles Chart » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-03-24
  22. « Discography Sia », 'ARIA Charts', Hung Medien (consulté le 12 octobre 2011)
  23. « Discography David Guetta », 'ARIA Charts', Hung Medien (consulté le 12 octobre 2011)
  24. a et b « RADIO TOP100 Oficiálna: Titanium », International Federation of the Phonographic Industry (consulté le 10 décembre 2011)
  25. citation twitter
  26. a et b (de) « David Guetta – Titanium », at.7digital.com (consulté le 18 décembre 2011)
  27. « Andrew Wishart Delivered with a Titanium Performance X Factor Australia 2011 », Sydneyaffairs.com,‎ October 31, 2011 (consulté le 11 novembre 2011)
  28. (de) « X Factor 2011: Martin Madeja entwickelt sich mit "Titanium" weiter », Loomee-tv.de
  29. « Gossip Girl Music | Season 5 – Episode 6 », The CW Television Network
  30. a, b et c  David Guetta – Titanium ft. Sia – Teaser (Music video)YouTube.
  31. a et b Jason Lipshutz, « David Guetta Riffs on 'Super 8' in 'Titanium' Clip », Billboard, Prometheus Global Media,‎ December 21, 2011 (consulté le 22 décembre 2011)
  32. Nadine Cheung, « David Guetta + Sia Release Supernatural 'Titanium' Video », PopCrush,‎ December 23, 2011 (consulté le 26 décembre 2011)
  33. critique jeuxactu.com
  34. critique musique.premiere.fr
  35. critique Figaro.fr
  36. (de) Musicline.de – David Guetta feat. Sia. GfK Entertainment. PhonoNet GmbH. Consulté le 12 octobre 2011.
  37. (en) Australian-charts.com – David Guetta feat. Sia – Titanium. ARIA Top 50 Singles. Hung Medien. Consulté le 12 octobre 2011.
  38. (de) Austrian-charts.com – David Guetta feat. Sia – Titanium. Ö3 Austria Top 40. Hung Medien. Consulté le 12 octobre 2011.
  39. (nl) Ultratop.be – David Guetta feat. Sia – Titanium. Ultratop 50. Ultratop et Hung Medien / hitparade.ch. Consulté le 12 octobre 2011.
  40. Ultratop.be – David Guetta feat. Sia – Titanium. Ultratop 50. Ultratop et Hung Medien / hitparade.ch. Consulté le 12 octobre 2011.
  41. (en) David Guetta - Chart history – Billboard. Canadian Hot 100. Prometheus Global Media. Consulté le 12 octobre 2011.
  42. (da) Danishcharts.com – David Guetta feat. Sia – Titanium. Tracklisten. Hung Medien. Consulté le 12 octobre 2011.
  43. « World Charts – European Top 100 Singles Charts », Worldcharts.co.uk
  44. (fi) Finnishcharts.com – David Guetta feat. Sia – Titanium. Suomen virallinen lista. Hung Medien. Consulté le 12 octobre 2011.
  45. Lescharts.com – David Guetta feat. Sia – Titanium. SNEP. Hung Medien. Consulté le 12 octobre 2011.
  46. Club40.dj. Club 40 - Classement officiel des meilleures diffusions musicales en Clubs. Club 40.
  47. (hu) Archívum – Slágerlisták – Mahasz – Magyar Hanglemezkiadók Szövetsége. Dance Top 40 lista. Magyar Hanglemezkiadók Szövetsége. Consulté le 21 décembre 2011.
  48. (en) GfK Chart-Track. Irish Singles Chart. Irish Recorded Music Association. Consulté le 12 octobre 2011.
  49. (he) Weekly Charts – International. International Airplay Songs. Media Forest. Consulté le 12 octobre 2011.
  50. (nl) Nederlandse Top 40 – David Guetta feat. Sia search results. Nederlandse Top 40. Stichting Nederlandse Top 40. Consulté le 12 octobre 2011.
  51. (en) Charts.org.nz – David Guetta feat. Sia – Titanium. RIANZ. Hung Medien. Consulté le 12 octobre 2011.
  52. (en) Norwegiancharts.com – David Guetta feat. Sia – Titanium. VG-lista. Hung Medien. Consulté le 12 octobre 2011.
  53. (en) Archive Chart. Scottish Singles Top 40. The Official Charts Company. Consulté le 12 octobre 2011.
  54. (en) Spanishcharts.com – David Guetta feat. Sia – Titanium. Canciones Top 50. Hung Medien. Consulté le 16 novembre 2011.
  55. (en) Swedishcharts.com – David Guetta feat. Sia – Titanium. Singles Top 60. Hung Medien. Consulté le 12 octobre 2011.
  56. (en) Swisscharts.com – David Guetta feat. Sia – Titanium. Schweizer Hitparade. Hung Medien. Consulté le 12 octobre 2011.
  57. (en) Archive Chart. UK Dance Chart. The Official Charts Company. Consulté le 12 octobre 2011.
  58. (en) Archive Chart. UK Singles Chart. The Official Charts Company. Consulté le 12 octobre 2011.
  59. « Hot 100: Week of August 27, 2011 », Billboard, Prometheus Global Media,‎ August 27, 2011 (consulté le 12 octobre 2011)
  60. « Chart Highlights: Black Keys Crown Alternative Songs – Chart Beat », Billboard, Prometheus Global Media,‎ December 5, 2011 (consulté le 7 décembre 2011)
  61. « ARIA 2011 Top 100 Albums Chart » [PDF], Australian Recording Industry Association (ARIA) (consulté le 1 janvier 2012)
  62. (de) « Ö3 Austria Top 40 – Single Charts 2011 », Oe3.orf.at (consulté le 1 janvier 2012)
  63. « Rapports annuels 2011 », Ultratop. Hung Medien (consulté le 25 décembre 2011)
  64. (de) « Single Jahrescharts 2011 », MTV Central. MTV Networks (consulté le 5 janvier 2012)
  65. (nl) « Dutch Charts 2011 », Mega Single Top 100. Hung Medien (consulté le 25 décembre 2011)
  66. a et b « Schweizer Jahreshitparade 2011 », Swiss Music Charts. Hung Medien (consulté le 2 janvier 2011)
  67. (de) « musikindustrie.de », IFPI (consulté le 7 janvier 2012)
  68. (de) « IFPI Austria – Verband der Österreichischen Musikwirtschaft », IFPI (consulté le 7 janvier 2012)
  69. (de) « IFPI Austria – Verband der Österreichischen Musikwirtschaft », IFPI (consulté le 3 septembre 2013)
  70. « IFPI Austria – Verband der Österreichischen Musikwirtschaft », IFPI (consulté le 3 septembre 2013)
  71. certification finlandaise
  72. « promusicae.es », promusicae (consulté le 3 septembre 2013)
  73. « riaa.com », RIAA (consulté le 3 septembre 2013)
  74. « Disque d'or 2012 », sur snepmusique.com, SNEP (consulté le 10 février 2013)
  75. certification italienne
  76. « NZ Top 40 Singles Chart – 16 January 2012 », Recording Industry Association of New Zealand (RIANZ)
  77. « Disque de platine 2012 », sur snepmusique.com, SNEP (consulté le 10 février 2013)
  78. « Disque de platine 2012 », sur snepmusique.com, SNEP (consulté le 10 février 2013)
  79. (nl) « David Guetta – Titanium », nl-be.7digital.com (consulté le 18 décembre 2011)
  80. « David Guetta – Titanium », fi.7digital.com (consulté le 18 décembre 2011)
  81. (de) « David Guetta – Titanium », de.7digital.com (consulté le 18 décembre 2011)
  82. (it) « David Guetta – Titanium », it.7digital.com (consulté le 18 décembre 2011)
  83. (nl) « David Guetta – Titanium », nl.7digital.com (consulté le 18 décembre 2011)
  84. « David Guetta – Titanium », no.7digital.com (consulté le 18 décembre 2011)
  85. (de) « David Guetta – Titanium », de-ch.7digital.com (consulté le 18 décembre 2011)
  86. « David Guetta – Titanium », fr.7digital.com (consulté le 18 décembre 2011)
  87. « David Guetta – Titanium », lu.7digital.com (consulté le 18 décembre 2011)
  88. « David Guetta – Titanium », nz.7digital.com (consulté le 18 décembre 2011)
  89. (pt) « David Guetta – Titanium », pt.7digital.com (consulté le 18 décembre 2011)
  90. « David Guetta – Titanium », sg.7digital.com (consulté le 18 décembre 2011)
  91. « David Guetta – Titanium », se.7digital.com (consulté le 18 décembre 2011)
  92. (es) « David Guetta – Titanium », es.7digital.com (consulté le 18 décembre 2011)
  93. (en) « David Guetta – Titanium (Cazzette mix) », ie.7digital.com (consulté le 18 décembre 2011)
  94. (en) « Titanium (feat. Sia) Cazzette's Ant Seeking Hamster Mix – Single », iTunes Store. Apple Inc (consulté le 18 décembre 2011)